Suivez les tendances du marché de l'immobilier et du crédit immobilier.

Une fois installés dans un logement neuf ou ancien, des propriétaires peuvent envisager d’autres aménagements. Mais avec un prêt immobilier qui ne couvre que l’acquisition du bien, quelles sont les autres solutions ?

Le mardi 28 novembre 2017, le tribunal administratif de Paris a annulé les trois arrêtés mettant en œuvre l’encadrement des loyers dans la capitale. Un coup dur pour la ville.

Compte tenu du fait que la croissance semble de retour en Europe, la Banque centrale Européenne ne devrait pas maintenir ses principaux directeurs à 0 % ou à leurs niveaux actuels (négatifs) au-delà de l’automne 2018. De ce fait, les taux d’intérêt des prêts immobiliers devraient logiquement augmenter en France.

Si la construction de maison est un projet exceptionnel et unique, il faut savoir que cette belle aventure peut devenir un cauchemar, notamment si le crédit immobilier souscrit pour financer l’opération ne couvre pas certains travaux. Cependant, que faire si le prêt est insuffisant ?

Avec des taux d’intérêt toujours attractifs, malgré quelques hausses, les récentes statistiques montrent que le marché du prêt à l’habitat se porte bien en 2017. Néanmoins, les perspectives pour 2018 sont beaucoup moins favorables.

Si chaque banque a mis au point des conditions d’octroi claires précisant quels financements peuvent être accordés à quels clients, la conjoncture pourrait contraindre les prêteurs à être un peu plus sélectifs sur certains types de crédits.

Dans le contexte actuel des taux d’intérêt particulièrement bas, de nombreux propriétaires endettés se lancent dans une opération de rachat de crédit immobilier pour réaliser de gains substantiels. Cette opération bancaire implique, toutefois, des frais. Voici les principaux coûts d’un rachat de prêt à l’habitat.

Entre une légère baisse pour certains emprunteurs (ceux qui ont des revenus importants et un apport personnel conséquent) et un léger relèvement pour d’autres (primo-accédants et ménages modestes), les taux d’intérêt des prêts immobiliers semblent se chercher une nouvelle tendance.

Après plusieurs mois de hausse continue, les prix immobiliers se tassent dans la plupart des grandes métropoles selon les professionnels. Cependant, comment expliquer cette nouvelle tendance commencée depuis la rentrée ?

Les derniers baromètres des intermédiaires bancaires montrent que les conditions de financement sont particulièrement attractives pour les primo-accédants, une catégorie d’emprunteurs de plus en plus privilégiée par les banques.

Si le dernier trimestre est souvent propice à des offres très attractives de financement immobilier, les derniers mois de 2017 ne font pas exception à cette règle. En fait, la plupart des banques semblent laisser du lest ces dernières semaines.

Pour résorber la dette des pays de la zone Euro, France Stratégie a publié une note mettant en avant plusieurs propositions. Parmi elles, une nouvelle « super » taxe immobilière pour les propriétaires. Voici quelques détails des solutions proposées.

Selon les prévisions, la production de nouveaux prêts à l’habitat pourrait atteindre 260 milliards d’euros cette année. Cependant, force est de constater un ralentissement des volumes de production depuis le printemps. S’agit-il de la fin de l’euphorie ?

Pour les prêts à l’accession sociale (PAS) et les prêts conventionnés (PC), souscrits à compter du 1er  janvier 2018, les emprunteurs, même ceux ayant des revenus modestes, ne seraient plus éligibles au dispositif des APL accession.

Malgré un léger ralentissement des prix du mètre carré durant le troisième trimestre 2017, les grands réseaux annoncent que la hausse des prix immobilier n’est pas encore terminée, qu’elle s’est même accentuée dans les grandes villes.

L’investissement locatif plait aux Français qui n’hésitent pas à débourser 168 000 euros pour un appartement. Les loyers perçus constituent ainsi une source supplémentaire de revenus pour anticiper une retraite.

Si l’ensemble des spécialistes estiment que les tous les voyants du marché immobilier sont au vert avec un niveau de transaction qui pourrait atteindre des records, force est de constater que la hausse des prix du mètre carré est toujours d’actualité.

Si investir dans la pierre a pris tout son sens pour les Français depuis que les taux ont baissé, une question relative à la situation de couple se pose, faut-il acheter seul ou avec son conjoint ? En cas de séparation, les conséquences peuvent être de taille. Lumière sur cette situation particulière.

Le pouvoir d’achat immobilier n’évolue pas de la même manière entre tous les Français. La hausse des prix se fait davantage ressentir dans les principales agglomérations.

Après plusieurs mois de baisse et de stabilité, les taux d’intérêts des crédits immobiliers accordés aux particuliers sont repartis à la hausse à la fin de l’été. En moyenne, ils se sont établis à 1,58 % le mois dernier, contre 1,55 % en juillet.

Réduire le montant des mensualités d’un crédit immobilier peut être nécessaire, voire indispensable en cas d’accident de la vie (maladie, séparation, décès…), cependant, quelles sont les principales solutions pour réadapter ses échéances à sa situation ?

Selon les derniers chiffres de la Banque de France, la production du crédit immobilier reste toujours dynamique, malgré la baisse considérable de la part des rachats de prêt dans les nouveaux prêts accordés aux particuliers.

Mis en place par les gouvernements successifs, le PTZ est destiné principalement aux ménages souhaitant acheter ou faire bâtir leur première résidence principale. Cependant, il ne reste quelques semaines pour bénéficier de ce dispositif dans les conditions actuelles.

Avec la taxe d’habitation, la taxe foncière, les émoluments…, la France est sans doute le pays qui taxe le plus fort l’immobilier, parmi les principaux pays Européens. Un titre dont les Français pourraient bien se passer.

Lorsqu’un emprunteur sollicite un prêt à taux zéro (PTZ), les recommandations et les conseils vont souvent bon train. Et bien souvent, ce ne sont que des idées reçues. Voici les réponses à quelques idées reçues sur le prêt à taux zéro.

Selon différents observateurs, les évolutions des taux d’intérêt à la hausse, comme à la baisse ont été très marginales ces derniers mois. C’est même le calme plat, aux dire de certains intermédiaires bancaires. Cependant, le crédit immobilier est-il toujours intéressant ?

Le dernier rapport de la Fédération bancaire française souligne une hausse de l’activité des crédits immobiliers et des prêts à la consommation l’année passée. La baisse des taux et la solidité des banques ont contribué à cette année prolifique pour le crédit.

Les prix flambent dans les grandes métropoles et pourtant, les transactions sont toujours aussi élevées. Toutefois, il semblerait que cette tendance soit principalement située dans les grandes métropoles françaises.

A 1,57 % en juin (toute durée confondue et hors assurance) le taux d’intérêt moyen a progressé de 26 points de base depuis novembre 2016, mais force est de constater qu’avec le niveau actuel de l’inflation, emprunter n’a jamais été aussi bon marché depuis plus de 40 ans. Explications.

Selon l’autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), les crédits immobiliers garantis par une caution bancaire représentent désormais près de 60 % des contrats de crédit. Cependant, pourquoi les emprunteurs privilégient-ils ce type de garantie ?

Les ventes immobilières atteignent un niveau historique avec plus de 900 000 unités entre mai 2016 et mai 2017. La légère hausse des taux d’intérêt ne fait pas fuir les acheteurs.

Un prêt à l’habitat est un financement qui induit un effort financier de la part des emprunteurs. Découvrez les points sur lesquels il est possible de négocier avec sa banque.

De nombreux Français souhaitent réaliser un deuxième achat immobilier ou élargir leur patrimoine en souscrivant un crédit à l’habitat. Les foyers déjà propriétaires sont d’ailleurs avantagés par les banques pour réaliser leur nouveau projet.

Délai d’achat, nombre de biens visités, une étude révèle le comportement d’achat des Français sur le marché immobilier. Les taux bas ont favorisé la dynamique mais ne semblent pas modifier les pratiques.

Les emprunteurs français versent un apport moyen de 9,3 % pour obtenir leur financement immobiliers. Cette moyenne est plus élevée chez les accédants à la propriété et les habitants d’Île-de-France.

Les prix en hausse et les taux d’intérêt en augmentation ont pour conséquence de diminuer le pouvoir d’achat immobilier des Français. Certains d’entre eux devront même réviser leur projet d’acquisition.

Lors d’une vente immobilière, les emprunteurs peuvent-ils conserver leur crédit et donc garder les fonds issus de la vente ou bien sont-ils  dans l’obligation de rembourser leur crédit ?

En attendant la vente de leur bien immobilier, les vendeurs peuvent s’intéresser à l’achat d’un nouveau bien. Toutefois, cumuler deux emprunts immobiliers peut se révéler être compliqué. Explications.

Les propriétaires rencontrant des difficultés de paiement de leurs différentes mensualités peuvent se tourner vers le regroupement de crédits. Cette opération permet de réduire leur taux d’endettement.

Après plusieurs mois d’optimisme marqué par l’attractivité des conditions de financement, les Français semblent moins convaincus qu’il y a quelques mois où la période était idéale pour acheter. Qu’en est-il réellement ? Est-ce toujours le bon moment d’acquérir un bien immobilier ?

Dernières actualités Immobilier
Les Français expriment leurs difficultés pour comprendre les prêts immobiliers Les Français expriment leurs difficultés pour comprendre les prêts immobiliers 12/12/2017 - Un Français sur cinq estime que les démarches pour souscrire un crédit à l’habitat...
Immobilier : les prix de l’ancien ont augmenté de 1,6% au 3ème trimestre 2017 Immobilier : les prix de l’ancien ont augmenté de 1,6% au 3ème trimestre 2017 12/12/2017 - Selon la dernière édition de l’indice Notaire-Insee, les prix de l’immobilier...
Augmenter son crédit immobilier pour financer des travaux Augmenter son crédit immobilier pour financer des travaux 09/12/2017 - Une fois installés dans un logement neuf ou ancien, des propriétaires peuvent envisager...
Rachat de crédit : les taux d’intérêt reculent légèrement en novembre Rachat de crédit : les taux d’intérêt reculent légèrement en novembre 08/12/2017 - Selon la dernière étude de l’Observatoire Crédit Logement, les taux d’intérêt...
Nouveau record du nombre de transactions immobilières Nouveau record du nombre de transactions immobilières 04/12/2017 - Entre septembre 2016 et 2017, le nombre de transaction a atteint 952 000 unités....