Souscrire un rachat de crédit quand on est en contrat d’intérim est possible, à condition d’avoir un dossier solide et un co-emprunteur en CDI. Découvrez ainsi les critères d’éligibilité à l’opération pour les personnes qui sont intérimaires ainsi que les principaux avantages à retenir liés à cette offre bancaire.

Peut-on faire un rachat de crédits quand on est intérimaire ?

Oui, même en étant en contrat d’intérim, il est tout à fait envisageable de demander à une banque qu’elle rachète vos crédits en cours pour les regrouper dans un nouveau prêt unique. Cette opération bancaire ne s’adresse pas uniquement aux travailleurs titulaires d’un contrat pérenne, comme un CDI. Toutefois, pour être éligible à un rachat de crédit conso ou immobilier, un intérimaire doit remplir plusieurs conditions liées à sa situation professionnelle et personnelle.

Dans la majorité des dossiers, pour que l’étude de la demande soit reçue positivement, une personne en intérim devra avoir un certain niveau d’ancienneté, exercer une mission en cours durant la demande en ligne ou en agence et avoir un conjoint qui sera désigné co-emprunteur dans l’opération. Ce co-emprunteur va permettre d’apporter plus de garanties financières à la banque qui devra financer le regroupement des prêts en cours.

Pour avoir davantage de chances qu’un accord soit formulé, après l’étude de la demande de rachat de crédit effectuée par l’intérimaire, le conjoint doit, idéalement, avoir un contrat de travail stable tel qu’un contrat à durée indéterminée. Ce contrat va assurer une certaine stabilité professionnelle et une régularité de revenus perçus par le foyer, notamment durant les périodes où l’intérimaire n’est pas en mission. C’est ce que recherche tout organisme prêteur, c’est-à-dire non pas forcément des revenus élevés, mais des revenus réguliers et fixes afin de calculer correctement la capacité de remboursement du foyer.

Les avantages à faire racheter ses crédits pour les regrouper en étant en intérim

Quand une personne est en contrat d’intérim, il est logique que sa rémunération soit sujette à des variations selon le nombre d’heures travaillées. Quand les revenus manquent de stabilité, il est essentiel que les mensualités de crédit en cours de remboursement soient suffisamment faibles afin qu’elles puissent être payées facilement, même durant les mois où les primes de mission sont moins importantes.

C’est précisément dans cet objectif que le rachat de crédit d’un intérimaire permet de diminuer le montant des mensualités. En ajustant à la baisse sa nouvelle échéance, le foyer aura bien plus de facilité à payer ses charges lors de la période où l’intérimaire n’arrive pas à signer un CDI.

De plus, le rassemblement des prêts dans un nouveau crédit unique va simplifier la gestion de paiement des charges. Tout comme le choix de la date de prélèvement de la nouvelle échéance, qui pourra mieux concorder avec les dates de rentrées d’argent du foyer.

Enfin, si l’intérimaire souhaite financer un nouveau projet, mais qu’il rencontre des difficultés à souscrire un crédit à la consommation, le rachat de ses prêts est l’occasion d’inclure une trésorerie additionnelle. Cette somme, accordée si la capacité d’emprunt est suffisante, lui permettra de financer ses envies.

Est-il possible d’obtenir un regroupement de crédit en étant intérimaire et sans co-emprunteur en CDI ?

Bien qu’une personne en intérim ne bénéficie pas d’une sécurité de l’emploi, il est possible de rassurer l’organisme prêteur ou le courtier via une période d’activité prolongée. Concrètement, si vous voulez avoir une chance de décrocher un rachat de crédit conso ou un regroupement de crédit immobilier sans la présence d’un co-emprunteur, bien que ce soit rare, vous ne devez pas avoir connu de période d’inactivité sur les 2 voire 3 années précédant votre demande.

En enchaînant en continu les missions et les rentrées d’argent, ce genre de profil emprunteur sans CDI peut ainsi réussir à améliorer son dossier. Toutefois, d’autres critères devront être cochés pour qu’il soit encore de meilleure qualité : le taux d’endettement, au moment de réaliser la demande, doit être le plus faible possible, les comptes en banque doivent être gérés correctement et un contrat d’assurance de prêt devra être adossé au financement.

Apporter des garanties supplémentaires pour appuyer une demande de rachat de crédit pour intérimaire

Si l’intérimaire est propriétaire d’un bien immobilier, il peut aussi renforcer le niveau de garantie de sa demande en souscrivant une hypothèque au profit de la banque. Il faudra toutefois anticiper des frais hypothécaires pouvant atteindre plusieurs milliers d’euros.

En outre, la possession d’un patrimoine financier peut contribuer à donner plus de poids au dossier au moment de son étude. En la présence d’une assurance-vie ou d’un PEA bien garni par exemple, la banque peut d’ailleurs accepter de financer le rachat de crédit d’un intérimaire en mettant en place un nantissement. Cela consiste, en cas de défaut de paiement durant la phase de remboursement de l’opération, de donner le bénéfice du placement au prêteur.

Globalement, ce qu’il faut retenir sur les conditions d’éligibilité à un rachat de crédit, c’est que l’emprunteur en intérim doit soigner du mieux possible son dossier pour optimiser ses chances d’avoir un accord. Bien qu’un intérimaire puisse gagner des revenus confortables, à défaut d’avoir une sécurité de l’emploi, une gestion budgétaire sans incident de paiement est primordiale.

Bon à savoir : un CDI intérimaire est un contrat de travail spécifique qui peut offrir plus de garanties à une banque prêteuse. Bien que des primes de fin de mission ne soient pas touchées et que le niveau de rémunération soit souvent inférieur, il permet d’avoir une stabilité de l’emploi appréciée.

La demande de rachat de crédit en ligne pour intérimaire auprès d’un courtier

Avec un dossier qui peut être plus difficile à faire accepter auprès d’une banque spécialisée dans le regroupement de crédits à la consommation et immobilier, le plus simple pour une personne en intérim est de contacter un courtier. Cet intermédiaire, tel que Solutis, va se charger lui-même de monter le dossier pour qu’il se présente sous les meilleurs jours auprès de ses partenaires bancaires.

L’objectif est simple : présenter l’intérimaire comme un emprunteur responsable qui est en capacité de rembourser le rachat de prêts jusqu’au terme du contrat. Autre atout indiscutable de passer par un courtier pour regrouper ses crédits en cours : le fait de pouvoir recevoir rapidement plusieurs offres et d’avoir un expert à ses côtés pour comparer les conditions proposées. À l’aide du conseiller, l’intérimaire peut donc trouver une proposition correspondant réellement à ses besoins et à son budget actuel.

Notre conseil : avant de réaliser une demande, il est tout à fait possible de prévisualiser un résultat indicatif avec une simulation de rachat de crédits en ligne.

information-button
Réduisez vos mensualités avec le rachat de crédit pour intérimaire
MA DEMANDE GRATUITE & SANS ENGAGEMENT ›