• Lorsqu'on est propriétaire d'une habitation, on est amené à un moment ou à un autre à réaliser des travaux. Et il est possible que ces derniers nécessitent de souscrire un prêt. Mais la question est de savoir si cela est envisageable en cas d'existence de crédits en cours, car le taux d’endettement du foyer peut être déjà élevé.

Comment financer ses travaux dans son domicile ?

Pour le financement de l'aménagement de son habitation, il est possible de choisir parmi plusieurs solutions. Entre autres, le prêt travaux est destiné à fournir les fonds nécessaires pour réaliser des travaux concernant la maison et le jardin. Pour ce qui est du montant maximum d'emprunt, celui-ci se limite alors à 75 000 euros.

Mais ce n'est pas le seul type de prêt qui se prête à un tel objectif. On peut ainsi penser à un prêt personnel, reconnu pour sa flexibilité, du fait de la possibilité de s'en servir pour d'autres projets que des travaux. Et il y a encore le crédit consommation affecté, mais aussi le crédit renouvelable, dont ce dernier convient pour des projets de petite envergure.

Pour ce qui concerne les travaux, ils peuvent être de nature très différente. Il peut s'agir notamment d'une rénovation, d'une décoration ou d'un agrandissement. Un aménagement pour l'amélioration de la performance énergétique du logement, et espérer des économies sur les factures d’électricité et de gaz, entre aussi tout à fait dans ce cadre.

JE DÉMARRE MON ÉTUDE EN LIGNE

Plusieurs crédits en cours de remboursement : pourquoi il peut être difficile d’emprunter pour son projet travaux ?

Au cours du déroulement des travaux, il arrive que les frais occasionnés se révèlent plus importants que le budget alloué au départ. Dans cette hypothèse, on peut être tenté de passer par un prêt bancaire. Un prêt personnel peut s'avérer une solution bien adaptée, mais il faut veiller toutefois à ne pas en faire un usage abusif pour éviter un endettement excessif.

Il existe par ailleurs des dispositifs d'aide et des subventions, mais ceux-ci ne concernent généralement que des sommes modestes. Ainsi, un dispositif éco-PTZ permet de bénéficier un prêt à taux zéro pour la rénovation énergétique de son logement. Il peut être accordé à tous les propriétaires et n'est pas conditionné par le niveau de ressources. MaPrimeRénov est un autre dispositif d'aide qui, lui, exige de ne pas dépasser un certain plafond de revenus.

En revanche, il est plus difficile d'obtenir un nouveau prêt travaux lorsqu'on a déjà contracté plusieurs crédits. Du point de vue de l'organisme prêteur, l'accumulation de crédits signifie que le risque de défaut de paiement est accru. Par conséquent, celui-ci va examiner attentivement le taux d'endettement du demandeur avant de décider s'il peut donner une suite favorable à son dossier. Les crédits dont il est question peuvent être de plusieurs types, à savoir : un prêt immobilier, un crédit auto, un crédit à la consommation ou encore un crédit-bail. Dans la mesure où l'on souhaite limiter le montant des mensualités, il peut être avantageux de considérer certaines solutions disponibles, notamment celle du rachat de crédits.

Regrouper ses crédits et réduire ses mensualités pour financer ses dépenses de travaux

Il est possible de faire racheter ses crédits et de les regrouper en un seul dans l’optique de financer un projet de rénovation, d’extension ou de décoration. Il s'agit d'une opération financière destinée à faire diminuer les charges de remboursement dans le cas de plusieurs crédits en cours. Si son pourcentage est trop élevé pour emprunter de nouveau, le taux d’endettement d’un foyer peut alors être rabaissé pour permettre le financement des travaux.

Le rachat de prêts donne aussi l'opportunité de générer des fonds que l'on pourra utiliser pour un nouveau projet de rénovation par exemple. Ce regroupement permet ainsi d'obtenir un montant supplémentaire, sans avoir à contracter un autre prêt.

Pour bénéficier d'un rachat de crédit, il faut que le prêteur analyse la situation du demandeur. Le niveau d'endettement, le montant de la somme ainsi que la durée de remboursement seront alors pris en considération. Par ailleurs, on peut aussi effectuer des simulations en ligne pour savoir si on remplit les conditions pour ce type d'opération.

information-button
Regroupez vos encours actuels et réalisez vos travaux
MA DEMANDE GRATUITE & SANS ENGAGEMENT ›

Quelles sont les conditions pour faire racheter ses prêts en cours afin de financer des travaux ?

En ce qui concerne le regroupement des crédits, il faut distinguer deux types. Le choix de l'un ou de l'autre se fait en fonction des types de crédits et de leur coût auxquels l'opération doit s'appliquer. Il s'agit du rachat de crédit consommation et du rachat de crédit consommation et immobilier.

Le rachat de crédit consommation est prévu lorsqu'il n'y a que des crédits de consommation en jeu. Celui-ci peut cependant intégrer un prêt immobilier, mais dont le montant ne doit pas excéder 60 % de la somme totale à racheter. La durée pour le remboursement du rachat de crédits consommation est comprise entre 1 an et 12 ans. Cette opération peut très bien, si la capacité d’emprunt du foyer le permet, intégrer une somme supplémentaire pour les dépenses dédiées aux travaux de rénovation dans le domicile.

Le regroupement de prêt immobilier est prévu quand l’opération incorpore des encours à l’habitat représentant plus de 60 % du capital à racheter. Il est également connu sous l'appellation de rachat de crédits hypothécaire. L'emploi de ce terme est dû au fait que ce type de rachat requiert une hypothèque sur le bien immobilier. Dans ce cas, la période de remboursement peut s'étendre de 5 à 25 ans. Là aussi, l’opération peut tout à fait intégrer une trésorerie pour financer des travaux.

Qu'implique le changement de la durée de remboursement de ses crédits regroupés avec un montant dédié à des travaux ?

La question de la durée de remboursement de vos emprunts rachetés puis regroupés représente une grande importance. Ce paramètre a en effet un impact direct sur le montant des mensualités. Ainsi, une prolongation de la durée du prêt va entraîner une diminution des remboursements mensuels.

Cet allongement a néanmoins pour inconvénient de faire augmenter le coût global du crédit. Toutefois, le foyer va se dégager de la capacité d’emprunt qu’il est possible d’injecter dans le financement de son projet de travaux de rénovation. Reste alors à trouver la combinaison qui s'adapte le mieux à la situation financière de l'emprunteur. À cet effet, on peut envisager de faire appel à un expert en regroupement de prêt.