Comment réussir à emprunter un crédit immobilier de 150 000 euros ?

Le montant que vous pouvez emprunter est limité par rapport à votre capacité d’emprunt, celle-ci est fixée en se basant sur la règle de 35 % des revenus. C'est-à-dire qu'un foyer peut emprunter à hauteur de 35 % de ses revenus, ce qui représente le seuil recommandé par les banques et les régulateurs.

Ainsi, pour pouvoir emprunter 150 000 euros pour un projet immobilier, votre foyer doit gagner un salaire et des revenus complémentaires suffisamment élevés en fonction de la durée de remboursement choisie. Il est également indispensable que vous touchiez au moins un revenu stable et régulier avec un contrat de travail durable (CDI ou fonctionnaire).

Bon à savoir : longtemps figé à 33 % des revenus, le taux d’endettement maximum est dorénavant de 35 % pour emprunter un prêt immobilier. Ce seuil est en passe de devenir une norme juridique dès janvier 2022 à la suite des exigences du Haut conseil de stabilité financière (HCSF) présidé par le ministre de l’Économie.

Le tableau des salaires pour emprunter 150 000 euros en fonction des durées

Avec ce tableau récapitulatif, découvrez le montant minimum de salaire à gagner pour réussir à emprunter la somme de 150 000 euros suivant la durée de remboursement du crédit immobilier.

Durée de remboursement Mensualité maximale égale à 35% des revenus Salaire minimum pour emprunter 150 000 euros
5 ans (60 mois) 2 500 € 7 142 €
6 ans (72 mois) 2 083 € 5 951 €
7 ans (84 mois) 1 785 € 5 100 €
8 ans (96 mois) 1 562 € 4 463 €
9 ans (108 mois) 1 389 € 3 968 €
10 ans (120 mois) 1 250 € 3 571 €
11 ans (132 mois) 1 136 € 3 245 €
12 ans (144 mois) 1 041 € 2 974 €
13 ans (156 mois) 961 € 2 745 €
14 ans (168 mois) 892 € 2 548 €
15 ans (180 mois) 833 € 2 380 €
16 ans (192 mois) 781 € 2 231 €
17 ans (204 mois) 735 € 2 100 €
18 ans (216 mois) 694 € 1 983 €
19 ans (228 mois) 658 € 1 880 €
20 ans (240 mois) 625 € 1 786 €
21 ans (252 mois) 595 € 1 700 €
22 ans (264 mois) 568 € 1 623 €
23 ans (276 mois) 543 € 1 551 €
24 ans (288 mois) 520 € 1 486 €
25 ans (300 mois) 500 € 1515 €
26 ans (312 mois) 481 € 1 374 €
27 ans (324 mois) 463 € 1 323 €
28 ans (336 mois) 446 € 1 274 €
29 ans (348 mois) 431 € 1 231 €
30 ans (360 mois) 417 € 1 191 €

Le tableau ci-dessus présente un calcul simplifié et approximatif pour définir le montant maximal d'une mensualité par rapport à un projet immobilier de 150 000 euros. Cette estimation ne prend pas en compte le taux débiteur, le taux d’assurance emprunteur et les frais du crédit, c'est pour cela qu'il est conseillé de réaliser un calcul de prêt immobilier.

Vous pouvez également réaliser une demande en ligne afin d’obtenir une mensualité calculée en fonction de votre situation réelle grâce à une étude gratuite et sans engagement. Cela permet par la même occasion de vérifier si le projet est réalisable compte tenu des éléments renseignés.

Bon à savoir : que vous empruntiez 150 000 € ou un tout autre montant pour votre prêt à l’habitat, la durée de remboursement ne peut pas être supérieure à 25 ans pour les nouvelles demandes de crédit d’après le HCSF.

Emprunter 150 000 € : les revenus et les charges pour simuler votre taux d’endettement

Pour savoir si votre salaire est assez élevé pour demander un crédit de 150 000 euros, vous devez d’abord calculer votre taux d’endettement actuel.

Calcul du taux d’endettement = (charges fixes / revenus du foyer) x 100

Revenus : salaires nets mensuels avant prélèvement à la source + revenus fonciers

Charges : loyer + mensualités de prêt immo + mensualités de crédit conso + pension alimentaire versée

Avec le résultat de votre taux endettement actuel, la banque va pouvoir vérifier si l’ajout d’une nouvelle mensualité d’un crédit immobilier de 150 000 euros est réalisable. Pour cela, elle va vous proposer plusieurs durées de remboursement associées à des montants de mensualité. Plus la durée choisie est longue, moins la mensualité sera élevée, et vice-versa.

L’objectif est de choisir une durée qui vous permet de rembourser sereinement les mensualités de votre crédit immobilier de 150 000 euros, tout en restant sous le seuil des 35 % de taux d’endettement.

Bon à savoir : seuls les jeunes emprunteurs qui achètent leur premier bien immobilier, les primo-accédants, sont parfois autorisés à dépasser légèrement les 35 % de taux d’endettement. Tout comme les très hauts revenus.

Est-il possible d’emprunter un prêt immobilier de 150 000 euros sans apport personnel ?

L’apport dans un crédit à l’habitat est principalement destiné à :

  • payer les frais de transaction générées par l’opération ;
  • et/ou réduire le montant à emprunter.

Si, par exemple, vous avez une capacité d’emprunt de 150 000 euros mais que le bien à acheter coûte 160 000 euros, un apport personnel peut effectivement vous permettre de réduire de 10 000 euros le montant à financer afin d’être éligible à un financement.

Estimés à environ 8 % du prix d’achat pour un bien ancien et à 2 % pour un bien neuf, les frais de transaction sont à la charge de l’emprunteur en plus du coût d’acquisition du logement. Ces frais, payés chez un notaire grâce à un apport, se composent de plusieurs éléments : les émoluments du notaire pour rémunérer sa prestation, les droits de mutation et les débours.

Avec les dernières recommandations du Haut conseil de stabilité financière, les banques n’acceptent que rarement de financer un crédit immobilier de 150 000 euros, ou de tout autre montant, sans un apport personnel. Quand une banque accepte d’intégrer le montant de l’apport dans l’emprunt, soit un crédit à 110 %, elle prend effectivement un risque non négligeable car la revente du bien immobilier, en cas de défaillance de l’emprunteur, ne couvrirait pas le montant total de l’opération. Vous constituer un apport avant de lancer votre demande de financement est donc vivement conseillé.

séparateur rouge

D'autres articles pour approfondir