• Solutis vous apporte toute son expertise pour vous donner les conseils et les astuces qui vont vous permettre de négocier le meilleur taux pour votre offre de prêt immobilier. Conditions de revenu, situation professionnelle, garanties, apport personnel, faire appel à la concurrence, etc… découvrez tous les éléments sur lesquels appuyer pour profiter d'un coût du crédit au plus bas pour votre projet d’achat immobilier.

Comment avoir le meilleur taux d’intérêt de prêt immobilier en 2022 ?

1. Avoir un faible taux d'endettement et gagner des revenus élevés

Les meilleurs taux de crédit sont réservés aux emprunteurs qui disposent de bonnes capacités financières. Il faut prouver à la banque que vous êtes capable de rembourser l'emprunt demandé. Plus les revenus de votre foyer sont élevés et plus vous aurez donc des chances de faire pression pour négocier un taux avantageux.

Mais gagner de hauts revenus ne suffit pas, il faut que vos rentrées d'argent soient stables et régulières, ce qui va donner davantage de garanties de stabilité au prêteur. Pour déterminer le TAEG dans une offre de crédit, le taux d'endettement du foyer est un indicateur très important. Il doit être en dessous du seuil des 35 %, après l'ajout de la mensualité du crédit immobilier demandé, pour espérer obtenir le meilleur TAEG.

Le taux d'endettement va indiquer le pourcentage mensuel que représentent vos charges récurrentes sur vos revenus. Plus il est faible et moins vous aurez de risque de rencontrer des difficultés financières pendant la période de remboursement du prêt immobilier. Votre reste à vivre sera alors suffisamment conséquent pour assurer vos dépenses du quotidien.

Notre conseil : votre taux d'endettement est élevé ? C'est qu'il est peut-être temps d'envisager un rachat de vos crédits conso et immo, avec Solutis, afin de réduire vos mensualités. L'opération va automatiquement faire baisser votre taux d'endettement, vous permettant d'avoir de meilleures conditions de remboursement pour votre crédit immobilier à emprunter ensuite.

2. Avoir une situation professionnelle stable

Votre situation professionnelle est un facteur qui va témoigner de la stabilité de vos revenus. Pour rassurer l'établissement prêteur, vous et votre conjoint devez exercer une profession avec un contrat à durée indéterminée. Un CDI va appuyer la qualité de votre dossier et diminuer les risques d'insolvabilité, du moins à court et moyen termes.

Il va être difficile d'emprunter à taux très bas avec un contrat de travail précaire, du type CDD ou avec un statut d'intérimaire, voire d'obtenir tout simplement un accord de crédit. Montrez par conséquent que tout se passe bien dans vos emplois, que vous êtes ambitieux avec une vraie volonté de bénéficier d'une promotion et de gagner plus à l'avenir. Cela vous permettra de négocier plus facilement un meilleur taux immobilier.

3. Ne pas avoir d'incident de paiement et de découvert bancaire en cours

Gagner des revenus élevés est une chose, mais savoir gérer correctement ses comptes en banque en est une autre. L'établissement prêteur attend que vous soyez responsable dans le pilotage de vos finances. Démontrez à la banque que vous avez une gestion efficace de votre budget est un réel atout, voire une condition quasi sine qua non pour l'obtention d'un accord de financement.

Elle doit avoir confiance en vous, en votre capacité de rembourser vos mensualités sans retard de paiement ni d'impayé. Si vous n'avez jamais, ou rarement, d'incident bancaire, que vos comptes ne sont jamais à découvert et que vous épargnez chaque mois une somme d’argent, ce bon comportement sera récompensé par un taux d'intérêt très bas dans votre offre de crédit immobilier.

4. Faire un apport personnel pour payer les frais de notaire

L'apport personnel est une opération qui va prouver que vous avez été capable de mettre une somme d'argent de côté pour financer votre projet. C'est un geste responsable. En règle générale, l'apport demandé doit représenter au minimum 10 % du montant total du prix d'achat de votre logement. Ces liquidités doivent permettre de payer les frais de notaire notamment ainsi que les divers frais d'opération (frais d'agence immobilière...).

Pour espérer un taux d'intérêt nominal au plus bas du marché, il ne faut pas hésiter à gonfler votre apport immobilier à plus de 20 ou 30 % du montant de votre projet. La banque devra financer une part moins importante, car l'apport va prendre en charge une partie du prix de la maison achetée. Les risques qu'elle prend, en vous prêtant un prêt immobilier, seront donc plus amoindri, ce qui vous donnera la capacité de négocier de meilleures conditions de remboursement.

5. Choisir une courte durée de remboursement du crédit immobilier

La durée que vous souhaitez, pour rembourser le capital emprunté, est un facteur décisif pour la proposition de taux de l'organisme prêteur. Notre conseil est effectivement qu'elle soit la plus courte possible, tout en tenant rigueur de vos capacités financières, pour profiter d'un meilleur taux. Un prêt à l'habitat remboursé rapidement est moins risqué pour le prêteur. Dans l'idéal, un financement compris entre 10 et 20 ans permet d'obtenir d'excellentes modalités de remboursement.

Attention néanmoins à ne pas sélectionner une durée du contrat trop courte, car vous serez prélevé d'une mensualité élevée, qui risque de vous mettre en difficulté financière. Vous devez vous donner une marge pour que, même en cas de pépin, par un exemple une perte d'emploi, vous soyez toujours capable de rembourser vos échéances jusqu'à ce que votre situation budgétaire se rétablisse.

6. Assurer le prêt immobilier sur toute la durée du contrat

Étant donné qu'un crédit immobilier représente une somme souvent supérieure à 100 000 €, la banque prend un risque certain. Pour vous couvrir contre le risque d'incident de la vie, pouvant conduire à des impayés, vous allez devoir souscrire une assurance pour votre prêt immobilier.

En cas d'invalidité suite à une maladie ou d'incapacité au travail après un accident, la compagnie d'assurance prendra en charge les mensualités sur une période donnée. Elle peut même rembourser un certain pourcentage du capital, suivant les quotités assurées par co-emprunteur, en cas de décès. C’est donc une couverture à la fois pour l’emprunteur et la banque prêteuse.

Notre conseil : le coût de l'assurance est mesuré par le TAEA, qui s'ajoute dans le TAEG. Pour profiter du meilleur taux d'assurance, vous pouvez assurer votre financement chez le professionnel de votre choix. Les conseillers Solutis peuvent vous trouver une couverture avec le tarif le plus bas, sans renier la qualité des garanties.

7. Souscrire une garantie hypothécaire et/ou une caution avec un organisme spécialisé

Additionné à l'assurance emprunteur, la prise d'une garantie sur un bien réel ou la signature d'une caution, via une société de cautionnement spécialisée, va consolider la qualité de votre dossier. Vous allez pouvoir prétendre à un meilleur taux de crédit immobilier.

Le plus courant est la souscription d'une caution bancaire, en effet un prêt immobilier est rarement conditionné à la mise en place d'une garantie hypothécaire sur le logement acheté ou sur un autre bien dont vous êtes déjà le propriétaire. L'hypothèque n'est d'ailleurs pas forcément la solution la plus recommandée, car elle s'avère coûteuse. Il faudra, en l’occurrence, passer par un notaire et payer des émoluments et diverses taxes (taxe de publicité foncière ou droit de mutation, la contribution de sécurité immobilière), pouvant atteindre jusqu'à plusieurs milliers d'euros.

8. Emprunter un Prêt à taux zéro ou un prêt 1% logement avec son crédit immo

Couplés à un prêt ordinaire, les PTZ et prêt 1% logement sont des emprunts aux conditions de remboursement accommodantes permettant de financer plus facilement votre projet. Vous devez réaliser des travaux après l'achat d'une maison ancienne ? Le prêt à taux zéro va permettre de les prendre en charge, sans payer d'intérêt bancaire sur ce financement.

Vous devrez donc emprunter une somme moins importante par l'intermédiaire du prêt immobilier classique, ce qui réduit les risques pris par la banque. Cela vous permettra de prétendre à un taux plus bas ainsi qu'à un coût du crédit fortement réduit.

9. Mettre en concurrence les offres de prêt immobilier et comparer les taux

Chaque professionnel de la banque dispose de ses propres critères commerciaux, mais aussi de son propre baromètre des taux. En fonction de votre profil et de votre situation, les établissements peuvent vous faire des propositions de crédit immobilier sensiblement différentes.

Faites donc la tournée des agences pour multiplier les demandes et trouver le contrat avec le meilleur taux, pour un coût du crédit au plus bas. C’est ici que Solutis peut jouer un rôle déterminant en facilitant vos démarches. Nos experts sont capables de comparer plusieurs offres avec les meilleures conditions du marché.

Notre conseil : pour comparer efficacement plusieurs offres de financement à destination de votre projet d'achat immobilier, vous devez vous référer au TAEG (taux annuel effectif global). Il se compose du taux nominal, du taux d'assurance et des frais complémentaires. Une banque peut par exemple vous soumettre un taux nominal très faible, mais le compenser avec des frais de dossier élevés. Il faut donc indexer votre point de comparaison en tenant compte du coût total de l'opération et non pas sur la somme totale des intérêts bancaires.

Contacter un courtier en crédit immobilier pour faire une simulation et obtenir le taux d'emprunt le plus bas

Comparer les offres de plusieurs établissements bancaires est donc l'une des clés pour signer une proposition de crédit immobilier au meilleur taux. Mais les démarches sont longues et fastidieuses. Vous pouvez accuser un retard dans votre projet pour trouver enfin la bonne banque, mais aussi vous épuiser à faire des aller-retour en agence et à réaliser des RDV à répétition. A savoir qu’après avoir signé le compromis de vente, vous disposez d’un délai de 3 mois pour obtenir votre financement. Il ne faut donc pas tarder.

Pour vous éviter toutes ces contraintes, le plus simple est d'avoir recours à un courtier en prêt immobilier, comme Solutis. Nos experts sont prêts à vous accompagner pour s'occuper du montage de votre dossier, puis pour démarcher eux-mêmes plusieurs banques, sans que vous n'ayez à intervenir. L'objectif est clair : être de votre côté et négocier le meilleur TAEG pour votre projet. Les offres de crédit immobilier reçues vous seront ensuite présentées par l'équipe Solutis, qui vous conseillera pour signer celle qui répond à vos besoins exprimés.

N'attendez pas pour réaliser votre demande en ligne sur notre site, elle est gratuite et sans engagement. Une fois complétée, vous serez rapidement contacté par un conseiller.

séparateur rouge

D'autres articles pour approfondir