Entreprise responsable

Entreprise responsable

Satisfaction client

Satisfaction client

Respect de l’environnement

Respect de l’environnement

Le vapoteur doit-il déclarer sa consommation à l’assurance ?

Lors d’une demande d’assurance de prêt immobilier, les emprunteurs doivent remplir un questionnaire de santé destiné au médecin de la compagnie. Selon les risques présentés par l’emprunteur, des exclusions pourront figurer au contrat.

Il est absolument déconseillé de mentir lors du questionnaire d’assurance car en cas de besoin, les garanties pourraient ne pas s’appliquer si l’emprunteur était de mauvaise foi.

Par exemple, il peut être tentant d’indiquer une consommation de tabac minime pour rester sous les radars. Mais chaque détail compte. Les emprunteurs fumeurs doivent indiquer leur consommation. Mais qu’en est-il pour les vapoteurs ? Les usagers de e-cigarette se posent souvent cette question : la cigarette électronique est-elle considérée comme du tabagisme lors d’une demande d’assurance de prêt ?

Le vapoteur peut-il être considéré comme un fumeur occasionnel ?

Si le liquide consommé en vapotage contient de la nicotine, il faudra l’indiquer lors de la recherche d’un contrat d’assurance. A l’instar de la cigarette classique, le niveau de risques va dépendre de la consommation.

Par exemple, une assurance partenaire de Solutis considère le vapotage comme occasionnel si la consommation n’excède pas 3 mg de nicotine par flacon de 10 ml par mois. Le fait d’être catégorisé en fumeur occasionnel peut permettre d’obtenir une bonification par rapport à un consommateur aguerri.

En revanche, une consommation de nicotine importante même à l’aide d’une e-cigarette sera considéré comme du tabagisme pour les compagnies d’assurance emprunteur. Dans ce cas, l’emprunteur vapoteur se verra appliquer une surprime d’assurance.

La prise en compte du vapotage va donc dépendre du niveau de consommation mais aussi de l’assureur. Certaines compagnies font la distinction entre tabac et vapotage. Il faut donc comparer les offres.

Faut-il s’assurer avec sa banque lorsqu’on vapote ?

Fumer avec une e-cigarette n’ôte pas de droits aux emprunteurs. Au contraire, il profite également du droit à la délégation d’assurance de prêt. L’assurance de la banque n’est donc pas obligatoire pour les vapoteurs.

En souscrivant une assurance individuelle avec une compagnie externe, l’emprunteur vapoteur peut réduire le coût de sa couverture. En personnalisant l’assurance de prêt, le demandeur peut aussi limiter le poids de sa surprime par rapport à sa cotisation. Toutefois, le contrat d’assurance pourra contenir des exclusions liées au tabagisme. La consommation de nicotine autant en cigarette qu’en vapoteuse représente un risque. En prenant en compte ce risque, il faut alors trouver la meilleure couverture de prêt. A noter que l’assurance la moins chère n’est pas toujours la plus protectrice.