CRédit conso

Votre projet au meilleur taux

Une expertise certifiée & 100 % en ligne

Je lance ma demande de PRÊT

Financez l'achat d'un véhicule, des travaux dans votre domicile ou débloquez simplement une somme sans condition d'utilisation.

Simulation gratuite & sans engagement
Simulation gratuite &
sans engagement
Votre résultat affiché en moins de 3 min
Votre résultat affiché
en moins de 3 min
Demande sécurisée & confidentielle
Demande sécurisée &
confidentielle

Prêt personnel

Prêt personnel

Le prêt personnel est un emprunt non affecté à un projet en particulier, dérivé de la famille des crédits à la consommation. L’emprunteur peut utiliser librement les fonds mis à sa disposition par une banque.

Principe du prêt personnel

Le prêt personnel est une forme de crédit à la consommation sans justificatif dont le capital à emprunter peut atteindre, d’après la loi Lagarde, 75 000 euros. Il est remboursé avec des mensualités fixes sur une durée déterminée dans le contrat pouvant aller jusqu’à 84 mois, soit 7 ans (voire plus sous certaines conditions).

Le prêt personnel ne nécessite pas de renseigner aux établissements de crédit l’usage des fonds puisqu’il est réalisable sans justificatif de projet, ni devis et facture. Il offre donc plus de souplesse en comparaison avec le crédit conso affecté dont les fonds débloqués sont réservés à l’unique usage décrit dans le contrat.

Que peut-on financer avec un prêt personnel ?

A l’opposé du crédit affecté, un foyer qui fait une demande de prêt personnel qui est ensuite acceptée par une banque va pouvoir utiliser l’argent à sa guise. Cet emprunt est généralement la solution de crédit pour ceux qui souhaitent financer :

  • une réserve de trésorerie,
  • plusieurs dépenses éparpillées dans le temps,
  • l’achat d’appareils multimédias et électroménagers,
  • les aléas de la vie courante (frais de réparation d’un véhicule, dégât des eaux…),
  • un départ en vacances,
  • des travaux d’aménagement ou d’amélioration,
  • une nouvelle décoration d’intérieur,
  • l’acquisition d’un véhicule neuf ou d’occasion,
  • plusieurs projets à la fois…

Bon à savoir : le prêt personnel peut financer une auto ou des travaux, mais il ne s’agit pas du financement le plus approprié. Effectivement, il est bien plus économique pour ce genre de projets d’emprunter un crédit affecté justifié par des devis car les taux d’intérêt sont plus faibles que pour un prêt personnel. Le coût global de l’opération n’en sera que réduit pour l’emprunteur.

Quels sont les principaux critères pour emprunter un crédit personnel ?

Le prêt personnel s’adresse aux emprunteurs de tout âge, du moment que la majorité est atteinte, issus de toutes les catégories sociaux professionnelles sans exclure les séniors à la retraite.

Avant d’émettre un avis favorable, un organisme de prêt doit cependant vérifier que la personne qui fait une demande de financement soit capable de rembourser l’emprunt sans que son budget ne soit déséquilibré. Une analyse de la situation personnelle, professionnelle et financière est donc obligatoire.

Le taux d’endettement est un des indicateurs élémentaires quand une banque souhaite calculer la part des charges par rapport aux revenus du foyer, avant et après l’ajout d’une mensualité de prêt personnel. Si aucune loi ne réglemente un seuil maximum, une banque financera un prêt personnel uniquement si le taux d’endettement du foyer ne dépasse pas 33 %.

Jusqu'à -60% sur vos mensualités¹
Votre projet*
(*) Champs obligatoire

Comment obtenir un prêt personnel facilement ?

Pour obtenir un prêt personnel plus facilement et rapidement, il suffit de réaliser une demande tout en ayant pris soin de préparer en amont les éléments indispensables à la constitution du dossier. En effet, l’emprunteur doit indiquer systématiquement les revenus de son foyer, ses crédits en cours de remboursement, le montant qu’il souhaite obtenir et la durée pour le rembourser. Sur un formulaire en ligne, une première réponse de faisabilité est affichée dans l’immédiat après une sa validation.

Aucun justificatif de projet n’est demandé, mais des justificatifs personnels doivent être transmis à l’organisme pour une analyse obligatoire. Ils sont de nature professionnelle (contrat de travail, bulletin de salaire…), financière (avis d’imposition, relevés de compte…) et personnelle (pièce d’identité, justificatif de domicile…).

Quelle banque choisir pour faire un prêt personnel ?

La plupart des organismes bancaires traditionnels sont en capacité de financer des prêts personnels si leurs clients en expriment le besoin. Les banques en ligne ne sont pas toutes en mesure d’accorder ce genre de crédit, mais certains de ces professionnels du digital le proposent également.

L’autre solution, c’est de faire sa demande de prêt personnel auprès d’un intermédiaire spécialisé en opération bancaire. Dans le langage courant, il s’agit des courtiers. Leur rôle est, en plus de conseiller et de s’occuper des lourdeurs administratives, de trouver les meilleures conditions de crédit en comparant les offres auprès de leur réseau de partenaires bancaires. Cette mise en concurrence permet ensuite à l’intermédiaire de sélectionner l’offre de prêt personnel la moins chère et la plus adaptée à l’emprunteur.

Bon à savoir : protégée par la loi MURCEF, une personne qui fait appel à un courtier ou à tout autre organisme de prêt ne versera aucuns frais en l’absence d’un versement des fonds après un accord de prêt personnel, ou de tout autre crédit. Solliciter un intermédiaire bancaire sans aller au bout des démarches d’une demande de financement est par conséquent gratuit et sans engagement.

Quel est le taux pour un prêt personnel ?

Le taux d’un crédit personnel varie suivant les offres commerciales des différents établissements bancaires. La variation d’un taux d’intérêt, et donc du coût de l’emprunt, va dépendre aussi de plusieurs critères : la durée souhaitée du crédit, la situation personnelle et professionnelle de l’emprunteur, le risque de non-remboursement de la créance et la présence éventuelle d’une offre commerciale temporaire. A savoir que le taux nominal appliqué augmente à mesure que la durée de remboursement du financement est allongée.

Chaque professionnel est soumis de respecter une limite, appelé le taux d’usure, qui vient plafonner le Taux annuel effectif global (TAEG) qu’il est possible de proposer à un client dans une offre de prêt personnel.

Bon à savoir : le TAEG est un indicateur qui permet de calculer le coût total d’une opération de crédit (taux nominal + assurance de prêt facultative + frais divers).

Les taux d’usure des financements sont mis à jour tous les trimestres par la Banque de France et ceux des prêts personnels dépendent de la catégorie des crédits de « trésorerie », soit la famille des prêts à la consommation.

Il existe trois taux d’usure pour le crédit personnel selon le montant emprunté :

- un pour les prêts personnels inférieurs ou égal à 3 000 euros,

- un autre pour les prêts personnels supérieurs à 3 000 euros et inférieur ou égal à 6 000 euros,

- et un dernier pour les prêts personnels supérieurs à 6 000 €.

Les avantages du crédit personnel

La principale caractéristique en faveur de ce type de crédit à la consommation est qu’il est plus souple à mettre en place. Le prêt personnel n’est effectivement pas conditionné la réalisation d’un projet justifié par des devis ou des factures.

Il permet donc à des foyers qui n’ont pas de projet en cours de pouvoir malgré tout emprunter un capital, ce qui élargit l’accès au crédit. Ce financement est par conséquent une solution adaptée à certains et complète la gamme des offres des crédits à la consommation.

Le versement des fonds ne peut se faire qu’après la fin du délai de réflexion de 7 jours accordé à chaque emprunteur, au même titre que le crédit affecté à un projet. Ce délai, allongé à 14 jours avec la loi Hamon de 2014, permet de protéger les consommateurs qui voudraient se rétracter.

Les inconvénients de faire un prêt personnel

La simplicité administrative et d’usage d’une somme obtenue avec un prêt personnel ne doit pas dissimuler ses défauts. Déjà, il s’agit d’un crédit qui est un engagement à haute responsabilité. En cas d’impayés multiples, un emprunteur peut s’exposer à des pénalités de retard voire même, si le montant dû s’accumule excessivement dans le temps, être inscrit dans le Fichier central des incidents de paiement des particuliers de la Banque de France.

De plus, la politique commerciale du prêt personnel tend à être moins favorable que le crédit affecté aux regards des taux d’intérêt nettement plus élevés. Cela alourdit les intérêts bancaires qui se répercutent sur le montant des mensualités qui peuvent devenir excessives si elles s’accumulent. Si les taux des prêts personnels ne sont pas aussi hauts que ceux des crédits renouvelables, ils demeurent tout de même élevés.

Simuler son prêt perso

Avant de souscrire un emprunt non affecté, un emprunteur peut obtenir un aperçu du montant des mensualités de remboursement grâce à la simulation en ligne de crédit personnel. Simuler un prêt donne également d’autres indications au demandeur. Il peut ainsi connaitre l’éventuelle durée de l’emprunt.

Toutefois, si l’emprunteur rembourse déjà des prêts en cours, il peut se tourner vers le regroupement de crédits. Cette opération bancaire permet de regrouper plusieurs emprunts (immobilier, conso, prêt personnel, crédit renouvelable…) au sein d’un seul prêt et donc une seule mensualité. Le regroupement ou rachat de crédits est une alternative au prêt personnel car lors du montage du dossier le demandeur peut inclure le financement d’un nouveau projet ou une trésorerie utilisable sans restriction.

Foire aux questions sur le prêt personnel

Attention à ne pas confondre le crédit personnel sans justificatif de projet avec un crédit sans justificatif de ressources. En l’occurrence, les banques exigent toujours des justificatifs sur la situation personnelle et financière des demandeurs pour chaque financement, y compris pour un crédit personnel. Seule l’utilité des fonds n’est pas à justifier.
La demande de crédit personnel et son analyse peuvent être plus rapide qu’un crédit conso affecté puisque l’usage des fonds n’est pas à renseigner, ce qui peut accélérer les étapes. En revanche, l’emprunteur doit patienter jusqu’à la fin de son délai de réflexion légal de 7 jours, porté à 14 jours depuis la loi Hamon, pour obtenir le déblocage des fonds sur son compte bancaire. En cas de rétractation à partir du 8ème jours et jusqu’au 14ème jour, la somme versée par la banque doit être restituée.
L’assurance de crédit est une garantie facultative. Avant de donner son accord, le prêteur peut toutefois exiger qu’elle soit souscrite par l’emprunteur afin de couvrir l’opération bancaire.

Demand de crédit