Changer de banque en faisant racheter ses prêts en cours

Contrat emprunteur

Si les nouvelles dispositions de la loi Macron concernant la mobilité bancaire ne concernent pas les crédits en cours, il faut savoir qu’il est possible de changer de domiciliation bancaire dans le cadre d’un regroupement de crédits.

Comment changer de banque avec un rachat de crédit ?

Certaines dispositions de la loi Macron permettant de faciliter la mobilité bancaire entrent en vigueur ce lundi 6 février 2017. Cela offre une opportunité inédite à tous les usagers de banques souhaitant changer d’établissement bancaire. Cette nouvelle loi va lever certains verrous de la mobilité bancaire, notamment la phobie administrative. Désormais, c’est la nouvelle banque qui sera obligée de s’occuper de toutes les démarches administratives, d’effectuer toutes les formalités, de prévenir tous les organismes et les personnes concernés par des prélèvements et virements automatiques à la place de son nouveau client si celui-ci signe un mandat de mobilité.

Même si depuis la loi Hamon de 2014, un service d’aide à la mobilité avait été créé, la loi Macron va considérablement bouleverser la procédure qui sera totalement gérée par la banque dans un délai maximal de 22 jours ouvrés. Par ailleurs, cette mobilité bancaire ne concerne pas les crédits (immobilier, consommation) en cours, ni les comptes d’épargne (livret A, LDD, Assurance-vie). En d’autres termes, il ne sera pas possible de transférer un prêt d’une banque à une autre.

Toutefois, un emprunteur souhaitant changer de banque peut faire reprendre ses encours par le nouvel établissement en faisant un rachat de crédit. Ainsi, le nouvel établissement bancaire va non seulement se charger de la mobilité de son compte bancaire, il va aussi rembourser par anticipation les encours de son client afin de mettre en place un nouveau crédit.

Rachat de crédit et changement de banque : où trouver les meilleures offres ?

Même si la nouvelle loi sur la mobilité bancaire ne porte que les comptes courants, il faut savoir qu’il est possible de transférer un compte d’épargne (Livret A, LDD, Assurance-vie…) d’une banque à une autre. Néanmoins, pour le crédit, qu’il soit immobilier ou à la consommation, le transfert n’est pas possible. Considéré comme le principal produit pour fidéliser un emprunteur ou s’attacher un client à long terme, le crédit n’est pas transférable, mais il peut faire l’objet d’un rachat ou d’une renégociation de prêt.

Conscientes de l’importance du crédit, les banques en lignes proposent désormais des offres de regroupement de prêts avec la possibilité de domiciliation bancaire. Dans cette configuration, la nouvelle banque s’occupe de toutes les démarches concernant le changement de banque et le remboursement par anticipation des crédits (immobiliers, consommation) en cours de son nouveau client afin de lui proposer un nouvel emprunt à mensualité allégée (voir comment changer de banque avec un crédit immobilier en cours).

Toutefois, s’il est possible de faire un rachat de crédit tout en changeant de banque, il faut savoir que les meilleures offres en vigueurs ne sont pas forcément celles proposées par les banques en lignes et autres Fintech. Les intermédiaires bancaires qui sont mandatés par les grands établissements bancaires sont en mesure de proposer à leurs clients des meilleures offres rachat de crédit provenant des établissements bancaires les plus réactifs dans la procédure de mobilité bancaire. En d’autres termes, solliciter un intermédiaire bancaire peut permettre de prétendre aux meilleures conditions de remboursement pour ses encours et de profiter des services bancaires de qualité aux meilleurs prix.


Comprendre le regroupement de crédits en vidéo
VIDEO : le simulateur de rachat de crédits Solutis
On parle de nous dans la presse
L'express
France Culture
La voix du nord
Challenges