DSP 2 : l’application au 14 septembre repoussée

DSP 2 : l’application au 14 septembre repoussée

L’authentification forte et l’Open Banking inclus dans la DSP2 qui devaient entrer en vigueur le 14 septembre 2019 sont repoussés.

Un 14 septembre qui devait bousculer le secteur bancaire

Ce samedi 14 septembre, un big bang aurait dû se produire pour les consommateurs européens. Surtout pour ceux ayant l’habitude de faire leurs achats en ligne. En clair, ce 14 septembre 2019 marque la mise en application de la DSP2. Derrière cet acronyme typiquement issu du jargon communautaire se cache un texte qui pourrait bien bouleverser les habitudes des consommateurs. La DSP 2 ou deuxième directive européenne sur les services de paiement prévoit de renforcer la sécurité des transactions en ligne. L’objectif du texte est de réduire le taux de fraude parmi les millions de commandes passées à l’aide d’une carte bancaire.

D’ordinaire, la grande majorité des e-commerçants ont recours au protocole 3D secure qui permet d’envoyer un code de validation par sms au numéro enregistré pour la CB. Ce service d’authentification vérifie que c’est bien le titulaire de la carte qui passe la commande. Pourtant s’il s’agit d’un système de sécurité fiable, des failles persistent puisque des pirates réussissent à récupérer les codes de validation et à procéder à des achats à l’insu du réel titulaire.

L’authentification forte repoussée de 18 mois au moins

La DSP2 prévoit donc de renforcer ce dispositif en instaurant une double authentification. Il s’agit ici de compléter la validation d’un code par une empreinte biométrique par exemple l’empreinte digitale que les smartphones embarquent désormais. Ou bien, le paiement pourra se réaliser après connexion à l’application bancaire. Deux éléments de sécurité seront donc nécessaires. Au 14 septembre, les commerçants en ligne auraient dû déployer ce dispositif. Mais cela n’est pas le cas puisqu’ils ont pris beaucoup de retard volontairement, ou involontairement.

En effet, les professionnels de la vente sur internet craignent qu’en alourdissant les transactions, les consommateurs se détournent du e-commerce. Mais leurs craintes peuvent être dissipées puisqu’ils vont profiter d’un délai supplémentaire pour mettre en œuvre l’application de la DSP2.

Ce délai pourra courir de 18 à 36 mois avant le déploiement de l’authentification forte. Cela reconduit donc la réelle mise en œuvre à 2021. Les e-commerçants ont donc le temps de se préparer. Il n’y a pas qu’en France, que cela bloque puisque l’Allemagne prévoit également un délai supplémentaire.

Open Banking, la grande ouverture n’aura pas lieu avant 4 mois

La deuxième directive européenne sur les services de paiement aborde également un autre chapitre qui concerne cette fois-ci les données bancaires des résidents de l’Union Européenne. Baptisé Open-Banking, il s’agit d’une mesure encadrant les données bancaires des clients. En somme, aujourd’hui, il est devenu indispensable pour les fintechs d’avoir accès à ces données sensibles afin de proposer une expérience utilisateur encore plus pointue. Cela concerne les applications pour mobiles d’agrégation bancaire ou encore des solutions d’épargne et de coaching budgétaire.

Là encore, les banques auraient dû ouvrir leur données (Open Banking) au 14 septembre. Mais avec le renforcement des procédures d’authentification, tout le monde n’est pas prêt. Un délai est donc accordé pour trouver une solution pérenne d’ici 4 mois. Avec la DSP2, les banques et les nouveaux acteurs (Fintech) ont donc fort à faire en cette fin d’année.


Dernières actualités Banque
Les néo-banques et les e-commerçants à l’assaut de l’immobilier Les néo-banques et les e-commerçants à l’assaut de l’immobilier 19/11/2019 - Du crédit à l’habitat et des biens immobiliers en ligne, voici ce que propose une néo-banque et un marchand sur internet....
Crédit immobilier, vers des frais de dossier en hausse en 2020 Crédit immobilier, vers des frais de dossier en hausse en 2020 12/11/2019 - Certains établissements bancaires vont relever en 2020 le plancher mais aussi le plafond des frais de dossier pour les crédits...
Les banques européennes planchent sur un nouveau mode de paiement Les banques européennes planchent sur un nouveau mode de paiement 06/11/2019 - Plus simple et plus rapide, une vingtaine de banques de la zone Euro pensent à un nouveau moyen de paiement qui regrouperait...
Baisse des taux, le HCSF inquiet pour la rentabilité des banques Baisse des taux, le HCSF inquiet pour la rentabilité des banques 04/11/2019 - La rentabilité des banques est entamée du fait des taux en baisse pour les crédits immobiliers. Le Haut conseil de stabilité...
Banque en ligne : 44 % des clients osent la domiciliation des revenus Banque en ligne : 44 % des clients osent la domiciliation des revenus 11/10/2019 - Les Français font de plus en plus confiance à leur banque sur internet. La preuve, ils sont 44 % à percevoir leurs revenus...