Extension par surélévation, latérale ou encore par excavation, nombreuses sont les possibilités d'agrandir son chez-soi. Avant de se lancer, il est essentiel de réfléchir sur les besoins, la réglementation, le coût et son financement. Plusieurs alternatives existent : rachat de crédit, prêt travaux et prêt immobilier.

Pourquoi agrandir sa résidence principale ?

L'extension d'une maison est un phénomène de plus en plus courant. Chaque année, si bon nombre de personnes franchissent le pas et décident d'entreprendre des travaux, ce n'est pas sans raison. Différentes envies peuvent mener certains à vouloir posséder plus d'espace. Ainsi, la réalisation de cet ouvrage peut permettre de posséder une pièce supplémentaire, disposer d'une pièce de vie plus grande, installer une véranda ou encore la création d'une chambre pour l'arrivée d'un nourrisson.

Également, créer un nouvel espace peut être préférable à un déménagement. En effet, changer de logement demande du temps, car il faut effectuer de nouvelles recherches, et entraine des frais supplémentaires si une agence est sollicitée. À l'opposé, étendre sa maison offre un gain d'énergie et de temps, en plus de d’augmenter la valeur du l'habitat actuel.

Avant d'enfiler sa combinaison de travaux, la réalisation d'une extension d'un logement demande de bien réfléchir en amont, notamment sur les phases de conception et de financement. Dans un premier temps, il est conseillé de se pencher sur le projet souhaité. C'est-à-dire, quel type d'ouvrage répond à vos envies, quels sont vos prérequis ? Quels sont vos critères ?

Une fois que vous possédez une idée claire et précise des travaux d'agrandissement de votre logement, il reste à le budgétiser. Pour cela, vous allez devoir prendre en compte de multiples facteurs : le prix des matériaux, (bois, métal, parpaing ou verre), le coût de la main-d'œuvre, le type d'ouvrage (excavation, latérale ou surélévation) et surtout le nombre de mètre carré à aménager. Selon le projet, le montant des travaux peut s'élever à 10 000 € voire plus de 80 000 € pour les réalisations les plus coûteuses.

Comment effectuer des travaux d’extension de sa maison grâce au rachat de crédit ?

L'étape de budgétisation achevée, l'ultime démarche repose sur le choix pour financer l'extension de votre maison. Afin de maîtriser ce nouvel investissement, vous allez devoir déterminer le financement le plus adéquat à votre projet et à votre situation financière. En effet, il est déconseillé d'opter tête baissée pour un emprunt sans mesurer l'ensemble des caractéristiques de votre profil. Communément, les critères essentiels à tenir compte sont vos revenus, vos charges, vos crédits en cours et bien évidemment votre taux d'endettement.

Pour réaliser une extension de maison, il est difficile de se passer de l'emprunt bancaire pour mener à bien son projet. Généralement, la banque est sollicitée afin d'entreprendre des travaux d'agrandissement. Attention, cela ne signifie pas forcément que souscrire un nouveau crédit est la meilleure option. En effet, il est fort probable que vous soyez encore en train de rembourser le prêt immobilier de votre résidence principale, dans le but de devenir propriétaire. Ainsi, votre capacité de remboursement est déjà impactée par cet emprunt, voire un crédit auto et d’autres prêts conso en cours.

En plus de devoir allouer tous les mois une somme pour amortir l'acquisition de votre maison, fatalement votre taux d'endettement connaît lui aussi une hausse. Selon vos revenus et le paiement de la mensualité, il est possible que votre endettement soit à la limite maximale. Dans ce cas présent, une option semble se démarquer, il est question de regrouper ses crédits. Concrètement, cette opération peut venir soulager vos finances en regroupant votre prêt immobilier ainsi que vos crédits à la consommation, s'il y en a. Sans oublier, qu'il est possible d'intégrer une somme complémentaire, notamment pour réaliser un nouveau projet comme des travaux d'agrandissement.

Comment faire un regroupement de prêts pour agrandir son logement ?

Si le regroupement de crédit est une solution bancaire sollicitée dans ce genre de situation, c'est qu'il permet d'apporter des réponses à vos problèmes. Pour rappel, cette solution bancaire se base sur le fait de faire racheter ses différents encours par un autre établissement de crédit. En s'acquittant de l'ensemble des restants dus, un nouveau contrat est établi pour souscrire un crédit unique. Grâce à ce prêt, un seul taux, une nouvelle échéance et un délai de remboursement sont définis.

Le rachat de crédits a pour effet de permettre au foyer de retrouver une certaine capacité financière. Le ménage n'est pas sans savoir qu'en réduisant ses mensualités, il pourra disposer de meilleures conditions de ressources. En plus de pouvoir souffler au niveau du budget, en détenant un endettement moindre, les parties peuvent s'accorder sur une enveloppe supplémentaire. Cela peut être avantageux pour l'emprunteur souhaitant réaliser un nouveau projet. Grâce à cette somme, ce dernier peut entamer son agrandissement par addition. Mais aussi, gérer de manière simplifiée la réalisation et le bon déroulement de son ouvrage, car cette somme est intégrée dans la mensualité unique.

Le rachat de crédit ne repose pas que sur cette option. Vous pouvez effectuer le regroupement de vos prêts afin de détenir un taux d'endettement moins important. Puis, à la suite de cette opération, il est possible de souscrire un nouveau crédit, grâce à cette capacité d'emprunt retrouvée. Toutefois, vous devez être mis en garde sur les effets d'une souscription supplémentaire. Naturellement, ce prêt aboutira à une mensualité supplémentaire qui devra être honorée. De ce fait, si elle n'a pas été anticipée, cela pourrait entrainer un déséquilibre important dans les finances de votre foyer.

information-button
Regroupez vos prêts et entamez l'aggrandissement de votre logement
MA DEMANDE GRATUITE & SANS ENGAGEMENT ›

Quel prêt pour agrandir sa maison ?

Si la question d'un financement par un nouvel emprunt bancaire se pose, les options peuvent être diverses selon le type de projet, le choix des matériaux, le montant nécessaire ou encore l'amélioration de l'habitat souhaitée.

Le prêt travaux affecté

Ce crédit à la consommation peut être souscrit pour financer des travaux comme l'aménagement de vos combles. D'un montant inférieur à 75 000 €, il est possible de solliciter cet emprunt bancaire. Une condition réside dans cette offre, les fonds peuvent uniquement être débloqués si leur utilisation est justifiée. En fait, il faudra vous munir d'un devis ou de la présentation des factures, comme un bon de commande, pour être dans les normes. En effet, le montant emprunté doit être dédié à la réalisation de travaux par des professionnels. La contrepartie est qu'en cas d'un non-engagement de la part de l'intermédiaire engagé, il est possible d’annuler le prêt.

Le prêt personnel

Dans le cadre de travaux d'extension d'un coût total inférieur à 75 000 €, vous pouvez demander à votre banquier un prêt personnel. Ce crédit est particulièrement utile car il ne nécessite aucune justification, seul un descriptif verbal du projet suffit. Ainsi, cette solution correspond très bien si vous avez prévu de réaliser des travaux par vous-même ou par des connaissances (amis, famille, etc.…). Etant donné que la banque n'a pas le besoin de détenir un bon de commande ou un devis, le déblocage des fonds s'effectue rapidement.

Le prêt immobilier

Il n'est pas rare qu'un foyer ait le besoin de souscrire un prêt immobilier pour mener à bien l'agrandissement de leur logement. En effet, si le montant des travaux est estimé à plus de 75 000 €, alors ce sera obligatoirement cette opération bancaire qui devra être sollicitée. À savoir que, généralement un emprunteur contractant un crédit immobilier peut bénéficier d'un taux préférentiel comparé à un prêt personnel. Quant à la durée de l'emprunt, elle sera fixée en fonction du montant emprunté notamment.

Extension de maison : réglementation et restriction

Attention, vous n'êtes pas libre dans la réalisation des travaux. Une extension de maison doit respecter des règles et des normes de construction bien spécifiques. Tout d'abord, vous devez vous conformer au plan local d'urbanisme. Au-delà de délimiter l'espace de chaque habitation, il est crucial car en son sein sont précisées les mesures de construction à respecter tel que la forme, les couleurs ou les matériaux.

Une fois ces différentes informations en votre possession, vous devez faire une déclaration préalable d'agrandissement avant de le réaliser. En fait, selon la taille de l'extension, les démarches sont différentes. Si elle est inférieure à 20 m2, il vous faudra remplir un formulaire Cerfa que vous devez déposer en mairie. Le délai d'attente est évalué à un mois, une fois le dossier livré. Dans le cas où elle dépasserait 20 m2, il sera nécessaire de disposer d'un permis de construire. Le délai d'instruction est estimé à 2 mois. Vous devez déclarer la fin des travaux 3 mois après l'achèvement de ces derniers. En effet, vous disposez de 90 jours pour communiquer aux services fiscaux votre extension de maison.

Attention : Si l'espace habitable de votre bien dépasse les 150 m2 avec la réalisation d'une extension, alors la présence d'un architecte sera obligatoire.

Également, si vous êtes propriétaire de votre logement, vous êtes libre de réaliser des travaux d'agrandissement ou non. Toutefois, dans le cas où vous seriez locataire du bien, il vous faudra passer par le propriétaire. En effet, pour la réalisation de gros travaux, l'accord du propriétaire est nécessaire pour entreprendre une extension. Il existe également une réglementation spécifique sur la nature du bien. Si vous souhaitez agrandir votre appartement, cela est possible à condition qu'elle ne puisse pas porter préjudice à l'état initial de l'immeuble ou encore sur les parties communes. Dans le cas contraire, un vote de la copropriété dans une assemblée générale sera nécessaire.

séparateur rouge

D'autres articles pour approfondir 

  • Comment baisser ses charges pour préparer l'arrivée d'un bébé avec un rachat de crédit ?

  • Comment financer sa nouvelle cuisine en ayant des crédits en cours ?

  • Comment financer la rénovation d'une salle de bain : les offres de crédits