Crédit immobilier

Crédit maison

Obtenu auprès d’un établissement bancaire, le prêt immobilier est un financement à long terme  destiné à financer l’ensemble ou une partie d’un projet d’acquisition immobilière, de construction ou encore des travaux. Cependant, quel est le principe de ce type de financement ? Quelles sont les caractéristiques ?

Principe du prêt immobilier - logement

Très encadré par la législation, le crédit immobilier ou le prêt à l’habitat fait partie des financements les plus sollicités par les Français souhaitant accéder à la propriété ou investir dans l’immobilier sans payer comptant une somme souvent importante.

Demandé auprès des banques ou des organismes spécialisés, le crédit immobilier à un fonctionnement et un principe simples quel que soit son objet (achat de résidence principale, investissement locatif, réalisation de travaux…).  En fait, le prêteur accorde un financement d’une certaine somme qui correspond au coût total du projet d’achat ou d’investissement immobilier. En cas d’apport personnel, ce dernier est soustrait du coût total à financer.

Ce prêt accordé est lié à un taux d’intérêt (fixe, variable, variable capé) sur toute la durée du financement. De ce fait, l’emprunteur réalise son projet immobilier en payant des échéances prévues dans le contrat de prêt. Par ailleurs, la durée d’un crédit à l’habitat dépend des conditions proposées par l’établissement prêteur qui prend en compte différents facteurs dont l’âge et la santé de l’emprunteur. Toutefois, la durée moyenne est comprise entre 10 ans et 30 ans, même si certains profils emprunteurs peuvent aller bien au-delà.

Les deux principaux types de prêts immobiliers et leurs caractéristiques

En France, il existe principalement deux types de prêts immobiliers auxquels un emprunteur peut prétendre pour financer un projet. Cependant, si tous les types de prêts immobiliers sont soumis à un seul et unique cadre législatif, il faut savoir que chaque type de financement à l’habitat a ses caractéristiques.

  1. Le prêt immobilier amortissable: ce financement à l’habitat est le plus populaire. Il consiste à rembourser la somme empruntée et ses intérêts sur une période de remboursement en fonction du tableau d’amortissement. De ce fait, le souscripteur rembourse, en général tous les mois, une part du capital emprunté et une part des intérêts calculés sur le capital restant dû. Ainsi, à mensualité constante, plus la part du capital remboursé augmente, plus le montant des intérêts baisse.
  2. Le prêt immobilier In fine : sollicité principalement par les investisseurs, ce type de prêt immobilier consiste à rembourser le capital emprunté en une seule fois à la fin de la durée du prêt. Ainsi, l’emprunteur ne règle, pendant toute la durée de son financement, que des intérêts liés à ce dernier. Ces intérêts sont donc calculés sur le montant du capital emprunté pendant toute la durée du remboursement. Conséquence : les intérêts ne décroissent pas.

A savoir qu’il existe aussi d’autres types de prêts immo comme le prêt relais qui permet d’acquérir un bien immobilier sans attendre la vente du premier, ou encore les prêts conventionnés qui permettent à certaines catégories d’emprunteurs d’accéder au financement à l’habitat sous conditions de ressources.

Simulation de crédit
Étape 1 - Votre besoin de financement
Crédits immobiliers :
Crédits consommations :
Étape 2 - Vos informations
Étape 3 - Vos coordonnées
%
(*) Champs obligatoire

Financer un prêt maison

Depuis la fin de la crise financière et bancaire de 2007 et de 2008, la demande de crédit immo est devenue un parcours du combattant pour certains emprunteurs. La législation nationale et les règles internationales sont devenues plus strictes contraignant les établissements à resserrer leurs critères d’octroi pour certains emprunteurs, notamment ceux qui ont des crédits en cours.

Toutefois, en assainissant ses finances via un rachat de crédit immobilier, un emprunteur peut présenter une demande de financement immobilier beaucoup plus solide. En fait, le rachat de prêt va réduire considérablement ses charges mensuelles et donc améliorer sa capacité d’endettement.

Ses différents prêts et dettes en cours (personnel, renouvelable, découverts bancaires…) seront substitués par un nouveau financement à mensualité allégée. Cela permet à l’emprunteur de ne pas dépasser sa capacité de remboursement dans le cadre d’une demande de prêt immobilier.

Par ailleurs, il faut savoir qu’il est possible de financer, dans le cadre d’un rachat de prêt, la totalité ou une partie d’un projet immobilier. Dans cette configuration, l’emprunteur réalisant un rachat de crédit doit solliciter le financement d’un nouveau projet affecté (achat immobilier sous conditions, financement de travaux, achat de parts de SCPI…).


Dernières actualités
Bientôt une nouvelle génération de billets de 50 euros Bientôt une nouvelle génération de billets de 50 euros 22/03/2017 - Dans deux semaines, les Français vont découvrir la nouvelle mouture du billet de...
Infographie : les prêts aidés et le rachat de crédit Infographie : les prêts aidés et le rachat de crédit 22/03/2017 - Accordé par les prêteurs ayant passé un accord ou une convention avec l’Etat,...
Taux d’intérêt immobilier : vers un retournement de tendance ? Taux d’intérêt immobilier : vers un retournement de tendance ? 21/03/2017 - Après plusieurs mois de légère hausse, les taux d’intérêt semblent faire l’objet...