Une saisie sur salaire est-il éliminatoire pour un rachat de crédit ?

L’objectif d’un rachat de prêts est d’alléger la mensualité, pour cela un organisme de crédit va racheter les encours bancaires de l’emprunteur pour ne former plus qu’un seul emprunt. Cette opération permet le regroupement des crédits à la consommation, des prêts immobiliers ou encore de certaines dettes.

Ce financement s’adresse à tout type de profil, de ce fait un emprunteur possédant une saisie sur son salaire peut également faire le choix de regrouper ses crédits. En effet, il n’existe aucune loi stipulant l’exclusion de ce type de profil à ce genre d’opération.

Toutefois, bien qu’il soit possible de réaliser un rachat de crédit, cet élément peut être peu rassurant voire bloquant pour certains établissements de crédits. Dans ce cas-là, des garanties supplémentaires peuvent être demandé par le prêteur pour améliorer la qualité du dossier

Qu’est-ce qu’une saisie sur salaire ?

Une saisie sur salaire résulte d’une décision de justice. Elle donne le droit au créancier de prélever directement sur le salaire du débiteur les montants dus pour pouvoir les récupérer. Généralement, cette décision fait suite à un manquement dans le paiement d’une échéance, cela peut être une dette, un crédit, un loyer, un impôt encore une pension alimentaire.

La totalité du salaire du débiteur ne peut faire l’objet d’une saisie. Le montant de cette décision va être calculé en se basant sur les douze derniers salaires nets perçus et en fonction d’un barème mis à jour chaque année.

Il existe un minimum insaisissable qui correspond à la part des rémunérations qui ne peuvent être prélevées pour rembourser les dettes du débiteur. Cette somme est égale au montant du RSA d’une personne seule, c’est-à-dire 565,34 €

À savoir : chaque demande de saisie sur salaire doit avoir été formulée auprès du tribunal d’instance.

Quelles sont les créances qui peuvent faire l’objet d’une saisie sur salaire ?

La saisie sur rémunération est une démarche qui a lieu lorsqu’un créancier souhaite recouvrir une dette détenue par un débiteur qui n’a pas honoré les différentes échéances. Toutefois, chaque retenue ne se vaut pas et implique à certain ordre de priorité dans leur remboursement :

  • Les pensions alimentaires non versées ;
  • Impôts et taxes non payés ;
  • Condamnation de la justice ;
  • Les créances d’une valeur inférieure à 500 € ;
  • Les autres dettes classées par ordre croissant selon leur valeur.

Quelles sont les conséquences d’une saisie sur salaire pour un rachat de crédits ?

Étant donné qu’une saisie sur salaire n’engage aucune inscription au fichier de la Banque de France, le rachat de crédit peut rester envisageable pour une personne faisant l’objet de cette procédure. Toutefois, la présence de cette démarche au sein du dossier de l’emprunteur peut laisser planer un doute sur sa capacité de remboursement ainsi que de son sérieux sur l’acquittement des différentes échéances aux yeux du prêteur.

Une saisie des rémunérations n’étant pas une mention rédhibitoire, il en va de l’emprunteur de rassurer la banque sur ses intentions et en mettant en avant les atouts de son dossier. De ce fait, une rémunération régulière, un emploi stable comme un CDI et une gestion de compte sérieuse sont autant de points positifs qui peuvent jouer en la faveur d’une personne souhaitant regrouper ses prêts.

séparateur rouge

D'autres articles pour approfondir