• Pour assurer un prêt immobilier, les co-emprunteurs ne sont pas obligés de souscrire le même contrat.

Achat en couple, comment assurer le prêt immobilier ?

Lors des recherches d’un bien immobilier, les emprunteurs pensent davantage à la maison ou à l’appartement convoité. Se pose ensuite, logiquement, la question du financement. Les négociations autour du crédit immobilier entre alors en ligne de compte entre les futurs propriétaires et leur banque. Que ce soit dans la précipitation pour ne pas manquer le bien idéal ou bien par manque d’informations, les emprunteurs ne s’attardent guère sur l’assurance de prêt.

Pourtant, il s’agit d’un poste de dépense important. Pour un ménage emprunteur, s’engager avec l’assurance de la banque n’est pas toujours la solution la plus économique.

Bien souvent, le conseiller bancaire va proposer un contrat de groupe. Cette offre groupée est facile à souscrire et inclut une couverture adaptée aux profils des emprunteurs. Les co-emprunteurs peuvent avoir le même contrat et voire la même cotisation d’assurance si leur profil sont similaires.

Mais il existe également d’autres acteurs sur le marché de l’assurance : les assureurs alternatifs. Ces compagnies d’assurances font également des offres de couverture de prêt. Leur particularité : ils sont en mesure d’adapter sur-mesure l’assurance emprunteur.

Ici, les emprunteurs n’adhèrent pas à un pack de garanties. Au contraire, ils peuvent personnaliser leur couverture en optant pour les garanties qui les concernent vraiment. L’assurance en délégation, c’est -à-dire l’assurance alternative, peut s’avérer beaucoup moins chère que celle de la banque.

Faire des délégations d’assurance, un atout synonyme d’économies pour un couple emprunteur

Avec une délégation d’assurance, il est possible d’avoir la même assurance individuelle mais avec des contrats différents. Si les emprunteurs ont le même profil, par exemple deux trentenaires non-fumeurs en bonne santé, les garanties seront sensiblement les mêmes, selon leur choix.

En revanche, pour un couple, la personnalisation de la couverture devient intéressante quand les deux profils sont différents. Que ce soit en âge, en conditions de santé ou en conditions de travail, chaque emprunteur ne présente pas les mêmes caractéristiques. Une personne chargée de la manutention sera plus intéressée par la garantie pour les affections dorsales, tandis qu’un co-emprunteur travaillant en bureau se penchera plutôt vers la garantie MNO (maladies non-objectivables) qui couvrent les maux qui ne peuvent pas être identifiés par un médecin comme les affections psychiques.

Les niveaux de garanties n’ont pas besoin d’être équivalent entre les co-emprunteurs. Mais le minimum requis par la banque sera la couverture en cas de décès (DC) ou de perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA).

Les emprunteurs peuvent également souscrire leur assurance auprès de deux compagnies. Par exemple, un fonctionnaire pourra se diriger vers un assureur spécialisé dans les garanties d’assurance pour agent de la fonction publique.

Pour l’établissement bancaire, peu importe l’assureur choisi, mais il veillera à ce que la quotité d’assurance soit d’au moins 100 %. Il s’agit de la répartition entre les co-emprunteurs. Deux emprunteurs couverts à 100 % couvriront le financement de 200 %. En cas de décès d’un conjoint, son assurance prendra les mensualités à sa charge (sous conditions). Le conjoint survivant ne devra donc pas supporter l’emprunt seul. Avec une répartition à 50-50, chacun est couvert pour la moitié du capital restant dû. Plus la quotité est importante, plus le montant d’assurance le sera aussi.

information-button
Réalisez des économies grâce à la délégation d'assurance emprunteur 
MA DEMANDE GRATUITE & SANS ENGAGEMENT ›

Rédigé par Gueladjo Toure - Rédacteur expert de Solutis

Mis à jour le 17/09/2022

Assurez votre prêt immobilier avec le meilleur tarif !

Demande d'assurance de prêt

Votre devis rapide en moins de 24h | Une expertise de confiance reconnue

99% de nos clients sont satisfaits