Principe d’un financement hypothécaire

Un crédit hypothécaire consiste à emprunter un prêt bancaire qui sera garanti par la mise en place d’une hypothèque conventionnelle portant sur un seul ou plusieurs biens immobiliers détenus par l’emprunteur. Il s’agit d’une offre de financement réservée à tous les propriétaires, particulièrement intéressante pour les séniors retraités, qui sont titulaires d’un patrimoine immobilier et souhaitent obtenir des liquidités.

C’est la banque prêteuse qui est inscrite comme la bénéficiaire de la garantie. Elle pourra précéder à la saisie puis à la vente aux enchères de la propriété si le crédit hypothécaire accuse plusieurs mensualités impayées.

Les modalités du crédit hypothécaire sont les suivantes : l’emprunt est amortissable ou in fine. La durée du contrat peut s’étendre jusqu’à 20 ans et est fixée en fonction du capital financé par la banque et des capacités de remboursement de l’emprunteur. Le capital permet d’acheter un nouveau bien immobilier et de financer tout type de projet personnel ou une activité professionnelle.

Quel est le montant d’un crédit hypothécaire ?

Le montant d’un crédit hypothécaire dépend du bien immobilier mis en garantie pour sécuriser le financement. On estime généralement que les établissements bancaires spécialisés accordent entre 50 % et 70 % de sa valeur de revente sur le marché local.

À titre d’exemple, un souscripteur solvable et propriétaire d’une maison estimée à 650 000 € peut obtenir entre 325 000 et 455 000 € en prenant en compte ce ratio hypothécaire, cité précédemment.

Il est possible d’emprunter entre 50 000 euros et jusqu’à plusieurs millions d’euros avec cette solution de financement. Seule la valeur du patrimoine hypothéqué et la capacité de remboursement de l’emprunteur va permettre de définir un seuil maximum.

Bon à savoir :

Il est possible de mettre en place un financement avec plusieurs logements hypothéqués pour garantir l’opération.

Comment se rembourse un financement hypothécaire ?

Un crédit hypothécaire peut se rembourser de deux méthodes différentes : de façon amortissable ou in fine. C’est à l’emprunteur de choisir le montage qui correspond le mieux à ses attentes et sa situation financière, avec l’accord de l’établissement bancaire.

Le financement hypothécaire amortissable s’étale jusqu’à 20 ans et consiste à amortir une partie du capital lors du prélèvement de chaque mensualité, intégrant des intérêts au profit de la banque et une prime d’assurance facultative.

Le crédit hypothécaire in fine permet de reporter lors du dernier versement la restitution intégrale du capital emprunté, soit à la toute fin du contrat qui peut durer jusqu’à 10 ans. Les échéances ne se composent aussi que d’intérêts bancaires et d’une cotisation d’assurance non requise.

Bon à savoir :

En fonction des capacités financières de l’emprunteur, il peut décider d’effectuer un remboursement anticipé partiel ou total de son crédit garanti par une hypothèque.

Quelles sont les conditions pour obtenir un crédit hypothécaire ?

Plusieurs conditions sont à rassembler pour qu’une banque accepte de mettre en place un crédit hypothécaire :

  • présenter un patrimoine immobilier à mettre en garantie ;
  • être pleinement propriétaire du ou des biens hypothéqués, c’est-à-dire qu’aucun prêt immobilier ne doit être en cours de remboursement ;
  • disposer d’une capacité d’emprunt suffisante pour verser les mensualités jusqu’au terme du contrat ;
  • avoir un taux d’endettement respectant les normes actuelles ;
  • exercer une activité professionnelle pérenne permettant de disposer de revenus stables et réguliers ;
  • avoir une gestion responsable des comptes bancaires personnels et donc sans incident de paiement récurrent ;
  • prévoir la signature du contrat chez un notaire.

C’est au travers d’une étude, qui va permettre d’analyser le profil de l’emprunteur, que l’organisme de prêt, partenaire de Solutis, va évaluer la faisabilité de l’opération selon ses critères. Si un avis favorable est émis, il reste à chacune des parties de négocier le montant du capital, la durée de remboursement et le TAEG.

La dernière étape pour valider la souscription définitive d’un crédit hypothécaire est de signer le contrat chez un notaire. La signature va permettre d’inscrire la garantie au bureau hypothèque pour que la banque procède dans l’immédiat au déblocage des fonds.

Le contrat prendra fin lorsque le capital sera entièrement restitué, soit sur la durée prévue ou suite à un remboursement anticipé.

Quels sont les avantages d’emprunter un crédit avec une hypothèque ?

La souscription d’une hypothèque conventionnelle pour obtenir un emprunt bancaire peut avoir des avantages intéressants pour une clientèle patrimoniale :

  • le capital emprunté est sans affectation et libre d’utilisation, il est donc possible de financer tout type de besoin ;
  • obtenir des fonds propres en mobilisant un patrimoine surtout composé de bien immobilier ;
  • emprunter rapidement de l’argent sans attendre de vendre un bien et rembourser la somme par anticipation avec les fruits de sa vente future ;
  • obtenir plus facilement un prêt bancaire quand on est sénior et retraité ;
  • l’assurance de prêt est facultative, un moyen d’emprunter à moindre coût et de faire des économies surtout pour les emprunteurs âgés.

Une solution destinée à financer tout type de projet

Le crédit hypothécaire est une solution accordée sans restriction quant à l’usage des fonds. L’emprunteur peut donc financer une large variété de projets personnels et professionnels.

Voici quelques exemples :

  • financer tout type de loisir et de biens tel qu’un voyage, une cérémonie de mariage à l’étranger, une voiture haut de gamme, un avion, un bateau de plaisance, une œuvre d’art… ;
  • financer l’acquisition d’un nouveau bien immobilier ;
  • financer des travaux de rénovation, d’aménagement et/ou d’extension dans une résidence principale, secondaire ou locative ;
  • financer la création ou le développement d’une activité professionnelle ;
  • apporter une aide financière à ses enfants en versant une donation du vivant pour les soutenir dans leurs projets ;
  • financer ses frais médicaux et/ou le coût de placement en maison de retraite ;
  • rembourser une dette (fiscale, bancaire, familiale, professionnelle…) ;
  • payer des frais de succession d’un montant très important ;
  • prendre en charge une soulte pour racheter la part de l’ex-conjoint lors d’un divorce.

Faire appel à un courtier pour mettre en place un crédit hypothécaire

Étant une opération très technique qui demande une étude rigoureuse, un montage précis et une offre attractive, il est préférable de contacter un courtier en prêt pour demander un crédit hypothécaire.

De plus, étant donné que ce financement n’est pas proposé dans le réseau des agences bancaires classiques, un courtier comme Solutis va vous mettre en relation avec les organismes de prêt qui sont en capacité de financer ce type d’opération.

À savoir que Solutis est depuis plus de 25 ans un spécialiste dans l’intermédiation bancaire. Vous pouvez donc accorder votre confiance dans la capacité de nos experts pour vous trouver une offre de crédit hypothécaire rapide, facile et au meilleur taux en vigueur. Vous pourrez recevoir de précieux conseils pour piloter votre patrimoine, mettre en garantie le bien adéquat en fonction de vos besoins et déléguer toute la partie administrative à nos équipes.

Pour profiter de nos services de qualité et étudier votre éligibilité à un financement avec hypothèque, il vous suffit d’effectuer une demande en ligne sur notre formulaire dédié. Vous pouvez également prendre un RDV à distance à la date de votre choix, vous serez rappelé gratuitement par un expert patrimonial Solutis.

Les questions et nos réponses sur l’hypothèque

Qu’est-ce qu’une hypothèque conventionnelle ?

L’hypothèque est une garantie portée sur un bien réel consentie par un propriétaire pour obtenir en échange un accord de financement auprès d’une banque. En cas de défaut de paiement, elle pourra le revendre pour se faire rembourser.

Comment mettre en place une hypothèque ?

Pour garantir un crédit bancaire, une inscription hypothécaire sur un bien immobilier se fait auprès d’un notaire via la signature d’un acte authentique. Cela permet ensuite le déblocage des fonds qui seront crédités sur le compte du propriétaire dans les 48h qui suivent.

Quels sont les frais d’un crédit hypothécaire ?

En complément des intérêts bancaires qui rémunèrent la banque, l’emprunteur doit prendre en charge des frais d’hypothèque. Ils sont à payer au notaire et se composent de plusieurs éléments : les émoluments de l’officier ministériel, les débours, la taxe de publicité foncière et les droits de mutation.

Quelle est la durée effective d’une hypothèque ?

La garantie hypothécaire est levée une fois que le capital emprunté est entièrement remboursé. Pour la retirer avant le terme du contrat, l’emprunteur doit d’abord recevoir l’autorisation de la banque puis procéder à une main levée en signant un nouvel acte authentique.

Dans quel cas le bien hypothéqué peut-il être saisi ?

La saisie du bien est le dernier recours si l’emprunteur est insolvable et qu’il ne peut plus rembourser son crédit hypothécaire. Dans ce cas, l’organisme prêteur est en droit de saisir le logement puis de le mettre en vente pour récupérer les fonds. L’éventuel surplus est ensuite reversé au propriétaire dont le bien a été vendu.

Rédigé par Mathieu Dubuffet - Rédacteur expert de Solutis

Publié le 27/04/2023

séparateur rouge

D'autres articles pour approfondir