Votre endettement est élevé, vous éprouvez des difficultés à la fin du mois pour honorer vos échéances de crédit ou vous avez envie de financer un nouveau projet tout en gardant une maîtrise complète sur votre budget ? La solution peut passer par le regroupement de vos dettes en une seule. Avant de vous précipiter sur cette opération bancaire, voici quelques conseils et pièges à prendre en compte pour être certain d'obtenir le financement adapté à vos attentes.

Rachat de crédit : un levier pour rétablir votre santé financière

Le rachat de crédit est une opération bancaire qui repose sur le regroupement des créances possédées par un emprunteur. Au nombre minimal de deux, plusieurs dettes peuvent être rassemblées en un nouvel et unique emprunt. Libre à son souscripteur, de choisir les crédits qu'il souhaite intégrer à son opération de banque, ainsi différents prêts de nature immobilière ou à la consommation peuvent faire l'objet d'un rachat commun.

Par exemple, vous pourriez très bien faire regrouper votre crédit auto, un prêt travaux ainsi que votre prêt maison dans ce financement. Finalement, vous détiendrez un seul emprunt unique avec des conditions de remboursement réévaluées. L'intérêt premier pour avoir recours à un regroupement de prêt est d'agir face à une dégradation soudaine et pérenne de votre santé financière.

En effet, un évènement imprévu pourrait être la cause d'une perte de revenu comme un licenciement ou encore une maladie entrainant l'incapacité de travailler. De la même manière, une hausse de vos charges pourrait compromettre le bon remboursement de vos échéances actuelles. L'arrivée d'un nourrisson, un enfant qui entame des études supérieures, un nouveau poste de dépense supplémentaire a de fortes chances de déséquilibrer votre budget.

Lors de ce type de situation, il est conseillé d'agir rapidement sur vos finances pour retrouver un état sain, mais surtout éviter que la diminution de vos capacités de remboursement puisse se transformer en un surendettement potentiellement dangereux pour votre foyer. C'est pourquoi, il est préconisé de mettre en place des leviers pour rétablir la santé financière de votre ménage, le rachat de crédit est une solution permettant d'agir sur vos conditions financières.

Rachat de crédit refusé partout : quels sont les conseils à appliquer ?

Selon les situations et surtout en fonction de l'état de votre budget, le regroupement de vos crédits conso et immobilier peut être une nécessite, voire une urgence. Cependant, ce type d'opération reste un financement bancaire. C'est-à-dire, une fois que vous aurez signé un contrat pour réunir vos emprunts, vous serez tenu responsable concernant le remboursement de votre nouvelle mensualité unique. De ce fait, pour être sûr d'opter pour le rachat de crédit le plus adapté à votre situation financière, voici quelques conseils que Solutis préconise d'appliquer avant de sauter le pas.

information-button
Gagnez du temps et réalisez votre demande de rachat de crédit à distance
MA DEMANDE GRATUITE & SANS ENGAGEMENT ›

Simuler son regroupement de prêt

Le premier conseil est de vous référer à un simulateur de rachat de crédit pour visualiser les effets d'une mutualisation de vos dettes sur vos finances. Grâce aux résultats des différentes simulations, vous aurez une idée précise à quoi pourrait ressembler votre situation après modification. Vous pourrez ainsi établir la mensualité qui est la plus adaptée à votre budget pour rembourser le capital restant dû. Par la même occasion, vous souhaitez financer un nouveau projet à côté (nouvelle voiture, travaux et tout autre qui nécessiterait plusieurs milliers d'euros), il est possible d'inclure une trésorerie. Il est envisageable d'inclure le tout en un, c'est-à-dire l'opération de rachat plus une somme complémentaire sous un seul financement.

Anticiper la constitution de son dossier pour un rachat de crédit

Le deuxième conseil si vous envisagez réellement de regrouper vos encours bancaires, est alors de vous préparer à l'avance, notamment concernant la préparation de l'opération. Pour déterminer si vous êtes éligible à ce type de financement, l'organisme de rachat de crédit en charge de votre regroupement, va procéder à une étude de votre dossier. En fonction de celle-ci, l'analyste émettra un avis qui peut être positif ou négatif. Dans les deux cas, pour que cette étape soit réalisable, il est nécessaire que le demandeur envoie toutes ses pièces justificatives. Dans le cas où certaines manqueraient, il sera plus compliqué, voire impossible d'aller plus loin dans les démarches.

Dans ce genre de situation, soit l'établissement met fin à la procédure étant donné que le dossier est incomplet. Mais, la plupart du temps, cette dernière vous relancera concernant une demande de pièces complémentaires (DPC). Le plus rapidement l'organisme récupère les documents, et plus vite elle pourra alors finaliser l'étude et convenir d'une offre si votre dossier le permet.

Se faire accompagner par un courtier en rachat de crédit consommation et immobilier

Le troisième conseil est de bien vous faire accompagner lors du regroupement de vos crédits conso et immobilier en cours. En effet, ce type d'opération demande de passer du temps et de l'énergie aux différentes étapes avant de voir vos mensualités n'en former plus qu'une. Naturellement, dans ce genre de situation, il est possible de se sentir dépasser, notamment si le demandeur n'est pas familier avec le domaine bancaire. Dans ce cas-là, vous pouvez solliciter un courtier comme Solutis pour vous aider dans les démarches à venir.

Mandater un professionnel du crédit peut vous être avantageux sur plusieurs plans. C'est lui qui s'occupe de réaliser l'ensemble des formalités auprès de ses partenaires bancaires. De la même manière, son expérience et les nombreux dossiers qu'il a réalisé, lui permet d'assurer un accompagnement personnalisé en fonction de vos attentes. Si votre dossier présente des particularités, cela ne sera pas forcément un obstacle pour négocier votre rachat de crédit via son réseau.

Quels sont les pièges à éviter pour regrouper ses crédits consommation et immobilier ?

Si vous êtes convaincu que le regroupement de vos prêts est la réponse à vos différents problèmes, il est préférable d'être prudent et de faire attention à ne pas souscrire une opération bancaire en dépit de toute conséquence. Si elle est souvent présentée comme une solution miracle pour faire face à un endettement non maitrisé et nocif pour votre foyer, voici quelques pièges à prendre en compte pour éviter des effets de bord non prévus.

Une mauvaise évaluation et préparation pour réunir ses mensualités.

Le premier piège est de ne pas savoir quelles sont vos attentes vis-à-vis du regroupement de vos dettes. Si celle-ci permet de retrouver un équilibre dans votre budget, elle impacte directement ce dernier, notamment grâce à de nouvelles conditions de remboursement. De ce fait, il est peu conseillé de partir à l'aveugle à propos des futurs termes du contrat en question. Pour avoir des effets optimaux, savoir sur combien d'années ainsi que le montant de la mensualité que vous souhaitez rembourser ou encore le nombre de crédit et le capital à inclure dans l'opération, sont des informations importantes, pour l'organisme qui s'occupe de réunir vos prêts en cours.

À juste titre, ne sous-estimez ou ne surestimez pas votre situation. Prendre la décision d'allonger le remboursement de vos créances sur période courte ou longue peut avoir des inconvénients. Dans le premier cas, vous décidez d'allonger que très légèrement la durée pour constituer le capital à la banque, alors il est probable que la diminution de votre mensualité ne soit pas suffisante et que vous éprouviez de nouvelles difficultés en cas de perte de revenus ou d'une augmentation de vos charges.

Dans le cas contraire, le nombre d'années sur lequel vous souhaitez établir votre rachat de crédit est plus important. Gardez en-tête, un rééchelonnement trop important ne signifie pas forcément que la nouvelle mensualité que vous obtiendrez est celle qui correspond le mieux à votre situation. Mais surtout, un allongement de la période de remboursement, entraine automatique une augmentation du coût global de l'opération. Cela est principalement dû au nombre d'intérêts plus importants.

Négocier au moment opportun votre regroupement de crédit immobilier

Le second piège est de penser qu'il soit forcément avantageux de faire racheter ses crédits par un organisme expert. Il est erroné de croire qu'un rachat de prêt est pertinent dans tous les cas. Dans le cadre d'un rachat de crédit immobilier, il est recommandé de constater une différence de 1 point entre le taux de votre prêt à l'habitat que vous êtes en train de rembourser et le taux de l'opération de regroupement. Si l'écart est inférieur à un point, alors l'opération pourrait ne pas être pleinement avantageuse financièrement pour son souscripteur.

Ne pas changer d’assurance de prêt pour regrouper ses crédits en cours

Le dernier piège dans lequel les emprunteurs tombent souvent est celui d'opter pour l'assurance de prêt de leur banque pour assurer le rachat de crédit. Par crainte de la banque ou par méconnaissance, les demandeurs souscrivent généralement un contrat de groupe. Or, ce type d'assurance n'est pas le plus intéressant pour vous et votre famille. En effet, dès à présent vous pouvez vous assurer dans une autre banque sans contrepartie ou délai d'attente pour résilier votre contrat. En privilégiant une assurance individuelle, vous pourrez réaliser des économies, mais aussi avoir une couverture plus adaptée à votre situation et vos besoins. Dans le jargon bancaire, on parle généralement de délégation d'assurance pour désigner un emprunteur qui souscrit une protection dans un autre établissement que celui qu'il a souscrit son crédit bancaire.