Calcul d’une assurance de prêt immobilier

Calcul

L’assurance de prêt immobilier est calculée en fonction du montant du prêt immobilier et de la situation personnelle de l’emprunteur, deux méthodes sont envisageables, le calcul sur le capital emprunté et le calcul sur le capital restant dû.

Assurance de prêt immobilier : une histoire de calcul

Il n’est pas simple de comparer des offres d’assurances de prêts immobilier lorsqu’elles reposent sur deux calculs différents, il est donc important de comprendre les deux méthodes de calcul avant de solliciter les services d’une banque ou d’une compagnie d’assurance.

Il est bon de rappeler que l’assurance emprunteur dans le cadre de la souscription d’un crédit immobilier est facultative mais dans la plupart des cas, c’est une exigence des prêteurs pour accorder le financement. Le coût de l’assurance repose sur une évaluation du risque, il est exprimé par le TAEA dans le contrat d’assurance.

Le calcul sur le capital emprunté

La première méthode de calcul se base sur le montant du crédit immobilier emprunté, c’est-à-dire le montant avant le remboursement des premières échéances. Ce calcul est le plus simple, il est fixé sur la durée totale de remboursement, il suffit de multiplier le taux de l’assurance par le montant emprunté et de diviser la somme par 12.

Calcul du coût de l’assurance :

(TAUX ASSURANCE X CAPITAL EMPRUNTÉ) / 12

A titre d’exemple, un emprunteur emprunte une somme total de 150 000€ sur 20 ans avec une assurance dont le taux est fixé à 0,25%. Le coût annuel de l’assurance du prêt immobilier sera de 375€, soit une échéance de 31,25€ chaque mois.

Le calcul sur le capital restant dû

La méthode de calcul sur le capital restant dû ou plus communément appelée assurance individuelle tient compte du remboursement des mensualités et fait donc l’objet d’une réévaluation chaque année, par le biais du tableau d’amortissement.

Le coût de l’assurance est dégressif, en fonction du montant des capitaux déjà remboursés. Son calcul est cependant plus complexe car plusieurs facteurs entrent en ligne de compte.

Bon à savoir : certaines informations peuvent avoir un impact sur le coût d’une assurance, c’est notamment le cas pour la consommation de tabac, l’exercice d’un métier à risques, la pratique d’un sport ou encore l’âge de l’emprunteur.


On parle de nous dans la presse
L'express
France Culture
La voix du nord
Challenges