Le baromètre des taux de crédit immobilier actuels sur 10, 15, 20 et 25 ans

Baromètre des taux de crédit immobilier par durées de remboursement en septembre 2022 :

Taux sur 10 ans Taux sur 15 ans Taux sur 20 ans Taux sur 25 ans
1,10 % 1,37 % 1,50 % 1,61 %

Source : meilleurs taux actuels proposés chez les établissements de crédits partenaires, sous réserve d'étude et de la durée du financement.

*Taux moyen sur toutes les durées relevé par l’Observatoire Crédit Logement CSA

Qu’est-ce que le taux d’intérêt nominal dans un prêt immobilier

Le taux d’intérêt nominal d’un emprunt est un indicateur qui permet de calculer le coût des intérêts bancaires que doit verser l’emprunteur à sa banque prêteuse chaque mois. Plus ce taux est bas et plus le coût des intérêts du crédit immobilier est faible, à l’inverse un taux élevé est favorable à la banque car il va augmenter le coût total de l’opération.

L’objectif pour une personne qui souhaite financer un projet immobilier est par conséquent de comparer les offres du marché pour trouver le meilleur taux de crédit. Mettre en concurrence plusieurs offres est essentiel pour réaliser une économie pouvant atteindre jusqu’à plusieurs dizaines de milliers d’euros d’intérêts à verser en moins à la banque.

Voici par exemple plusieurs simulations de taux pour comparer les montants des intérêts bancaires pour un crédit immobilier d’un capital de 185 000 € remboursé sur 20 ans :

  • Coût des intérêts pour un crédit de 185 000 € au taux de 1,05 % hors assurance = 20 185 €
  • Coût des intérêts pour un crédit de 185 000 € au taux de 1,40 % hors assurance = 27 214 €
  • Coût des intérêts pour un crédit de 185 000 € au taux de 1,80 % hors assurance = 35 431 €

On constate donc qu’il existe une différence de plus de 15 000 € d’intérêts entre un crédit immobilier à 1,05 % et un autre à 1,80 %, ce pour quoi la recherche du meilleur taux est une motivation pour la plupart des emprunteurs.

Comment sont calculés les meilleurs taux d’intérêt de prêt immobilier ?

La durée de remboursement : un indicateur essentiel pour le taux de son crédit immobilier

La durée que vous allez choisir pour rembourser votre crédit immobilier compte parmi les critères les plus importants pour la banque quand elle doit calculer votre taux d’intérêt nominal. Plus vous indiquerez une durée élevée et plus le taux proposé sera élevé, ce qui augmentera le coût total de votre emprunt. Pour profiter du meilleur taux par rapport à votre profil, l’idéal est de choisir une durée de remboursement courte.

Bien entendu, tout le monde n’a pas les capacités de rembourser son prêt immobilier sur 10 ans par exemple, il est par conséquent conseillé de choisir une durée du crédit intermédiaire. Cette durée, de préférence comprise entre 10 et 20 ans, doit à la fois limiter le coût de l’opération mais également vous permettre de rembourser sans difficultés votre future mensualité de crédit immobilier.

Les revenus et le taux d’endettement : les meilleurs taux pour les profils de qualité

La proposition de taux d’intérêt dans une offre de prêt immobilier est fortement liée aux revenus perçus par votre foyer. Pour faire simple, plus le total de vos revenus est élevé et plus vous bénéficierez de meilleures conditions de crédit. Dans le calcul des revenus pris en compte, la banque va additionner les salaires et les revenus fonciers de l’emprunteur et du co-emprunteur. Elle va également faire un récapitulatif des charges fixes payées par votre foyer chaque mois.

Toutefois, le montant des revenus n’est pas suffisant, une banque vous financera si votre situation professionnelle est stable. Pour cela, il est souvent requis que l’un des co-emprunteur exerce une profession avec un contrat à durée indéterminée. Les meilleurs taux d’intérêt de crédit immobilier du moment seront d’ailleurs réservés aux foyers dont les conjoints sont tous deux titulaires d’un CDI et qui possèdent de hauts revenus et du patrimoine financier.

De plus, les banques évaluent votre capacité d’emprunt et votre solvabilité en tenant compte de votre taux d’endettement actuel et de celui après avoir ajouté le montant de la mensualité du crédit immobilier souhaité. Plus votre taux d’endettement est bas et plus vous aurez des chances d’obtenir un meilleur taux d’intérêt. L’idée est que des revenus élevés, un taux d’endettement sous les 35 % et une bonne gestion des comptes bancaires sont autant de preuves que vous êtes solvable et que les chances de rembourser votre emprunt sont grandes.

Réduire sa proposition de taux d’intérêt grâce à l’apport immobilier

Tout critère en mesure d’améliorer la qualité de votre profil emprunteur et votre niveau de solvabilité va contribuer à faire baisser le taux que la banque peut vous proposer. À ce titre, un apport personnel, c’est-à-dire une somme d’argent liquide que vous allez injecter pour payer les frais d’opération et diminuer le capital à emprunter, est un atout considérable pour votre dossier.

L’apport personnel est constitué d’une somme liquide épargnée tout au long de la vie de l’emprunteur ou peut provenir d’une donation d’argent par un parent par exemple. Il est de plus en plus exigé par les banques. En règle générale, l’emprunteur doit être capable de réaliser un apport d’argent égal à environ 10 % du prix d’achat de son bien immobilier, soit l’équivalent des frais de notaire et autres frais annexes. Plus cet apport est élevé et plus le taux nominal proposé aura tendance à être bas.

Quelle banque propose le meilleur taux de prêt immobilier ?

Les banques disposent toutes de leurs propres critères qui ont une incidence sur les taux immobiliers qu’elles proposent à leurs clients. Certaines proposeront des conditions plus favorables en fonction de l’âge, du montant des revenus de l’emprunteur, de son patrimoine existant, du capital prêté pour chaque dossier, de la durée de remboursement ou encore des garanties associées à un contrat.

Pour trouver la banque qui propose le meilleur taux immobilier pour votre crédit, il est recommandé de comparer les offres avec un courtier. C’est lui qui pourra faciliter cette démarche en recherchant l'organisme qui vous fera la proposition avec le taux le plus bas.

Décrocher le meilleur taux d’intérêt nominal de crédit immobilier : nos conseils

Baromètre des meilleurs taux de crédit immobilier

Présentez des comptes bancaires sans incident lors de votre demande :

Pour décrocher un bon taux d’intérêt, vous devez rassurer le prêteur. La manière dont vous gérez votre argent est un signal important. Pour cela, il est conseillé de faire attention à vos dépenses au moins sur les 3 derniers mois qui précèdent votre demande de crédit immobilier. L’idéal est de ne pas avoir de découvert bancaire et de dépenses excessives en jeux d’argent et de hasard. Le but est de montrer au prêteur que vous êtes un « bon élève » et que vous avez une gestion responsable de votre argent, ce qui va le rassurer davantage sur votre capacité à rembourser le financement jusqu’au terme du contrat.

Mettez en concurrence les taux proposés par plusieurs banques :

Si vous accordez beaucoup d’importance à baisser le coût des intérêts de votre futur prêt à l’habitat, il est indispensable de faire le tour des établissements bancaires. Démarchez les banques traditionnelles ou/et les banques en lignes et demandez des simulations de prêt. Vous ne devez pas vous contenter du taux proposé par votre conseiller bancaire habituel, même si votre relation est durable. La mise en concurrence de sa proposition permet ensuite de négocier avec les différents conseillers afin de vous orienter vers le plus offrant. La tournée des établissements bancaires est une étape parfois longue et épuisante, n’hésitez pas à contacter un intermédiaire bancaire pour lui déléguer cette tâche.

Solliciter un courtier qui va chercher et négocier le taux le plus bas :

Que votre projet soit de sosucrire un nouveau crédit immobilier ou de faire un rachat de crédit, notamment pour obtenir un taux plus bas, faites appel à un intermédiaire bancaire en opération de banque, tel que Solutis, pour faciliter vos démarches. Rapidement, un courtier en immobilier est en mesure de se prononcer sur la faisabilité de votre projet, de montrer votre dossier, de l’envoyer à ses partenaires et de réceptionner ensuite beaucoup d’offres de financement. Un courtier peut être partenaire avec plusieurs centaines de banques. Toutes ces propositions seront mises en concurrence par le courtier qui va comparer pour vous les conditions de remboursement afin que vous souscriviez un prêt immobilier adapté à vos attentes et avec le meilleur taux nominal.

Souscrire un Prêt à taux zéro (PTZ) :

Le prêt à taux zéro est un crédit qui permet de financer sans aucun intérêt bancaire une partie du prix d’achat d’une résidence principale. Il existe toute une série de conditions explicitées dans les barèmes du PTZ pour connaître son éligibilité au dispositif : des conditions de ressources, la localisation géographique du logement acheté, le type de bien... Si vous êtes éligible au PTZ, le dispositif va donc réduire jusqu’à 33 % le capital que vous devez emprunter avec un crédit immobilier. Vous aurez alors des chances d’obtenir un taux d’intérêt nominal plus faible pour ce financement traditionnel, tout en ayant la certitude de diminuer le coût total de l’opération grâce au prêt à 0 %.

Renforcer les garanties de remboursement de votre crédit immobilier :

Plus vous garantissez à la banque que vous allez rembourser l’argent emprunté, plus elle sera ouverte à négocier un meilleur taux par rapport à sa proposition initiale. L’hypothèque et la caution sont des garanties qui vont appuyer davantage la qualité de votre dossier.

Plus avantageuse en matière de coût, la caution consiste à verser une somme à un organisme de cautionnement qui va vous couvrir contre le risque de non-remboursement durant la vie du prêt immobilier. La caution versée est ensuite rendue à la fin du contrat si la garantie ne s’est pas enclenchée.

La prise d’une hypothèque est plus coûteuse, elle consiste à mettre en garantie le bien acheté ou un logement déjà remboursé. Si l’emprunteur ne rembourse pas ses mensualités, la banque sera alors en droit de saisir le bien puis d’encaisser les bénéfices de sa revente. Il convient de faire un calcul de rentabilité avant de souscrire une hypothèque pour bénéficier d’un taux nominal encore plus bas. Les économies réalisées sur les intérêts doivent effectivement compenser le coût des frais de notaire pour la mise en place de la garantie.

Diminuer le coût total de votre crédit avec un meilleur TAEG

Bien que souvent majoritaire dans le coût d’un financement, rechercher à diminuer les intérêts bancaires avec un taux nominal au plus bas ne doit pas être votre unique priorité. En effet, il est également conseillé de négocier le meilleur Taux annuel effectif global (TAEG). Ce taux, à différencier du taux nominal, dresse l’ensemble des éléments qui ont un coût supplémentaire pour l’emprunteur en plus du capital qu’il doit rembourser.

Dans un crédit immobilier, vous devez donc négocier avec la banque le montant des frais de dossier et surtout la prime de l'assurance de prêt. Sur ce point, le contrat d’assurance peut être délégué à la concurrence pour en diminuer son coût, ce qui va mécaniquement baisser votre TAEG. La délégation d'assurance emprunteur pour votre crédit immobilier peut vous faire économiser jusqu’à plusieurs milliers d’euros sur toute la durée de l’emprunt.

séparateur rouge

D'autres articles pour approfondir