Calcul de taux endettement

Calculez simplement votre taux d'endettement grâce au simulateur en ligne.

Pour obtenir votre taux d'endettement, il vous suffit de renseigner vos revenus et vos charges en glissant les curseurs sur la valeur correspondante :

Revenus
Charges

En application des dispositions de la loi n°78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, les informations recueillies dans la présente fiche de renseignement ne seront utilisées et ne feront l'objet de communication extérieure que pour satisfaire aux obligations légales et réglementaires. Elles pourront donner lieu de la part du client à l'exercice des droits d'accès et de rectification prévus par la loi. Solutis s'engage par ailleurs à respecter son obligation de confidentialité conformément aux lois et règlements en vigueur relatifs au secret professionnel.

Taux d’endettement : définition

Le taux d’endettement mesure la part des revenus du budget consacrée au remboursement des charges. Il peut s’agir d’emprunts bancaires (crédit à la consommation et prêt immobilier), de prêts entre particuliers et de toute autre dette.

Comment est calculé le taux d’endettement ?

Le calcul du taux d’endettement est simple à exécuter : il suffit de diviser toutes les charges par les revenus et de multiplier le résultat par 100 pour obtenir le pourcentage final.

Voici en détail la formule d'un calcul de taux d’endettement :

  • Le calcul des revenus :

En plus des salaires nets du foyer figurant sur les bulletins de paie, les revenus fixes à intégrer dans une simulation de taux d’endettement sont les revenus fonciers, en cas de détention d’un ou de plusieurs biens locatifs, les revenus professionnels non-salariés et les pensions alimentaires. Les personnes qui ne perçoivent pas de salaire mais une pension (retraite, allocation aux adultes handicapés …) doivent renseigner le montant perçu chaque mois. Le caractère variable des allocations familiales conduit généralement les banques à ne pas les comptabiliser dans le calcul des revenus, à l’instar des primes exceptionnelles ou des indemnités. L’opération va cependant tenir compte d’un 13ème mois, voire plus.

  • Le calcul des charges :

Pour calculer les charges, il suffit de réunir les mensualités en cours de remboursement. Tous les dettes hypothétiques telles que les crédits à la consommation (crédit auto, prêt travaux, prêt personnel, crédit renouvelable…), le ou les prêts immobiliers et les crédits à taux zéro (PTZ et éco-PTZ) sont à additionner. Le paiement d’une pension alimentaire doit aussi être ajouté tout comme le loyer si la personne est en location.

A quoi sert le calcul du taux d’endettement ?

Lors d’une demande de financement, le calcul du taux d’endettement fait partie de l’étude de faisabilité qui s’assure que l’emprunt pourra être accordé. Il est systématiquement évalué puisqu’il représente un indice de confiance sur le prêt ou non d’une somme d’argent. La loi précise que le prêteur a la responsabilité de formuler un devoir de conseil en analysant les risques de l’octroi d’un crédit.

L’utilité de ce calcul permet au final de déterminer la capacité d'endettement du foyer, c'est-à-dire le montant des mensualités de crédit qu'il est prêt à supporter dans son budget. Si le taux d'endettement est inférieur à 33 %, le montant calculé tiendra compte de cette limite pour déterminer la capacité de l'endettement du ménage ou du foyer.

De plus, calculer son taux endettement au préalable est un bon moyen de préparer un investissement cohérent avec les revenus disponibles. En cas de projet immobilier, un ménage peut facilement estimer la mensualité maximale qu’il peut ajouter dans son budget sans dépasser le plafond de 33 %. Avec cette information, son champ de recherches devient plus aisé pour identifier les logements qu’il est en mesure d’acheter tout en contenant son taux d’endettement dans les limites attendues.

Quel est le taux d’endettement maximum autorisé ?

Les organismes bancaires et les institutions financières recommandent de ne pas dépasser un taux d’endettement de 33 % au maximum, soit un tiers des revenus. Au-delà, il y a un risque de surendettement, c’est-à-dire de ne pas pouvoir faire face à ses dépenses mensuelles.

Toutefois, la limite de 33 % de taux d’endettement n’est légalement pas obligatoire. C’est aux banques qu’il revient d’évaluer la capacité d’emprunt d’un foyer et les conséquences de l’ajout d’une nouvelle mensualité dans le budget. Chaque établissement peut appliquer sa propre politique. Le Haut conseil de stabilité financière (HCSF) demande en revanche à ce que les établissements de crédit limitent à 33% le taux d’endettement pour 85% de leur production de prêt dès 2020.

Un ménage peut par conséquent dépasser ce seuil notamment si les revenus cumulés sont suffisants après la déduction des charges récurrentes. Par exemple, avec un revenu mensuel de 10 000 €, un ménage avec un taux d’endettement de 40 % pourrait disposer d’un reste à vivre suffisants pour subvenir au train de vie du quotidien. A l’inverse, un foyer qui dépasserait le seuil de 33 % avec un budget mensuel plus restreint de 2 500 € pourrait rencontrer des difficultés.

Le résultat d’un taux d’endettement est donc un indicateur d’aide à la décision mais n’est généralement pas suffisant pour qu’une banque se prononce sur la faisabilité d’un projet à financer. Une analyse au cas par cas avec une étude approfondie des ressources et de la situation personnelle du demandeur est indispensable.

Rachat de crédit : le calcul de l’endettement

Dans une demande de rachat de crédits, la notion de capacité d'endettement est importante car elle est calculée avant mais aussi après le rachat des encours. Le calcul du taux d'endettement est valable aussi bien pour un rachat de crédit à la consommation qu'un rachat de crédit immobilier. L’un des objectifs de regrouper ses crédits dans une mensualité réduite est de diminuer le taux d’endettement d’un foyer.

D’une part pour améliorer le reste à vivre avec la baisse des échéances et d’autre part pour réévaluer la capacité d’emprunt dans le but de financer de nouveaux projets encore non réalisés. Pour simuler le regroupement de plusieurs crédits, il suffit de tester le simulateur en ligne.

Le taux d’endettement différentiel : une autre méthode de calcul

Les établissements de crédit partenaires proposent une méthode de calcul alternative à la simulation taux d'endettement, c'est le taux d'endettement différentiel. Cette méthode est notamment applicable pour les investisseurs locatifs, cliquez sur ce lien pour en savoir plus.