Emprunter sur 30 ans

Calcul

Emprunter sur 30 ans un crédit immobilier permet de bénéficier d’une mensualité réduite, mais est-ce vraiment si intéressant ? Peut-on emprunter sur une durée plus courte avec des crédits en cours ? Voici tout ce qu’il faut savoir.

Emprunter un prêt immobilier sur 30 ans

360, c’est le nombre de mensualités qu’il faudra honorer pour rembourser un emprunt immobilier sur une durée de 30 ans De nombreux emprunteurs ont recours à ces crédits longues durées pour permettre de réaliser leur projet immobilier, c’est avant tout une question de capacité d’endettement car le montant du salaire détermine le montant qu’il est possible d’emprunter, en se basant sur un taux d’endettement limite de 33%. En France, les emprunteurs empruntent en moyenne sur une durée de 220 mois (statistiques de l’observatoire Crédit Logement), soit une durée en années de 18,3 ans. On est loin des 30 années de remboursement, d’autant que certains établissements de crédits se limitent à des durées de 25 ans, obligeant certains ménages à revoir à la baisse leurs ambitions de propriété.

Emprunt sur 30 ans, les éléments qui jouent

La durée de remboursement varie en fonction de trois éléments : la capacité d’endettement de l’emprunteur, le taux et l’assurance. Tout d’abord, un emprunteur ne peut emprunter au-delà de 33% de ses revenus, c’est un seuil fortement recommandé par la Banque de France qui estime qu’au-dessus de ce seuil, le risque de surendettement est trop élevé. Le taux joue un rôle important car une légère hausse des taux immobiliers peut rendre caduque le projet d’achat de maison ou d’appartement, une tendance à la baisse peut permettre de réduire la durée de remboursement car le coût du crédit est plus faible. Enfin, l’assurance, c’est ce qui couvre l’emprunteur en cas de maladie ou de décès, c’est un élément important puisque son coût est mensualisé (ou trimestrialisé suivant les compagnies d’assurances) et vient s’ajouter à la mensualité du prêt immobilier, ainsi pour garantir la faisabilité du prêt immobilier, il est parfois nécessaire d’allonger la durée de plusieurs mois, voire plusieurs années.

Emprunter sur 30 ans avec des crédits en cours

Si l’équation n’est pas simple lorsque la capacité d’emprunt est restreinte sur des durées inférieures à 30 ans, elle se complique sérieusement lorsque l’emprunteur a déjà des crédits en cours de remboursement. Même si l’on étale la durée, il n’est souvent pas possible de cumuler des crédits à la consommation avec un projet immobilier, c’est le taux d’endettement à ce stade qui fait défaut. Aussi, il est possible de regrouper les crédits en cours et de financer l’acquisition immobilière avec un regroupement de prêts, cette opération peut également proposer des longues durées de 20, 25 ou même 30 ans. Cette alternative, certes efficace, peut également entrainer une majoration du coût total de l’emprunt, sous réserve d’une étude approfondie par un organisme spécialiste de cette opération.


On parle de nous dans la presse
L'express
France Culture
La voix du nord
Challenges