Banque en ligne : quand l’ouverture de compte n’est pas si facile

Banque en ligne : quand l’ouverture de compte n’est pas si facile

Ouvrir un compte auprès d’une banque en ligne peut parfois relever du parcours du combattant surtout pour les personnes qui ne sont pas bancarisées au préalable.

Banque sur internet, une bataille commerciale

Frais bancaires à zéro euro, carte de paiement gratuite, épargne à taux canon… Les banques en ligne sortent l’artillerie lourde pour attirer une nouvelle clientèle. Dorénavant, il ne se passe pas une journée sans que les Français reçoivent des messages publicitaires destinés à les convertir à la banque dématérialisée. Pour réussir leur recrutement, les banques connectées proposent des offres de bienvenue profitables aux nouveaux clients. En effet, ces dernières peuvent courir jusqu’à 150 euros selon les périodes. Tout est donc mis en place pour attirer les clients qui n’osent pas encore franchir le pas du compte en ligne, à commencer par une facilité d’ouverture de compte.

Cela peut paraitre incongru, mais les ouvertures de compte en ligne ne sont pas toujours aussi faciles comme le font croire les campagnes de communication. Car un élément peut bloquer l’ouverture : la transmission d’un relevé d’identité bancaire (RIB). Cela est surprenant puisqu’il est donc nécessaire d’avoir au préalable un compte en banque pour devenir client d’une banque sur internet. Sans cela, il sera compliqué de profiter des offres attractives des banques connectées. Mais pourquoi faut-il un RIB pour ouvrir un compte sur internet ?

Comment ouvrir un compte en ligne sans RIB

En réalité, les mesures pour lutter contre la fraude et le blanchiment d’argent se sont renforcées. Avec l’avènement des banques 2.0, certaines personnes malveillantes ont profité de ces nouveaux marchés pour dissimuler leurs activités. Le problème est connu est des néo-banques étrangères offrant leurs services en France se sont fait taper sur les doigts afin de renforcer les moyens d’authentification. En clair, il était trop facile d’ouvrir de tels comptes. En demandant un RIB et des pièces d’identité, la banque en ligne s’assure que le demandeur a bien déjà été authentifié auparavant. De cette manière, les établissements digitalisés se passent de cette vérification qui nécessite d’importantes ressources.

Cependant avec certains établissements, il est possible de passer outre cette étape. Par exemple, en effectuant un premier virement depuis un compte externe ou un indiquant les coordonnées d’un Livret A. Cette limitation est également levée si les parents du demandeur sont déjà clients dans l’établissement. A l’heure où les banques 2.0 cherchent à atteindre l’équilibre budgétaire, la demande d’un premier RIB est-elle vraiment une limite ? Les établissements vont devoir trouver une solution pour ne pas décourager une clientèle en quête de services bancaires à moindre coût.


Dernières actualités Banque
Les néo-banques et les e-commerçants à l’assaut de l’immobilier Les néo-banques et les e-commerçants à l’assaut de l’immobilier 19/11/2019 - Du crédit à l’habitat et des biens immobiliers en ligne, voici ce que propose une néo-banque et un marchand sur internet....
Crédit immobilier, vers des frais de dossier en hausse en 2020 Crédit immobilier, vers des frais de dossier en hausse en 2020 12/11/2019 - Certains établissements bancaires vont relever en 2020 le plancher mais aussi le plafond des frais de dossier pour les crédits...
Les banques européennes planchent sur un nouveau mode de paiement Les banques européennes planchent sur un nouveau mode de paiement 06/11/2019 - Plus simple et plus rapide, une vingtaine de banques de la zone Euro pensent à un nouveau moyen de paiement qui regrouperait...
Baisse des taux, le HCSF inquiet pour la rentabilité des banques Baisse des taux, le HCSF inquiet pour la rentabilité des banques 04/11/2019 - La rentabilité des banques est entamée du fait des taux en baisse pour les crédits immobiliers. Le Haut conseil de stabilité...
Banque en ligne : 44 % des clients osent la domiciliation des revenus Banque en ligne : 44 % des clients osent la domiciliation des revenus 11/10/2019 - Les Français font de plus en plus confiance à leur banque sur internet. La preuve, ils sont 44 % à percevoir leurs revenus...