Assurance prêt immobilier senior : quelle assurance choisir ?

Offre d'assurance de prêt

L’arrêt de l’activité professionnelle des seniors est synonyme de recommencement, de nouveaux projets et souvent, il est question d’un projet immobilier. Pour le concrétiser, les seniors souscrivent un crédit à l’habitat et une assurance.

L’assurance de prêt est-elle obligatoire pour les seniors ?

De plus en plus de seniors anticipent le passage à la retraite et les éventuels nouveaux projets qu’ils ont envie de construire. Ils sont nombreux à vouloir accéder à la propriété pour une retraite paisible, ou à vouloir investir de nouveau dans l’immobilier afin de posséder une résidence secondaire. Quelle que soit la raison, les seniors ont en général besoin de prendre rendez-vous chez leur banquier afin de souscrire un crédit immobilier lorsqu’ils n’ont pas les liquidités nécessaires pour autofinancer leur habitation.

Lors d’une demande de financement, notamment d’un prêt à l’habitat, l’établissement bancaire peut demander quelques pièces justificatives et exiger plusieurs documents comme l’assurance de prêt. Celle-ci n’est pas imposée aux yeux de la loi française mais pour se prémunir du risque de non remboursement de la dette en cas de décès, d’incapacité de travail ou d’invalidité, certains organismes  ne souhaitent pas prêter une somme d’argent conséquente  sans assurance, quelque-soit le profil.

Les seniors ne font d’ailleurs pas exception à cette règle puisque dans la plupart des cas, l’attribution de l’emprunt immobilier s’effectue après avoir fourni une assurance auprès de la banque, avec de solides garanties.

L’importance et le coût de l’assurance de prêt immobilier pour les seniors

Aujourd’hui, les banques considèrent que les seniors ont envie de concrétiser une multitude de projets, de voyages en profitant de leur retraite. L’augmentation de l’espérance de vie et les projets immobiliers des seniors en font une cible privilégiée par les établissements financiers. Ces derniers n’hésitent plus à leur proposer des produits bancaires totalement adaptés à leur santé, leur situation financière et leurs activités quotidiennes.

L’assurance permet au senior d’être protégé et de protéger sa famille. En cas d’invalidité, de perte d’autonomie ou de décès, le remboursement total ou partiel du crédit sera à la charge de l’assureur, selon la couverture choisie.

Comme l’ensemble des contrats d’assurance, son coût sera établi en fonction de la durée de l’emprunt et des réponses apportées sur le questionnaire de santé. Il est d’ailleurs simple d’estimer le coût total de l’assurance à l’aide du taux annuel effectif de l’assurance (TAEA) qui est obligatoirement mentionné dans l’offre de n’importe quel organisme.

Les conditions des compagnies d’assurance sont différentes selon les profils, il est donc important de comparer de multiples offres et souscrire à celle qui convient le mieux à ses finances.

Quelle assurance de prêt immobilier pour les seniors ?

Comme tous les profils emprunteurs, les assurances dites « classiques » seront généralement indispensables pour bénéficier de la somme nécessaire au financement de l’acquisition immobilière.

Les assurances décès et invalidité (totale et partielle) sont incontournables pour tous les profils emprunteurs, qu’ils soient dans la vie active ou retraités puisque l’assureur assumera partiellement ou en totalité le remboursement des échéances du prêt.

Pour les seniors qui exercent une activité professionnelle, l’assurance incapacité temporaire de travail (ITT) est nécessairement demandée par la plupart des banques. L’assureur compensera la perte du salaire lorsque l’arrêt du salarié dépassera le délai inscrit sur le contrat, en général après 3 mois d’arrêt. A noter que les garanties souscrites par l’emprunteur ne couvrent pas tous les risques, il existe des exclusions à partir desquelles l’assureur sera dans le droit de refuser le remboursement du prêt.

Les seniors ne sont absolument pas dans l’obligation de signer le contrat d’assurance que lui propose la banque (l’assurance groupe) mais peut tout à fait opter pour une délégation d’assurance. Les conditions d’octroi sont parfois différentes et le coût peut considérablement varier selon les établissements.