Rachat de crédit ballon

Rachat de crédit ballon

La souscription d’un crédit ballon pour une voiture est compatible avec l’opération du rachat de prêts. Semblable à la LOA, l’emprunt ballon est une forme de crédit auto.

Le crédit ballon, le faux jumeau de la LOA

En matière de financement de véhicule, le crédit auto et la LOA sont les solutions les plus connues. Pourtant, s’il ne fait pas l’objet d’une publicité de même ampleur, le crédit ballon est bien connu des concessionnaires automobiles.

Le prêt ballon pour voiture ressemble sensiblement à la location avec option d’achat. Cette parenté lui vaut d’être également connu sous le nom de « LOA ballon ».

En pratique, l’emprunt ballon fonctionne de la manière suivante : pour partir avec un véhicule neuf, le client va déposer un apport personnel et signer un contrat de crédit semblable à une offre de LOA. Chaque mois, l’usager rembourse des mensualités dont le montant est fixé dans le contrat pour une durée de 2 à 4 ans. Ces sommes représentent les intérêts du crédit.

A l’issue de la période contractuelle, l’emprunteur voit se profiler plusieurs options :

  • acheter le véhicule selon un prix fixé lors de la conclusion du contrat. Cette valeur constitue le ballon.
  • restituer tout simplement le véhicule et repartir sur un autre crédit ballon pour une voiture neuve
  • choisir de revendre lui-même le véhicule pour rembourser le ballon

A noter qu’il est possible de prolonger le contrat d’une ou deux années.

Le crédit ballon intéresse les Français puisque les mensualités instaurées sont moins élevées que celles d’un prêt auto classique.

A l’instar de la LOA classique, la LOA avec ballon permet de rouler dans une voiture récente qui nécessite, en théorie, peu d’entretien. Au terme du bail, si l’emprunteur décide de restituer la voiture, celle-ci ne devra pas dépasser un kilométrage indiqué dans le contrat. De plus, le véhicule devra être en bon état.

Mais le crédit ballon diffère sur certains points notamment en ce qui concerne l’apport personnel. Dans le cadre du prêt ballon, cet apport est perdu quel que soit l’option choisie à l’issue du contrat. Pour une LOA classique la somme versée initialement sera considérée comme un apport à part entière.

La somme déposée pour souscrire un crédit ballon varie entre 5 et 25 % du prix de vente du véhicule, une somme qui peut donc vite être considérable.

Regrouper plusieurs prêts dont un crédit ballon

Cumuler un crédit ballon, un emprunt immobilier et un prêt à la consommation implique de rembourser plusieurs mensualités. Ce cumul de charges peut vite peser sur le budget d’un ménage. Cependant il existe une opération bancaire destinée à réduire le taux d’endettement mensuel des emprunteurs : le rachat de crédit. En pratique, procéder à un rachat de prêts permet de regrouper plusieurs crédits au sein d’un seul emprunt. De par sa nature, il est tout à fait possible d’inclure un crédit ballon dans un rachat d’emprunt. En effet, la LOA avec ballon s’apparente à un crédit en leasing. Pour l’intégrer dans un regroupement de crédit, l’automobiliste devra fournir ses justificatifs de crédit ballon.

En rééchelonnant la durée du prêt unique, le spécialiste du rachat de crédit ballon, immobilier ou consommation, pourra adapter le montant de la nouvelle mensualité avec les revenus d’un foyer.

De plus, lors d’un regroupement de prêts l’emprunteur peut solliciter le financement d’un nouveau projet. Cette nouvelle ligne de crédit qui sera intégrée dans le regroupement peut permettre de financer des travaux, un bien tel qu’une voiture voire un bien immobilier.


Comprendre le regroupement de crédits en vidéo
VIDEO : le simulateur de rachat de crédits Solutis