Hypothèque de second rang et rachat de crédits

Hypothèque de second rang et rachat de crédits

Le regroupement de crédit implique dans certains cas la prise de garantie de la part du nouveau prêteur. L’hypothèque de second rang est l’une des garanties les plus sollicitées. Voici son mode d’emploi.

Rachat de crédit hypothécaire : le second rang

Dans le cadre d’un rachat de crédit, la garantie hypothécaire de deuxième rang permet dans certains cas de conserver son crédit à l’habitat ou d’autres prêts à taux avantageux (PTZ, PAS, prêt épargne logement…) sans l’inclure à l’opération, mais en s’en servant pour garantir le financement ayant servi à rembourser par anticipation les créanciers.

Par conséquent, la banque qui finance le regroupement de crédits accepte de se positionner en deuxième rang derrière le prêteur prioritaire (hypothèque de premier rang). Ainsi, le nouveau prêteur laisse en place l’emprunt immobilier initial et regroupe ou rachète les autres encours en se garantissant derrière la première banque.

Dans le contexte actuel, la garantie hypothécaire de seconde position est fréquemment utilisée par les prêteurs en regroupement de prêts. A savoir que cette possibilité est exclusivement réservée aux emprunteurs ayant au moins un financement hypothécaire en cours, mais elle concerne tous les types de rachat de crédit (immobilier, consommation).

Pourquoi opter pour une hypothèque de second rang ?

Obtenir un emprunt (immobilier ou consommation) hypothécaire de deuxième rang peut avoir des motivations différentes telles que :

  • Conserver ses encours obtenus à des taux avantageux lors d’un regroupement de prêt
  • Obtenir le financement d’un nouveau projet sans toucher à la garantie hypothécaire de son prêt immobilier
  • Profiter des conditions avantageuses reversées aux propriétaires dans le cadre d’un rachat de crédit pour propriétaire…

Pour toutes ces motivations, l’hypothèque de seconde position semble être l’une des solutions privilégiées pour garantir un financement avec un risque limité pour l’emprunteur. En fait, en intervenant que sur les crédits à la consommation, cette couverture facilite l’octroi d’un nouvel emprunt sur une durée de remboursement allant jusqu’à 15 ans (voir plus) et à des taux compétitifs.

Hypothèque : quelques conseils pour obtenir un second rang

Pour un prêteur, être en deuxième position est une situation très risquée, notamment en cas de défaut de paiement. Pour minimiser les risques, les établissements financiers exigent certaines conditions.

  • D’abord, le ratio hypothécaire, le capital restant dû sur la valeur du bien immobilier, doit être faible.
  • Ensuite, l’emprunteur ne doit pas avoir de rejet sur les encours immobiliers conservés.
  • Enfin, le taux d’endettement doit rester raisonnable selon les ressources de l’emprunteur et le montant financé est limité par rapport à un emprunt hypothécaire classique.

Vidéo exclusive : le simulateur de rachat de crédits

VIDEO : le simulateur de rachat de crédits Solutis
Dernières actualités
Bientôt une nouvelle génération de billets de 50 euros Bientôt une nouvelle génération de billets de 50 euros 22/03/2017 - Dans deux semaines, les Français vont découvrir la nouvelle mouture du billet de...
Infographie : les prêts aidés et le rachat de crédit Infographie : les prêts aidés et le rachat de crédit 22/03/2017 - Accordé par les prêteurs ayant passé un accord ou une convention avec l’Etat,...
Taux d’intérêt immobilier : vers un retournement de tendance ? Taux d’intérêt immobilier : vers un retournement de tendance ? 21/03/2017 - Après plusieurs mois de légère hausse, les taux d’intérêt semblent faire l’objet...