• Découvrez la liste des différents types de financement bancaire, qu’il est possible de souscrire, avec leur fonctionnement et leurs conditions de remboursement. Chaque crédit pouvant répondre à un besoin et à une situation financière spécifiques, choisissez la bonne offre pour financer votre projet avec les meilleures conditions du moment. Crédit à la consommation, prêt immobilier, rachat de crédit, prêt pro, etc… Solutis vous détaille chaque emprunt avec leurs critères et vous accompagne pour votre financement.

Définition du crédit bancaire

Un crédit est un emprunt bancaire permettant d’obtenir une somme d’argent auprès d’un prêteur, généralement une banque, et qui doit être remboursé sur une durée déterminée dans un contrat de prêt.

Les remboursements sont prélevés sur le compte de l’emprunteur, qui peut être un particulier ou un professionnel, sur une périodicité prévue dans les modalités du financement. En règle générale, il est commun que les échéances doivent être payées une fois par mois, bien qu’elle puisse l’être une fois tous les trimestres, semestres ou par an.

Suivant le type de crédit souscrit, amortissable ou in-fine, l’emprunteur peut décider, avec l’accord de l’établissement bancaire, d’effectuer une demande de différé total ou partiel du remboursement du capital emprunté.

Le prêteur se rémunère lorsqu’il accorde un crédit bancaire, ce qui signifie que l’opération à un coût pour l’emprunteur. Le montant total figure obligatoirement dans les conditions du contrat avec aussi le TAEG (taux annuel effectif global) qui permet de calculer le coût total d’un financement. Le TAEG d’un prêt se compose des intérêts bancaires, des primes d’assurance et des frais annexes (frais de dossier par exemple). Les banques utilisent un barème commercial interne et les taux d’usure pour fixer leurs taux de crédit.

En fonction du projet à financer et de la situation de l’emprunteur, il existe de multiples offres de crédit qu’il est possible de souscrire.

Quels sont les types de crédit ?

Voici les principaux financements bancaires avec leurs différentes caractéristiques réciproques.

Les prêts immobiliers

Un financement à l’habitat est un prêt d’un montant minimum de 75 000 € et destiné à faire l’acquisition d’un bien immobilier. En 2022, sa durée de remboursement est plafonnée à 25 ans.

Un crédit immobilier peut être emprunté sous la forme amortissable ou in-fine. Le principe du crédit amortissable, qui est le type d’emprunt immo le plus répandu, est de rembourser à la fois une part du capital emprunté et des intérêts bancaires, souvent avec une prime d’assurance également. À contrario, le crédit in-fine permet de ne rembourser que les intérêts et les primes d’assurance et donc de reporter la restitution du capital lors de la fin du contrat.

Parmi les différents types de dispositif prévus pour faciliter l’achat d’un logement ancien ou neuf (à titre personnel ou en guise d'investissement locatif), en plus du crédit immobilier classique, il existe également des prêts accommodants, tels que le prêt à taux zéro (PTZ), le prêt action logement ou encore le prêt d’accession sociale, destinés à réduire le coût total des intérêts bancaires.

Les crédits à la consommation

Un crédit consommation permet de financer toute dépense pour l’achat de biens et de service. Son montant maximum est de 75 000 € pour une durée ne pouvant être supérieure à 12 ans. Ce financement et ses conditions sont régi par la loi avec le code de la Consommation, visant à protéger les particuliers.

Selon les besoins de l’emprunteur, le capital emprunté peut être affecté à une dépense justifiée auprès de la banque, pour acheter une voiture ou réaliser des travaux par exemple, ou être libre d’usage. Un prêt à la consommation peut ainsi prendre différentes déclinaisons selon son utilisation :

Bon à savoir : une avance de trésorerie d’un découvert bancaire autorisé est aussi considérée comme un crédit conso à court terme.

Les crédits renouvelables ou revolving

Il s’agit également d’un emprunt dérivé de la famille des crédits à la consommation, ce type de prêt est souvent associé à une carte bancaire. Le principe du crédit renouvelable est de demander à une banque d’avoir à disposition une réverse d’argent libre d’usage.

Cela signifie que l’emprunteur rembourse une mensualité seulement s’il utilise sa trésorerie pour les dépenses de son choix. Il est possible d’avoir jusqu’à 6 000 € en réserve. Ce type de financement est également surnommé « crédit permanent » du fait que la réserve d’argent se reconstitue à mesure des remboursements versés au prêteur.

La durée maximale pour restituer les fonds d’un prêt renouvelable est de 36 mois en cas d’utilisation de la réserve d’un montant inférieur ou égale à 3 000 € et de 60 mois en cas de dépense supérieure à 3 000 €.

Notre conseil : avec des taux d’intérêt élevé, il est préférable d’utiliser sa réserve de trésorerie de son prêt revolving pour des dépenses exceptionnelles ou des imprévus.

Les contrats de leasing (LOA et LLD)

Le leasing est une pratique devenue extrêmement populaire, consistant à louer un bien, généralement un véhicule motorisé, en échange du versement d’un loyer mensuel.

La location avec option d’achat (LOA) permet ensuite de pouvoir acheter définitivement la voiture louée en levant l’option d’achat et en échange d’une somme prévue dans le contrat. Cette option n’est toutefois pas obligatoire. À l’inverse, une location longue durée (LLD) oblige à restituer le bien loué une fois la durée du contrat terminée.

À savoir que le leasing, qui s’assimile à un crédit classique, peut concerner tout type de bien : véhicule, logement, appareil multimédia, smartphone, etc…

Le rachat de crédit ou regroupement de prêts

Cette opération consiste à réunir au moins deux crédits en cours dans un seul emprunt unique. L’objectif est souvent d’allonger la durée de remboursement pour baisser le montant de la nouvelle mensualité. Cela permet de récupérér une partie plus importante de son reste à vivre calculé en soustrayant les revenus du foyer avec ses charges. Des emprunteurs y ont aussi recours afin d’en profiter pour ajouter une trésorerie dans l’opération, dans le but de financer un nouveau projet personnel.

À noter que la durée d’un rachat de crédit est limitée à 12 ans pour un locataire et 15 ans pour un propriétaire. S’il s’avère qu’une hypothèque vient couvrir le financement, et que la part des prêts immobiliers regoupée est supérieure à 60 %, la banque peut accepter d’étaler les remboursements jusqu’à 25 ans.

Bon à savoir : pour vérifier la réduction mensuelle de ses mensualités qu’il est possible de prétendre, en fonction de sa situation, il est possible de réaliser une simulation de rachat de crédits.

Les crédits relais

Les demandes de prêt relais sont réalisées par des propriétaires qui souhaitent acquérir une nouvelle résidence principale, dans l’attente de vendre leur bien immobilier actuel. Ce financement, d’une durée maximum de 2 ans, permet ainsi d’avoir les fonds nécessaires pour faire cette transition.

Pour éviter que la banque prêteuse ne s’expose pas à des risques trop importants avec ce type de prêt, le montant plafond d’un crédit relais ne représente pas plus 80 % de la valeur du logement à vendre. Cette quotité hypothécaire est de 70 % en moyenne. Une fois la première maison vendue, les co-emprunteurs devront ensuite rembourser l’intégralité du capital de ce financement pour le clôturer grâce aux fonds récupérés avec la vente.

Les micro-crédits

D’un faible montant compris entre 300 € et 8 000 €, le micro-crédit est un type d’emprunt proposé et accordé uniquement par des organismes sociaux. Ces offres sont principalement orientées vers les foyers qui sont dans une situation ne répondant pas aux critères bancaires des organismes financiers. Ils sont donc exclus des offres de financement traditionnelles. Ces petits prêts leur ouvrent le droit d’avoir accès à l’emprunt.

À savoir que la durée de remboursement d’un micro-crédit ne peut pas être supérieur à 7 ans. Son coût est calculé par un taux d’intérêt nominal situé entre 1 et 4 %. Particuliers comme professionnels, notamment les entrepreneurs en devenir, peuvent en faire la demande.

Les prêts professionnels pour entreprise

Destiné à financer sa croissance et ses projets, mais aussi sa trésorerie et son besoin en fonds de roulement, le crédit professionnel est un financement qui s’adresse aux sociétés de tout secteur et de toute forme.

Prêt pro amortissable, crédit de trésorerie, crédit-bail, affacturage, etc … il existe plusieurs types de crédit que les entreprises et les professions libérales peuvent emprunter pour développer leur business et leur activité professionnelle.

Crédit en ligne : souscrire avec un courtier

Quel que soit le type de projet que vous souhaitez réaliser et vos besoins financiers, Solutis propose toutes les offres de crédit en ligne : regroupement de crédits, prêt conso, crédit immobilier, prêt entreprise… Nos spécialistes sont en capacité de répondre à tous vos besoins avec une solution appropriée à votre situation budgétaire. Courtier en crédit depuis plus de 20 ans, la confiance que nous a accordé nos clients témoigne de notre expertise dans ce domaine.

Après avoir complété votre demande de crédit en ligne sur notre formulaire, vous serez contacté par téléphone par un conseiller Solutis sous quelques heures si vous obtenez un premier avis favorable. Afin qu’il puisse réaliser son étude, quant à la faisabilité du financement demandé, vous devrez envoyer vos pièces justificatives.

Au plus vite elles seront transmises, par e-mail, par courrier ou via l’espace client, au plus vite l’analyse pourra débuter et aboutir à une réponse rapide, puis à la proposition d’une offre de prêt dans les meilleurs délais. Par exemple, après avoir confié vos documents personnels, nous pouvons vous envoyer une proposition dans les 24h qui suivent, voire sous 6h dans le cadre d’un rachat de crédits. A noter que nos conseillers Solutis proposent également de trouver vous trouver le contrat d'assurance adapté à vos finances, qui est une garantie pour couvrir votre futur emprunt.