Crédit immobilier après 65 ans

Même s’il est souvent difficile d’obtenir un crédit immobilier après 65 ans, il faut savoir que l’opération n’est pas impossible. La structure du crédit reste la même.

Emprunter après 65 ans : quelles sont les motivations ?

Chez les seniors de plus de 65 ans, souscrire un crédit immobilier devient de plus en plus fréquent. Certes, cela peut être dû à l’allongement de l’espérance de vie, mais d’autres raisons peuvent aussi expliquer cette nouvelle tendance.

Selon certaines statistiques, les principales motivations sont entre autres : des travaux de remise aux normes ou de réaménagement, l’achat d’une résidence secondaire, changement du cadre familial ou encore un investissement locatif. Les chiffres montrent aussi que de nombreux seniors sollicitent un financement à l’habitat pour changer de région après une carrière professionnelle bien riche.

Par ailleurs, avec la stabilité et la récurrence de leurs revenus (pension de retraite), les principales conditions d’obtention d’un crédit immobilier semblent bonnes pour les séniors. De plus, il faut savoir qu’en général, ils sont très peu endettés, voir pas d’endettement.

Dans la plupart des cas, ce profil emprunteur dispose aussi d’un patrimoine important dont plusieurs comptes d’épargnes y compris des contrats d’assurance-vie. Des points qu’apprécient particulièrement les banques.

Peut-on obtenir un crédit immobilier sur de longues périodes après 65 ans ?

En France, un emprunteur de plus de 65 ans respectant les principales conditions d’éligibilité des établissements bancaires peut obtenir un crédit immobilier sur de longues durées de remboursement, même s’il est plus facile d’emprunter sur 10 ans que 30 ans.

Cependant, il peut être parfois difficile pour ce profil emprunteur d’obtenir un financement à l’habitat. En fait, plus l’emprunteur est âgé, plus les risques que prend l’établissement prêteur sont importants.

De ce fait, certaines banques hésitent à accorder un crédit immobilier sur de longues périodes au-delà de 65 ans. Toutefois, de plus en plus d’établissements bancaires se sont adaptés à l’amélioration de l’espérance de vie de la population et des offres spécifiques ont vu le jour pour permettre de s’endetter jusqu’à 90 ans, voire plus.

Par ailleurs, quel que soit l’âge de l’emprunteur, la structure du crédit reste la même. L’emprunteur doit rembourser le capital emprunté et les intérêts sous la forme d’un financement amortissable ou encore d’un crédit in fine. L’âge de l’emprunteur n’influence pas non plus le type de taux d’intérêt (fixe, variable) ou la législation encadrant le crédit immobilier.


Vidéo exclusive : le simulateur de rachat de crédits
VIDEO : le simulateur de rachat de crédits Solutis