Qu'est-ce que le rachat de crédit ?

Le rachat de crédits, aussi appelé regroupement de crédits, est une opération bancaire permettant de regrouper plusieurs crédits en cours en un seul et unique prêt.

Le principe du regroupement de prêts consiste à réaliser un nouvel emprunt afin de rembourser par anticipation l’ensemble de vos prêts en cours (crédits immobiliers et crédits à la consommation), mais aussi des découverts bancaires comme des dettes.

En optant pour le rachat de prêts, votre durée de remboursement est rééchelonnée et votre nouvelle mensualité plus faible vous permet de diminuer votre taux d’endettement, de réorganiser la gestion de vos finances ou encore de financer de nouveaux projets.

Il existe deux types d'offres de rachat de crédits : le regroupement de prêts à la consommation (sans garantie) et le rachat de crédit immobilier avec garantie (hypothécaire ou caution).

Les opérations de rachat de crédit s’adressent à tout détenteur de prêt et concernent toutes les catégories socioprofessionnelles (fonctionnaire, retraité, salarié...).

Quelles sont les principales motivations pour réaliser un rachat de crédits ?

Devenu une opération bancaire à part entière, le rachat de crédits est sollicité pour des projets divers et variés. Tous les emprunteurs n’ont pas recours à cette opération pour les mêmes motivations.

Réduisez le montant de vos mensualités et baissez votre taux d’endettement :

L’un des premiers avantages du regroupement de crédits est une baisse considérable du montant global des mensualités. Cela fait baisser mécaniquement votre taux d’endettement.

Avec la réduction significative du montant de vos échéances, le regroupement de crédits contribue à améliorer votre reste à vivre, c’est-à-dire la part restante de vos revenus après le remboursement de vos charges récurrentes.

Simplifiez votre budget et vos conditions de remboursement :

Avec un seul emprunt et grâce à la mise en place d’un prélèvement unique, le regroupement de vos prêts facilite la gestion de vos finances et de votre budget.

Un seul prêt est plus simple à vérifier qu’une accumulation de contrats avec leurs propres modalités. Le regroupement de crédits permet, ainsi, d’y voir plus clair sur vos conditions de remboursement et le coût global de l’opération.

Financez vos nouveaux projets grâce au rachat de crédits :

Cette opération bancaire est une opportunité pour financer vos nouveaux projets en ajoutant la somme nécessaire directement dans l’opération.

Vous pouvez l’injecter dans un nouveau projet dont le montant nécessaire à sa réalisation peut être ajouté au capital restant dû total des emprunts à rassembler.

Le rachat de crédit laisse également la possibilité d’obtenir une trésorerie libre d’usage pour se constituer une épargne de sécurité permettant de couvrir vos futures dépenses.

Renégociez les conditions de votre crédit immobilier :

Pour les crédits immobiliers, le rachat de prêt permet de décrocher un meilleur taux d’intérêt, d’ajuster la durée de remboursement et de baisser le coût de votre assurance emprunteur.

Il permet également de diminuer considérablement le coût global de votre crédit immobilier si les conditions suivantes sont réunies :

  • Effectuez l’opération pendant la première moitié de la vie du crédit car les intérêts sont payés en majorité durant cette période (ex : lors des 10 premières années pour un emprunt remboursé sur 20 ans) ;
  • Détenez un capital restant dû atteignant au minimum 50 000 € ;
  • Négociez une baisse du taux débiteur d’au moins 0,7 point de base dans le nouveau contrat (pourcentage variable selon votre financement).

Qui peut faire un rachat de crédits ?

Êtes-vous éligible au rachat de crédits ? C’est une question que vous pouvez légitimement vous poser. Très simplement, l’opération s’adresse à tout détenteur de crédit majeur, des plus jeunes jusqu’aux séniors à la retraite. La seule condition pour être éligible à une demande de rachat de prêts est que vous, ou un co-emprunteur, perçoive au moins un revenu stable et régulier. Pour le reste, le conseiller étudiera en détail votre situation professionnelle afin d’évaluer la faisabilité globale de votre projet.

L’ensemble des catégories socioprofessionnelles sont éligibles au rachat de crédit, y compris un grand nombre de secteurs et de professions :

  • salariés du privé ;
  • fonctionnaires ;
  • retraités ;
  • commerçants & artisans ;
  • chefs d’entreprises ;
  • professions libérales ;
  • agriculteurs ;
  • rentiers, etc…

Bon à savoir : une personne qui exerce un métier dans la fonction publique bénéficie d’une sécurité de l’emploi, c’est un atout indéniable lors d’une demande de rachat de crédits pour fonctionnaire.

Votre situation patrimoniale a également son importance dans l’offre proposée. Le rachat de prêts s’adresse aux propriétaires, mais pas seulement. L’opération est aussi accessible aux locataires, aux personnes hébergées ou à celles résidant dans un logement de fonction.

› Si vous êtes propriétaire d’un patrimoine immobilier, vous pouvez financer vos projets ou faire face à d’éventuelles difficultés et changement familial en regroupant vos crédits et en réduisant vos mensualités. La nature de vos crédits et votre situation pouvant être très diversifiées, les offres de regroupement de prêts couvrent un large panel des besoins des propriétaires.

› Si vous êtes locataires non-propriétaires, vous avez la possibilité de faire un rachat de prêt afin de rééquilibrer vos dépenses mensuelles dédiées aux crédits à la consommation que vous avez accumulés tout en finançant parfois un projet, comme une nouvelle voiture par exemple, ou en débloquant une trésorerie.

› Si vous êtes hébergé par une tierce personne, vous êtes parfaitement éligible pour regrouper vos crédits. Au même titre que les locataires, vous pouvez aussi être à la fois hébergé et reconnu comme propriétaire si vous détenez un ou plusieurs logements.

› Si vous êtes professionnel, vous pouvez opter pour un rachat de crédits dédié aux professionnels. Si vous êtes entrepreneur, que vous êtes artisan ou commerçant par exemple, vous pouvez réduire le total de vos mensualités actuelles et y ajouter le financement d’un nouveau projet pour développer votre activité.

Quelles sont les offres de regroupement de crédits ?

Selon la nature et la composition de vos encours de crédit à regrouper, il est possible d’obtenir deux types d’opération : un regroupement de crédit à la consommation ou un regroupement de crédit immobilier, aussi appelé hypothécaire.

Le regroupement de crédit à la consommation

Le principe de cette opération est de rassembler puis de solder vos mensualités de crédits conso en cours au sein d’un seul emprunt. Par exemple, vous pouvez réunir un crédit auto toujours en cours avec un prêt personnel ainsi qu’un découvert bancaire. Dans les faits, il n’existe pas de limite quant au nombre d’emprunts qu’il est possible de regrouper dans un rachat de crédit conso.

Qu’ils soient affectés ou non affectés, tous les prêts à la consommation sont éligibles au rachat de crédit conso : crédit auto, prêt travaux, prêt personnel, crédit renouvelable, mini-crédit et location de véhicule (LOA & LDD).

Il est à noter que vous pouvez bénéficier d’une offre de regroupement de prêts conso même en intégrant dans l’opération vos dettes financières ainsi qu’un ou plusieurs crédits immobiliers. Toutefois, vos encours de crédit à l’habitat ne doivent pas excéder 60 % du montant total à regrouper. Si ce seuil est franchi, les partenaires bancaires proposeront une offre de regroupement de crédit hypothécaire.

Le regroupement de crédit immobilier ou hypothécaire

L’opération consiste à faire racheter un ou plusieurs crédits immobiliers avec vos crédits à la consommation en cours ainsi que vos dettes financières. Ce regroupement de prêts sera de nature immobilier dès lors que vos encours de crédit immobilier représentent plus de 60 % des sommes totales que vous comptez regrouper.

L’opération est couverte par la prise d’une garantie hypothécaire sur un bien existant. Néanmoins, la banque peut accepter qu’un organisme de cautionnement se charge de garantir votre regroupement de crédits immobiliers. Le coût d’une caution est souvent moins élevé que les frais de notaire d’une hypothèque.

Grâce aux taux d’usure et aux baromètres plus faibles des prêts immobiliers par rapport aux prêts conso, vous pouvez obtenir un meilleur taux avec un rachat de prêt immobilier.

Quelles sont les différences entre un regroupement de crédits conso et le rachat de crédit immobilier ?

La nature d’un rachat de prêts a une incidence sur plusieurs conditions d’un contrat qui vous est proposé :

  • la durée de remboursement :

La durée d’un regroupement de crédit conso, régie par le Code de la consommation, ne peut excéder 12 ans pour les locataires et les hébergés et 15 ans pour les propriétaires. Les banques ont cependant la possibilité d’étaler la durée jusqu’à 25 ans avec un regroupement de crédit hypothécaire.

Cependant, chaque type de rachat de prêts intègre une durée calculée en fonction de votre capacité d’emprunt et de votre situation. L’objectif est de choisir une durée qui vous permet d’obtenir un montant de mensualité approprié à vos revenus et à votre projet global.

  • le taux d’intérêt nominal :

En fonction de la nature du rachat de crédits, les banques calculent un taux d’intérêt relevant soit du barème des taux de crédit à la consommation ou celui des taux de crédit immobilier qui sont plus bas. Ces barèmes suivent la politique commerciale des partenaires bancaires. Chacun des professionnels respecte les taux d’usure actualisés chaque trimestre par la Banque de France.

À savoir que les taux d’un regroupement de prêts hypothécaires sont plus avantageux que ceux d’un regroupement de crédits à la consommation, tout simplement car ils dépendent du barème des taux de prêt immobilier qui sont très faibles.

  • la garantie d’emprunt :

Enfin, il est nécessaire de mettre en place une garantie hypothécaire pour valider la souscription d’un rachat de prêt immobilier, ce qui n’est pas toujours le cas d’un rachat de crédit conso. Il s’agit d’un coût supplémentaire pour l’emprunteur qui doit être pris en compte avant de signer un contrat.

Quels sont les frais d’un regroupement de crédits ?

Comme toute opération de crédit, le rachat de prêt engendre aussi des frais. Son coût se calcule avec le Taux annuel effectif global (TAEG). Cet indicateur permet d’obtenir le coût total du financement qui correspond au taux d’intérêt débiteur, au taux d’assurance et aux divers frais complémentaires. Le paiement de l’ensemble du coût d’un rachat de prêts est réparti sur toute la durée de remboursement de l’opération.

Taux d’intérêt débiteur : il calcule le montant des intérêts de crédit qui rémunèrent la banque prêteuse.

Taux d’assurance : il permet d’obtenir le coût de l’assurance de prêt qui garantit le remboursement de l’emprunt en cas de décès ou d’invalidité de l’emprunteur durant la vie du contrat.

Potentiels frais de mandant : il s’agit de la part qui revient à l’intermédiaire bancaire pour le temps consacré à monter et expertiser votre dossier et à trouver la solution de financement la plus adaptée à votre projet.

Indemnités de remboursement anticipé (IRA) : l’emprunteur est redevable d’indemnités à sa banque prêteuse d’origine après le rachat de son crédit immobilier par un nouvel établissement bancaire. Il s’agit d’un dédommagement pour avoir remboursé par anticipation son emprunt. Les IRA sont en général égales à 6 mois d’intérêt au taux du contrat, mais ne peuvent pas être supérieures à 3 % du capital restant dû si le crédit est soumis à la loi Scrivener. Un emprunteur n’est pas redevable de ces indemnités pour le rachat de prêts à la consommation.

Frais de notaire : ils ne sont applicables que dans le cas où vous souhaitez un rachat de crédit avec la mise en place d’une garantie hypothécaire. Si vous ne donnez pas cette garantie sur votre prêt, il ne vous sera pas nécessaire de passer chez un notaire.

Si cela permet de rééquilibrer vos finances, le choix d’augmenter la durée de remboursement, après un rachat de crédits, pour alléger vos mensualités conduit généralement à accroitre le coût global de l’opération. En effet, cette décision entraîne une hausse du nombre de mensualités à rembourser et aussi d’intérêts bancaires et de cotisations d’assurance.

Quels sont les principaux conseils pratiques pour réussir son rachat de crédit ?

Comme toute opération de prêt, le regroupement d’emprunt nécessite une étude approfondie de votre situation. Pour mettre toutes les chances de votre côté, il faut :

Faire un état des lieux de votre situation :

Afin de vous fixer un objectif clair (réduisez vos mensualités, financez de nouveaux projets, simplifiez la gestion de vos finances…), il est capital de réaliser un point détaillé de votre budget.

Présenter une situation professionnelle stable :

Les établissements bancaires trouveront un gage de confiance dans une carrière professionnelle stable. CDI, fonctionnaire, longue expérience en profession libérale ou retraite fixe.

Faire appel à un intermédiaire bancaire :

A partir de votre objectif, de votre situation professionnelle et de vos projets, votre courtier, spécialisé dans le regroupement de prêts comme Solutis, vous aide à constituer votre dossier dans les meilleures conditions.

Le courtier expert en regroupement de prêts est l’intermédiaire entre les banques et ses clients. Grâce à son panel de partenaires bancaires, composé de plusieurs grandes banques en France, le courtier peut trouver de meilleures offres qu’un particulier qui ferait sa demande de rachat de crédit seul.

Quelles sont les étapes du regroupement de crédit ?

De la demande jusqu’au déblocage des fonds, votre parcours pour décrocher un rachat de crédits est similaire à un prêt bancaire classique. En voici les principales étapes visibles pour l’ensemble des dossiers :

  1. Vous réalisez d’abord votre demande de rachat de crédit sur le formulaire en ligne, par téléphone, par e-mail ou par courrier postal.
  2. Un conseiller expert va s’occuper de votre demande en étudiant votre éligibilité à un regroupement de prêts.
  3. Des documents justificatifs vous sont demandés par votre interlocuteur dédié pour qu’il analyse de façon confidentielle la faisabilité de votre projet.
  4. Une fois l’étude finalisée, vous recevez alors rapidement une première réponse de principe. Si elle est positive, votre dossier est transmis à des partenaires bancaires qui disposent d’une solution pour financer votre demande de rachat de crédit.
  5. L’expert à vos côtés va négocier avec les banques et sélectionner la meilleure proposition. C’est à vous de choisir librement l’offre qui vous convient.
  6. Une fois l’offre de prêt éditée et signée par vos soins, la banque débloque les fonds et se charge de rembourser les capitaux restant dû des emprunts regroupés dans l’opération. Les remboursements sont versés à vos créanciers d’origine.
  7. L’opération est enfin finalisée et vous remboursez maintenant chaque mois, à date fixe, une seule mensualité réduite et ajustée à vos revenus.

Regroupement de crédit : quels sont les documents justificatifs à fournir ?

Les justificatifs sont nécessaires pour que votre intermédiaire soit en mesure d’expertiser votre demande de rachat de crédit en toute confidentialité. Trois types de documents vont généralement être rassemblés pour le montage de votre dossier : les justificatifs d’identité, les justificatifs de revenu et financier et les justificatifs liés à vos emprunts en cours.

 Les documents justifiants votre identité :

  • carte nationale d’identité en cours de validité (CNI) ou un passeport ;
  • livret de famille ;
  • justificatif de domicile de moins de 3 mois.

Les documents sur votre situation financière :

  • contrat(s) de travail ;
  • 3 derniers bulletins de salaire + celui du dernier mois de décembre ;
  • dernier avis d’imposition ;
  • 3 derniers relevés des comptes bancaires.

Les documents sur vos emprunts en cours de remboursement :

  • offres de prêt du foyer ;
  • tableaux d’amortissement.

Quelles sont les conditions du rachat de crédit en 2022 ?

Selon les différents baromètres, les conditions d’obtention de crédits sont attractives. Avec cette tendance, 2022 peut être particulièrement intéressante pour procéder à un rachat de crédit. Cependant, chaque situation est particulière et nécessite une étude approfondie et personnalisée. 

Pour chaque projet, plus la situation financière de l’emprunteur est saine et plus l’offre pour regrouper vos prêts a des chances de se rapprocher du taux nominal le plus bas du marché. L’expert en charge de votre dossier tiendra compte de vos revenus, de la stabilité de votre emploi, de votre comportement bancaire et de vos patrimoines immobilier et financier pour calculer votre taux nominal.

Les meilleurs taux de rachat de crédit actuellement en vigueur en 2022 :

Types de regroupement de crédits Meilleurs taux
Rachat de crédit immobilier 1,62%
Rachat de crédit consommation 1,75%

Taux actuels proposés chez les établissements de crédits partenaires, sous réserve d'étude et de la durée du financement. Taux le plus bas en fonction du profil de l'emprunteur.

Cependant, le rachat de crédit est similaire à un emprunt traditionnel qui doit être remboursé selon les conditions du contrat. Un manquement à cette obligation peut conduire à une dégradation de votre situation financière.

L’allongement de la durée de remboursement pour baisser vos mensualités entraîne une hausse du coût total de l’opération. Si vous remboursez toutefois votre crédit par anticipation (ex : en cas d’héritage), le coût total du crédit sera fortement diminué. Il est conseillé d’ajuster la durée de remboursement selon vos revenus, plus elle est faible et plus le coût total de l’opération est moins important.

Exemple d'un dossier de regroupement de prêts financé à l'aide de Solutis

Exemple d'une demande de regroupement de crédits financée avec Solutis

Exemple pour un regroupement de prêts, garanti par une hypothèque, et le déblocage d'un montant de 20 000 € pour un nouveau projet d'un total de 151 317,55 € au TAEG fixe de 2,50%, soit un taux débiteur fixe de 2.04%.

Remboursement en 300 mensualités de 653,93€. Montant total dû par l'emprunteur : 196 179 € (hors assurance facultative). Le coût mensuel standard de l'assurance facultative Décès, Perte Totale et Irréversible d'Autonomie, Incapacité temporaire total de travail, l’invalidité permanente totale, déléguée auprès d’AssurGo est de 59.21 € par personne et s'additionne au montant de la mensualité. Coût total de cette assurance : 17 765 €. Taux annuel effectif de l'assurance : 0.44%.

Cet emprunt, souscrit avec une garantie, a été accordé par notre partenaire bancaire. Conditions applicables aux crédits aux particuliers, en vigueur au 11/06/2020. Exemple non contractuel. Sous réserve d’erreurs manifestes d’impression.

*Lorsqu’une opération de crédit entraîne la diminution du montant des mensualités, celle-ci peut entraîner un allongement de la durée de remboursement du crédit et majorer son coût total.

**Afin de préserver la vie privée de nos clients, des noms fictifs ont été utilisés.

***Mensualité hors assurance