Calcul de taux endettement : simulation gratuite

Calculez simplement votre taux d'endettement grâce au simulateur en ligne. Pour obtenir votre taux d'endettement, il vous suffit de renseigner vos revenus et vos charges en glissant les curseurs sur la valeur correspondante :

Revenus

Revenu mensuel emprunteur

Revenu mensuel co-emprunteur

Revenu foncier mensuel

Charges

Loyer ou prêt immobilier mensuel

Mensualité de crédit

Pension alimentaire versée (mensuel)

Votre taux d'endettement est de: %

Quel projet souhaitez-vous financer ?

immo

Réduire mes mensualités et financer un nouveau projet

conso

Financer un crédit immobilier

rac

Financer mon prêt personnel

De 0 à 35% : endettement conseillé

De 36 à 49% : endettement élevé

50% ou plus : surendettement

Calcul du taux d’endettement : définition et fonctionnement

Le taux d’endettement est un pourcentage qui représente la part consacrée au remboursement de charges récurrentes dans un budget. Ces charges, rapportées aux revenus d'un foyer, peuvent être des mensualités de prêt immobilier, des mensualités de crédit à la consommation (crédit auto, prêt personnel, crédit renouvelable...), le montant d'un loyer, une pension alimentaire versée ou le remboursement de toute autre dette.

Le taux d'endettement, aussi appelé taux d'effort, est une notion liée à la capacité d'emprunt, c'est-à-dire à la capacité d'un foyer à pouvoir rembourser chaque mois des mensualités de crédit en fonction du montant total de ses revenus mensuels.

Pour faire simple, un foyer peut emprunter des crédits pour rembourser des mensualités égales jusqu'à 35 % du montant total de ses salaires nets avant impôts et autres revenus secondaires mensuels. Correspondant au ratio entre les revenus et les charges du ménage, le taux d'endettement de 35 % est le seuil maximum en 2022 à ne pas dépasser, ce qui représente un peu plus d'un tiers des revenus, dans le calcul pour l'obtention d'une demande de crédit.

Comment calculer son taux d’endettement pour un prêt immobilier ou un crédit conso ?

La formule du calcul du taux d’endettement est simple à exécuter : il suffit de diviser toutes les charges d'un foyer par ses revenus et de multiplier le résultat par 100 pour obtenir le pourcentage final. Le résultat du calcul indique ensuite la part que représentent les charges par rapport aux revenus d'un emprunteur.

Voici en détail la formule d'un calcul de taux d’endettement :

Calcul taux d'endettement - formulaire = (charges/revenus) x 100

Exemple : Monsieur et madame Dupont disposent d'un revenu total de 5 800 € nets et remboursent tous les mois 1 725 € de charges récurrentes. Quel est leur taux d'endettement pour obtenir un nouveau prêt ?

Taux d'endettement du foyer : (1 725 / 5 800) x 100 = 29,7 %

Après calcul, le taux d'endettement du foyer atteint 29,7 % en percevant des revenus nets de 5 800 € et en payant des charges de 1 725 € tous les mois.

Réduire mon taux d'endettement et mes mensualités de crédit ›

Quels sont les salaires et les charges pris en compte pour calculer son taux d'endettement ?

Les revenus et salaires nets comptabilisés par les banques dans le calcul du taux d'endettement :

En plus du montant des salaires nets avant prélèvement à la source du foyer (incluant un 13e mois voire plus), figurant sur les bulletins de paie, les revenus fixes à intégrer dans une simulation de calcul de taux d’endettement sont : les revenus fonciers à hauteur de 70 % de leurs montants, en cas de détention d’un ou de plusieurs biens locatifs, les revenus professionnels non-salariés et les pensions alimentaires perçues. Les banques peuvent tenir compte des primes et d'une part variable en réalisant une moyenne sur une période donnée, mais chaque établissement peut avoir son propre barème de calcul.

Les personnes qui ne perçoivent pas de salaire mais un autre revenu, comme une pension de retraite ou une Allocation aux adultes handicapés (AAH) par exemple, doivent renseigner le montant de leur pension touchée chaque mois pour calculer leur endettement. Le caractère variable des allocations familiales conduit généralement les conseillers bancaires à ne pas les comptabiliser dans le calcul des revenus, à l'instar de la prime d'activité qui n'est pas considérée comme un revenu pérenne.

Les charges fixes à ajouter dans la calculette de taux d'endettement :

Pour calculer les charges fixes, il suffit de réunir la somme des mensualités de prêt en cours de remboursement. Toutes les dettes hypothétiques telles que les crédits à la consommation (crédit auto, prêt travaux, prêt personnel, crédit renouvelable…), le ou les prêts immobiliers et les crédits à taux zéro (PTZ et éco-PTZ) sont à additionner.

Le paiement d’une pension alimentaire doit aussi être ajouté, tout comme le loyer si la personne est locataire. La mensualité d'un nouveau crédit immobilier ou d'un prêt personnel à souscrire peut également être ajoutée dans le calcul du taux d'endettement si l'emprunteur souhaite financer un nouveau projet.

Comment fonctionne le simulateur de calcul de taux d'endettement de Solutis ?

Pour réussir à calculer l'endettement actuel de votre foyer, vous pouvez utiliser la calculette mise à disposition sur le site. Elle est entièrement gratuite et sans engagement. Il est bon de préciser que toutes les informations personnelles, que vous rentrerez dans l'outil, restent confidentielles, elles ne sont pas transmises à nos experts.

Chaque simulation de taux d'endettement que vous allez valider nécessite que vous précisiez d'abord vos revenus et vos charges en cours.

Pour la partie des revenus, vous devez préciser votre salaire et celui d'un éventuel co-emprunteur, notamment si vous avez un conjoint. Si vous touchez des revenus fonciers, il est également important de le préciser en divisant le total perçu par 12 pour rapporter vos gains au mois.

Enfin, pour la partie des revenus, vous devez indiquer le paiement d'un loyer si vous êtes locataire ou votre mensualité de prêt immobilier, vos autres mensualités de crédit à la consommation puis, le cas échéant, le montant d'une pension alimentaire.

Pour obtenir le résultat de votre calcul de taux d'endettement, il suffit ensuite de valider la calculatrice. Vous pouvez répéter l'opération autant de fois que nécessaire.

Quel est le taux d’endettement maximum autorisé à ne pas dépasser en 2022 pour emprunter un crédit immobilier ?

Autrefois fixé à 33 %, les organismes bancaires et les autorités de régulation recommandent de ne pas dépasser un taux d’endettement de 35 % au maximum, soit un peu plus d’un tiers des revenus d'un foyer. Au-delà, l'emprunteur et co-emprunteur risquent d'être en difficulté pour payer leurs charges. On parle alors de malendettement, voire de situation de surendettement si le seuil des 50 % de taux d'effort est franchi.

C’est aux banques qu’il revient d’évaluer la capacité d’emprunt maximale d’un foyer et les conséquences de l’ajout d’une nouvelle mensualité de crédit dans un budget. Chaque établissement peut appliquer sa propre politique en la matière.

Néanmoins, si la limite des 35 % de taux d'endettement au maximum n'était légalement pas obligatoire, une loi l'impose depuis le 1er janvier 2022. Le Haut conseil de stabilité financière (HCSF), organe de régulation rattaché au ministère de l'Économie, demande que les établissements de crédit maintiennent le taux d'endettement de leurs clients financés en dessous de 35 % pour 80 % de leur production de crédit immobilier.

Taux d'endettement supérieur à 33 % : peut-on emprunter un crédit ?

Un emprunteur peut avoir un taux d'endettement supérieur à 35 %, notamment pour les primo-accédant ou pour ceux dont le reste à vivre reste élevé après la déduction des charges récurrentes.

Par exemple, avec un revenu mensuel de 10 000 €, un ménage avec un taux d’endettement de 40 % pourrait disposer d’un reste à vivre suffisant pour subvenir à ses dépenses courantes sans être en difficulté financière. À l’inverse, un autre foyer qui dépasserait le seuil de 35 % avec un budget mensuel plus restreint, de 2 500 € par exemple, pourrait rencontrer des difficultés à gérer son budget correctement.

Le résultat d’un calcul de taux d’endettement est donc un bon indicateur, mais n’est généralement pas suffisant pour qu’une banque se prononce sur la faisabilité d’un projet à financer. Une analyse au cas par cas, avec une étude approfondie des ressources et de la situation globale du demandeur via son dossier, est indispensable.

Pourquoi calculer son taux d’endettement avant une demande de crédit immobilier ou de crédit à la consommation ?

Lors d’une demande de financement, que ce soit un prêt immobilier ou un crédit à la consommation, le calcul du taux d’endettement est un indicateur utile à la fois pour les particuliers et les professionnels. Son calcul fait partie de l’étude de faisabilité menée par une banque. Chaque établissement doit s’assurer qu'un emprunteur est solvable et qu'il est en capacité de rembourser un prêt demandé.

Le taux d'endettement est ainsi systématiquement calculé puisqu’il représente un outil d'aide à la décision pour accorder ou non une somme d’argent. La loi précise que le prêteur a la responsabilité de formuler un devoir de conseil en analysant les risques de l’octroi d’un crédit. L’utilité de ce calcul est finalement de déterminer la capacité de remboursement d'un foyer, c'est-à-dire le montant des mensualités de crédit qu'il est prêt à supporter dans son budget.

De plus, calculer son taux endettement au préalable est un bon moyen de préparer un investissement cohérent avec ses revenus disponibles. En cas de projet immobilier, un ménage peut facilement estimer la mensualité maximale qu’il peut ajouter dans son budget sans dépasser le plafond de 35 % de taux d'effort. Avec cette information, son champ de recherches se réduit pour identifier uniquement les logements qu’il est en capacité d’acheter, tout en contenant son taux d’endettement sous la limite attendue.

Comment calculer 33% ou 35 % de ses revenus pour connaître sa capacité d'endettement ?

Bien que le calcul de sa capacité de remboursement mensuelle soit insuffisant pour connaître son éligibilité à une demande de financement, il peut en revanche permettre d'avoir un premier aperçu du montant maximal qu'un foyer peut allouer chaque mois pour payer des charges.

35 % de ses revenus mensuels = (total des salaires + revenus fonciers) x 0,35

Après avoir obtenu le montant égal à 35 % ou 33% de ses revenus, il suffit ensuite de soustraire à ce résultat ses charges fixes pour avoir la capacité de remboursement restante qu'un foyer peut consacrer pour financer un projet avec une nouvelle demande de prêt immobilier ou de crédit conso.

Par exemple, si monsieur et madame Dupont touchent tous deux 3 000 euros nets de salaire et 500 euros de revenus fonciers, ils peuvent rembourser chaque mois 1 225 euros (3 500 x 0,35) de charges récurrentes tout en restant au niveau du taux d'endettement maximum de 35 %. S'ils remboursent à l'heure actuelle un prêt personnel, un crédit auto et un prêt travaux pour un total de 550 euros d'échéances, la famille Dupont peut encore ajouter jusqu'à 675 euros de mensualités de crédit dans leur budget.

Comment diminuer son taux d'endettement : le rachat de crédit pour réduire ses mensualités

Dans une demande de rachat de crédits, la notion de capacité d'endettement est importante car elle est calculée avant mais aussi après le rachat des encours. Le calcul du taux d'endettement est valable aussi bien pour un rachat de crédit à la consommation qu'un rachat de crédit immobilier. À juste titre, l’un des principaux objectifs de cette opération, qui consiste à regrouper ses crédits dans une mensualité réduite, est de diminuer le taux d’endettement du foyer qui en fait la demande.

D’une part pour améliorer le reste à vivre et restaurer l'équilibre budgétaire, en baissant les échéances, et d’autre part pour augmenter la capacité d’emprunt dans le but de financer de nouveaux projets encore non réalisés.

Si le taux d'endettement d'un foyer est proche ou supérieur à 35 % par exemple, il risque de ne pas pouvoir emprunter un nouveau crédit immobilier pour acheter un logement. Dans ce cas présent, le rachat de crédit peut précéder une demande de prêt immo pour réduire l'endettement du foyer et pour ensuite lui permettre d'être éligible à un nouveau financement bancaire.

Pour simuler le regroupement de plusieurs crédits et réduire son taux d'endettement, il suffit de réaliser une simulation en ligne. Sachez que pour avoir le meilleur résultat possible, il est recommandé d’être le plus transparent et juste possible lors du remplissage des données. Plus la simulation que vous effectuerez se calquera sur votre situation, plus l’opération qui pourra en découler sera pertinente pour vous. Ainsi que ce soit sur le coût restant de vos crédits ou encore la durée, soyez le plus précis sur les différentes conditions de remboursement de vos crédits. De cette manière vous allez pouvoir découvrir le montant optimal que vous pourrez allouer pour amortir l’argent emprunté.

Le taux d’endettement différentiel : une autre méthode de calcul

Les établissements de crédit partenaires proposent une méthode de calcul alternative à la simulation taux d'endettement, c'est le taux d'endettement différentiel. Cette méthode est notamment applicable pour les investisseurs locatifs qui souhaite réaliser une demande de financement.

Rédigé par Mathieu Dubuffet - Rédacteur expert de Solutis

Mis à jour le 28/10/2022

Réduisez vos mensualités et financez vos nouveaux projets

Demande de rachat de crédit gratuite

Votre offre en 24h | Une expertise avec + de 20 ans d'expérience

99% de nos clients sont satisfaits