Quand les taux bas limitent l’accès au crédit pour les séniors

Quand les taux bas limitent l’accès au crédit pour les séniors

Les séniors qui envisagent un achat immobilier à l’aide d’un crédit immobilier ont des difficultés pour trouver des financements. Car avec une assurance de prêt majorée, ils flirtent avec les taux d’usure.

La baisse des taux implique une baisse des taux d’usure

Les taux bas profitent-ils réellement à l’ensemble des emprunteurs en France ? Car avec un taux d’intérêt moyen de 1,20 % établi au cours du mois dernier, le coût d’un emprunt n’a jamais été aussi faible et cela quelle que soit la durée du financement. Cela est confirmé par le sérieux et la rigueur de l’Observatoire Crédit-Logement qui mesure la moyenne des taux d’intérêt dans l’Hexagone. Ainsi, pour un crédit à l’habitat de 25 ans, le taux moyen se fixe à 1,37 % hors assurance. Pour les emprunts de 15 et 20, les taux moyens respectifs sont de 0,96 % et 1,14 % toujours hors assurance-emprunteur. Le constat est simple, les conditions d’emprunt actuelles sont très attractives par rapport à 2016, année pourtant qualifiée d’historique en termes de baisse des taux.

Si ces taux bas incitent à l’achat immobilier et notamment à l’accès à la propriété, tout le monde n’est pas égal lors de demande de financement.

Comme indiqué précédemment, les taux bas favorisent la souscription d’emprunt. Néanmoins, leur faiblesse peut également poser un problème notamment en ce qui concerne le taux d’usure. Il s’agit d’une limite fixée trimestriellement par la Banque de France. Le taux d’usure est un plafond que les banques ne peuvent dépasser pour prêter des capitaux. Un emprunt contracté au-delà du taux d’usure est donc, logiquement, impossible à obtenir.

Les taux d’usure auront-ils raison des crédits immobiliers pour les séniors ?

Le calcul des différents taux d’usure s’effectue en dressant une moyenne des différents taux délivrés au cours d’un trimestre. Ce taux obtenu est ensuite majoré d’un tiers pour donner le taux d’usure légal. Mathématiquement, les faibles taux ont eu pour conséquence de diminuer les plafonds des taux d’usure. Pour certains profils emprunteurs, cela peut poser quelques soucis dans l’accession au crédit. Cela est particulièrement le cas pour les séniors.

En effet, s’ils visent eux aussi des taux d’intérêt attractifs, c’est la question de l’assurance de prêt qui pose alors problème. Arrivé à un certain âge, les assurances vont se montrer plus regardantes par rapport à un emprunteur trentenaire et non-fumeur, cela se traduit donc par une augmentation de la prime d’assurance-emprunteur pour les séniors. Le taux de l’assurance de prêt immobilier, qui est indexé sur le capital emprunté, sera donc réévalué à la hausse. C’est là où le bât blesse, puisqu’en combinant le taux fixe du crédit et le taux de l’assurance, le taux d’usure peut être atteint.

Les séniors sont donc dans une situation inédite puisque, actuellement, ils sont davantage à la recherche de la meilleure assurance de prêt plutôt qu’un taux bas. C’est le revers de la médaille de la baisse des taux.


Dernières actualités Taux
Très légère remontée des taux en septembre dernier Très légère remontée des taux en septembre dernier 16/10/2019 - Avec 1,18 % de taux moyen en septembre 2019, les emprunts immobiliers affichent une...
Baisse des taux, vers un statu quo en cette fin d’année ? Baisse des taux, vers un statu quo en cette fin d’année ? 03/10/2019 - Les taux d’intérêt vont-ils continuer de baisser ou bien les objectifs annuels...
Taux en baisse, le HCSF reste vigilant Taux en baisse, le HCSF reste vigilant 02/10/2019 - Le Haut comité de stabilité financière reste attentif à la baisse des taux qui...
Durées d’emprunt qui s’allongent, des situations bloquantes ? Durées d’emprunt qui s’allongent, des situations bloquantes ? 24/09/2019 - S’endetter en couple pour acheter un bien immobilier en 30 ans impose d’avoir...
Baisse des taux, nouveau record en cette rentrée 2019 Baisse des taux, nouveau record en cette rentrée 2019 06/09/2019 - Le mois d’août a vu les moyennes des taux reculer de nouveau. L’emprunt immobilier...