Suivez les tendances du marché de l'immobilier et du crédit immobilier.

Selon les professionnels du secteur, plus d’un quart des achats immobiliers sont des biens acquis pour être mis en location. Les Français achètent donc de plus en plus dans une logique de placement.

Avec les taux actuellement au plus bas niveau historique, de nombreux Français sont prêts à sauter le pas et réaliser leur projet d’achat immobilier. Cependant, quelques points fondamentaux sont à valider pour préparer au mieux sa demande de crédit immobilier.

Et si c’était le moment opportun pour devenir propriétaire ? Grâce à des taux d’intérêt historiquement bas, jamais il n’y a eu autant d’achats immobiliers en un an.

En matière d’immobilier, le télétravail modifie-t-il clairement les habitudes des Français ? Selon une récente étude, les logements doivent s’y prêter pour répondre à un réel besoin.

Face à la pollution grandissante dans les agglomérations, les propriétaires envisagent de plus en plus de s’établir à la campagne. Comment financer un tel changement de vie ?

Si c’est une bonne nouvelle pour la majorité des emprunteurs, la faiblesse des taux d’intérêt et des taux d’usure pénalise toutefois une partie des ménages au budget limité.

Les banques n’ont pas de réticence à accorder un crédit immobilier après 60 ans si les ressources financières le permettent. Toutefois, l’assurance emprunteur peut vite barrer les espoirs pour les plus âgés, à moins d’envisager une délégation d’assurance.

La location avec option d’achat s’attaque au marché de l’immobilier. A l’instar d’une auto, il est possible d’acheter un logement en leasing.

Après une reconduction confirmée jusqu’en 2021, l’éco-PTZ connaît une année charnière en 2019 où il doit assouplir drastiquement ses conditions d’éligibilité depuis le 1er mars.

Le Premier ministre devrait présenter aujourd’hui de nouvelles pistes pour agrandir la concurrence entre les syndics. De quoi ranimer la flamme entre les copropriétaires et leur syndic.

Malgré une augmentation quasi généralisée des prix, le marché de l’immobilier s’est bien porté en 2018. Notamment grâce aux taux d’intérêt attractifs.

Le marché de la pierre neuve n’a pas fait recette en 2018. Les Français se sont montrés plus hésitant à se lancer dans la construction. Faute de moyens ?

Le PTZ version 2019 reste similaire dans les grandes lignes à l’année précédente. Mais 2020 risque de changer considérablement la donne.

Les résidences services pour étudiants ou pour sénior ont un véritable vivier de clients potentiels. Pour les investisseurs,  cela se réalise en ayant recours à une résidence gérée.

Le nouveau plan de l’organisme Action Logement se concentre sur les salariés modestes qui doivent faire des kilomètres pour travailler. L’objectif du plan est de favoriser la mobilité professionnelle.

Le marché de l’immobilier termine sa course avec une note moyenne en 2018 malgré les taux bas. La hausse des prix et l’affaiblissement du pouvoir d’achat des ménages peuvent l’expliquer.

Les durées des prêts immobiliers augmentent afin de permettre aux emprunteurs d’accéder à un capital plus important en réponse à la hausse des prix.

Les taux d’usure continuent de diminuer sous l’impulsion de la Banque de France. Les TAEG pour les crédits immobiliers ne pourront dépasser la plupart du temps le seuil des 3%. En revanche, les baisses des taux d’usure pratiquées sur les crédits à la consommation restent plus mesurées.

Du prix du mètre carré au nombre de transactions en passant par les marges de négociation, la quasi-totalité des indicateurs du marché immobilier français ralentissent depuis quelques semaines, voire plusieurs mois. Cette tendance va-elle durer ? Voici quelques éléments de réponse.

Les transactions du marché de la pierre ont connu un réel dynamisme au cours des derniers mois. Les résultats s’annoncent bons pour les spécialistes du marché.

Outre les critères purement esthétiques, la performance énergétique d’un bien immobilier est un élément déterminant. Nombreux sont les acheteurs à rechercher un logement sain et économique en consommation d’énergie. Ces conditions remplies, les prix peuvent évoluer fortement à la hausse.

Selon les réseaux d’intermédiaire bancaire, les ménages Français devraient moins s’endetter en 2019, notamment à cause de la remontée des taux d’intérêt conjuguée à la hausse des prix. Les critères d’octroi devraient, toutefois, faire l’objet de statu quo.

La pierre attire toujours les Français.  Pour attirer une clientèle qui profite des taux bas, les propriétaires n’hésitent pas à réviser le prix de leur bien à la baisse.

Afin de suivre l’évolution digitale et de s’adapter aux changements des modes de vie, de plus en plus d’établissements bancaires proposent de finaliser une demande de crédit immobilier avec la signature électronique. Cependant, quelle est la réglementation de cette nouveauté ?  Quels sont ses atouts et ses limites ?

Une étude récente remet en cause l’efficacité réelle des travaux de rénovation sur la consommation d’énergie. Un constat peu reluisant pour les propriétaires ayant consenti à des efforts financiers importants et dont la valeur ajoutée des travaux ne se fait pas suffisamment ressentir.

Permettant de financer gratuitement à crédit une partie d’un achat immobilier sous certaines conditions, le prêt à taux zéro version 2019 (PTZ 2019) a enregistré une baisse de 30 % au deuxième trimestre 2018 par rapport à la même période un an plutôt.

Les cotisations salariales pour l’assurance chômage disparaissent complètement au 1er octobre. Cela va permettre une légère augmentation des rémunérations des salariés du privé. Un gain de pouvoir d’achat qui pourrait réduire le coût des crédits immobiliers en cours sous certaines conditions.

Peinant à suivre la hausse des prix du mètre carré, de plus en plus d’emprunteurs optent désormais pour les crédits immobiliers sur une longue durée, notamment sur les 35 ans. Cependant, faut-il se méfier de ces emprunts ?

Comme chaque année, les propriétaires sont redevables de l’impôt foncier. Alors que la taxe d’habitation poursuit sa baisse progressive jusqu’à sa suppression totale d’ici 2021, les localités risquent de répercuter les pertes sur cette taxe. Déjà très coûteuse, il existe néanmoins des situations qui permettent de la diminuer, voire de la supprimer totalement.

Une fois que la décision de vendre son logement est prise, vient alors la phase de fixation de son prix. Une étape qui n’est pas toujours aisée et qui demande d’étudier en profondeur les caractéristiques du bien. Retour sur les critères à cibler.

Un crédit immobilier sur une longue durée permet d’adapter le montant de la mensualité avec les revenus d’un ménage. Mais il faut garder un œil sur le coût total de l’opération.

Le gouvernement a présenté les premières esquisses de la refonte de l’éco-PTZ. Une démarche qui s’inscrit dans le projet de loi de finances  2019. Le projet, en attente d’un débat parlementaire, est susceptible de bénéficier de modifications mais les grandes lignes sont déjà perceptibles. Retour sur les changements apportés par la loi.

En cas de projet d’acquisition d’un bien immobilier, il faut être en capacité de négocier les conditions d’emprunt. L’objectif est de trouver des arguments sur différents points en mesure de diminuer les exigences de la banque et de mettre toutes ses chances de son côté.

Dans l’optique de recevoir les meilleures conditions pour sa demande de crédit immobilier auprès d’une banque, l’emprunteur doit savoir mettre en avant ses caractéristiques. L’étude d’un projet de financement s’élabore par le biais de son profil, qui peut être un moyen de pression pour négocier le prêt à son avantage.

Selon les différents baromètres, le marché immobilier a pris un sacré coup de froid ces derniers mois. Le nombre de transactions et celui des permis de construire accordés ont également reculé. S’agit-il du début de la fin d’un cycle d’or du marché immobilier ?

Si le marché du crédit immobilier continue de battre des records avec des offres de plus en plus diversifiées, il faut savoir que les banques accordent encore des taux d’intérêt inédits aux profils emprunteurs qu’elles jugent intéressants. Cependant, qui sont les nouveaux chouchous des banques ?

Le souhait de devenir propriétaire est une étape de vie importante pour beaucoup de ménages. C’est un objectif qui se planifie en amont, bien avant de débuter les premières phases de recherche. Retour sur les étapes et sur le temps nécessaire pour assouvir son besoin d’acquérir un bien immobilier ancien.

Le nombre de permis de construire délivrés a reculé entre mai et juillet 2018.  Le marché de la construction ralentit légèrement.

L’Etat a récolté plus de 32 milliards d’euros en 2017 grâce aux recettes issues du marché immobilier. La baisse des taux d’intérêt et l’attractivité du marché ont joué un rôle déterminant.

Certes, les conditions de crédit immobilier sont particulièrement attractives depuis le début de l’année, mais pour prétendre aux meilleurs taux en vigueur, il est important de présenter un apport personnel conséquent. Voici quelques astuces pour augmenter son apport.

Un prêt immobilier s’accompagne obligatoirement de la souscription d’une assurance emprunteur. Cette couverture assure à l’établissement prêteur de récupérer le capital restant dû en cas de défaillance de l’emprunteur. La garantie décès fait partie des garanties obligatoires. Explications.

Le coût total des projets immobiliers financés par emprunt s’établit à 4,8 années de revenus au deuxième trimestre 2018, soit une progression de 5 % par rapport à la même période en 2017.

Le taux d’intérêt moyen pour réaliser un crédit immobilier auprès d’une banque baisse encore, à 1,44 %, sans garanties et toutes durées confondues, selon les récents chiffres publiés par l’Observatoire Crédit Logement/CSA. Du jamais vu depuis fin 2016.

L’achat d’un bien immobilier se complique pour les personnes célibataires. En effet, les banques privilégient les couples qui leur apportent une garantie de stabilité financière. Pour autant, contracter un prêt immobilier en étant célibataire n’est pas impossible. Explications.

Le projet d’augmenter la part des frais de notaire destinés aux départements  d’ici 2019 ne verra pas le jour. Le Premier ministre est revenu dessus.

Selon les chiffres de l’Observatoire Crédit Logement/CSA, les taux d’intérêt ont encore reculé le mois dernier pour atteindre 1,46 % en moyenne. Cependant, en prenant en compte le niveau de l’inflation (+1,36 % sur un an), le taux d’intérêt réel s’établirait à 0,13 %. A ce rythme, les Français pourraient bientôt bénéficier de taux d’intérêt réels négatifs.

Nos voisins d’Outre-Manche sont présents dans 25 % des transactions opérées par un acheteur étranger. La Dordogne reste leur département favori.

Dernières actualités Immobilier
Le leasing immobilier modifie la location-accession Le leasing immobilier modifie la location-accession 09/07/2019 - Les offres de LOA immobilières fleurissent dans les zones de marché tendu où les...
Pouvoir d’achat immobilier, une hausse inégalement répartie en France Pouvoir d’achat immobilier, une hausse inégalement répartie en France 08/07/2019 - Dans l’Hexagone, tous les emprunteurs ne profitent pas d’une hausse considérable...
L’investissement locatif en pleine expansion L’investissement locatif en pleine expansion 02/07/2019 - Selon les professionnels du secteur, plus d’un quart des achats immobiliers sont...
Infographie : les taux d’intérêt au plus bas, c’est le moment d’emprunter Infographie : les taux d’intérêt au plus bas, c’est le moment d’emprunter 01/07/2019 - Les taux sont particulièrement attractifs cet été. Retour en infographie sur les...
Passoires thermiques, qu’envisagent les députés ? Passoires thermiques, qu’envisagent les députés ? 27/06/2019 - Pour lutter contre les passoires thermiques, des députés proposent de consigner...