Rachat de crédit

Jusqu'à - 60 % sur mes mensualités¹

Ma demande gratuite

Je rééquilibre mon budget avec mon expert dédié.

ÉTUDE GRATUITE | SANS ENGAGEMENT | CONFIDENTIELLE

Crédit uniqueJe regroupe mes prêts dans 1 crédit unique
Je regroupe mes prêts
dans 1 crédit unique
Taux d'endettementJe réduis mon taux d'endettement
Je réduis mon taux
d'endettement
Nouveau projetJe finance mon nouveau projet
Je finance mon
nouveau projet

Comment fonctionne un rachat de crédit ?

Retour sur le fonctionnement d’une opération de rachat de crédit, ses principes, ses avantages et ses étapes pour être finalisée.

Rachat de crédit : ça marche comment ?

Le rachat de crédit est une opération bancaire qui a pour principe de réunir plusieurs crédits en cours (crédit immobilier, crédit conso, prêt personnel, crédit auto, crédit travaux…) dans un nouveau crédit unique avec des conditions harmonisées (un seul TAEG et une seule durée).

Pour faire simple, le bénéficiaire d’un rachat de prêts va entrer en contact avec un organisme de financement chargé de clôturer les dettes en cours en remboursant l’ensemble des créanciers. Le nouveau crédit débloqué après le regroupement des échéances est remboursé chaque mois par l’emprunteur avec un seul prélèvement réduit par rapport au cumul initial de ses mensualités avant le rachat de ses crédits.

Rachat de crédit : quels sont ses avantages ?

Un emprunteur qui effectue une demande de rachat de crédit peut être motivé par plusieurs raisons dont :

  • la diminution du montant de ses mensualités pour rééquilibrer la balance budgétaire entre ses revenus et ses dépenses récurrentes,
  • le besoin de faire reculer son taux d’endettement pour améliorer l’état de ses finances,
  • la simplification de sa gestion budgétaire grâce au paiement d’une seule mensualité,
  • la négociation d’un meilleur taux d’intérêt et/ou d’une assurance de crédit moins chère,
  • la réévaluation de sa capacité à emprunter de nouveau pour un projet à financer (auto, travaux, immo…),
  • le déblocage d’une somme complémentaire justifié par un nouveau projet.

Quelles sont les offres de rachat de prêts ?

L’emprunteur peut recevoir deux propositions de rachat de crédit suivant la nature des emprunts qu’il veut faire racheter par une autre banque :

  • un rachat de crédit conso
  • un rachat de crédit immobilier

La règle pour faire la différence entre ces offres de prêt est simple : un rachat de crédit immobilier intervient dès lors qu’un emprunt à l’habitat représente 60 % des encours totaux repris et regroupés dans l’opération. En dessous de ce seuil ou en l’absence de prêt immobilier, c’est un rachat de crédit conso qui est toujours proposé.

Comment se passe le rachat de crédit ?

Voici le déroulement complet d’une opération de rachat de crédits, depuis la demande en ligne jusqu’au financement. On estime que 5 étapes fondamentales sont nécessaires à la mise en place de cette opération.

Étape 1 : la demande de rachat de crédit

La première étape consiste à réaliser une demande auprès d’un établissement financier, il peut s’agir d’un intermédiaire bancaire, une banque ou un établissement de crédit. La demande peut se faire en ligne, par téléphone ou directement avec un conseiller.

Étape 2 : l’instruction du dossier

A réception de la demande, un conseiller se charge de vérifier les informations et peut ensuite lancer l’instruction du dossier. Cela implique de rassembler les justificatifs de chaque information fournie, c’est-à-dire les trois derniers bulletins de salaires, les relevés de comptes, les échéanciers de crédits…

Étape 3 : l’étude de faisabilité

Une fois les documents reçus, un analyste, c’est-à-dire un conseiller spécialisé dans l’étude des projets de rachats de crédits, va calculer la faisabilité en s’attardant sur des points majeurs : le taux d’endettement, le reste à vivre, le ratio hypothécaire pour les financements avec garantie… Cette étude permet ensuite de valider la faisabilité et de proposer l’offre de rachat de prêts.

Étape 4 : réception de l’offre

Le demandeur reçoit son offre de contrat de crédit, c’est-à-dire un contrat qui comprend les modalités du rachat de crédits, à savoir le montant total du crédit, le coût total dû, la durée de remboursement, le taux, le montant de la nouvelle mensualité réduite ainsi que toutes les informations obligatoires liées à un contrat de prêt. L’emprunteur dispose d’un délai de réflexion avant de retourner l’offre signée. Une étape complémentaire peut se glisser dans le déroulement du rachat de crédit, il s’agit du passage chez le notaire en cas de financement assorti d’une garantie hypothécaire.

Étape 5 : déblocage des fonds

Après signature par les deux parties, le déblocage des fonds a lieu. Le prêteur adresse à chaque créancier le remboursement des montants dus, le mois suivant, la première échéance du rachat de crédits est prélevée sur le compte bancaire qui a été renseigné lors de l’instruction du dossier. En cas de rachat de crédits avec nouveau projet, le montant du nouveau projet est débloqué en même temps que le remboursement des créanciers.

Quel est le coût de faire rachat de crédit ?

La demande sur un formulaire en ligne est toujours gratuite, tout comme l’étude menée après sa réalisation. Comme le précise la loi, à aucun moment un organisme financier ne peut demander le versement d’une somme d’argent, au titre d’intérêt ou de frais bancaires, avant la mise en place définitive d’un financement.

Après le déblocage des fonds une fois que rachat de crédit est validé, l’emprunteur est redevable de dépenses supplémentaires inclues dans le montant total à faire racheter. Les potentiels frais sont entre autres :

  • des frais de dossier,
  • des frais de courtage,
  • des frais de garantie hypothécaire ou encore des Indemnités de remboursement anticipé (IRA) dans le cadre d’un regroupement de crédit immobilier.

À noter : pour que l’emprunteur prétende à payer des mensualités plus faibles après le rachat de ses prêts, la banque procède souvent à un allongement de la durée de remboursement. Cette action peut, en général, avoir des répercussions directes sur le coût global de l’opération qui peut augmenter par la même occasion. C’est une contrepartie nécessaire pour que l’emprunteur puisse obtenir un montant de mensualité plus faible et plus cohérent par rapport à son budget.