Prêt pour intérimaire : ce qu’il faut savoir

Prêt pour intérimaire : ce qu’il faut savoir

Certes, l’intérim est souvent considéré par les banques comme un emploi précaire qui s’accompagne souvent de revenus irréguliers, mais il est possible d’obtenir un crédit en étant intérimaire. Voici ce qu’il faut savoir.

Statut intérimaire : comment obtenir un prêt ?  

Les banques ne prêtent qu’aux travailleurs en CDI et aux fonctionnaires. Cette idée reçue est bien connue, mais ce n’est pas une vérité absolue. Toutefois, un demandeur de crédit, quel que soit son statut socioprofessionnel, doit montrer patte blanche et rassurer sa banque sur sa capacité de remboursement. Une bonne tenue de compte de compte est nécessaire. Il est préférable d’avoir un taux d’endettement raisonnable (33 % des revenus nets). Une bonne stabilité professionnelle et une ancienneté de plus d’un an sont souvent requises.

De ce fait, pour un intérimaire, les chances d’obtenir un crédit sont souvent maigres, notamment à cause de la précarité de sa situation professionnelle. Les établissements bancaires sont devenus particulièrement frileux quand il s’agit de travailleur intérimaire surtout depuis la crise financière et économique de 2007.

Cependant, en mettant en avant certains points forts, un intérimaire peut rassurer son banquier et le convaincre de lui prêter de l’argent. Les conditions pour obtenir un financement en étant en intérim peuvent varier selon les banques, mais l’emprunteur doit remplir certains critères de base.

  • Il doit être en activité sans interruption depuis au moins deux ans au moment de la demande.
  • Il doit avoir un comportement bancaire serein.
  • Sa capacité d’endettement doit être cohérente et raisonnable…

Intérimaire : quelles sont les alternatives aux crédits classiques ?

A savoir que même en respectant les conditions de base d’octroi de crédit, l’établissement prêteur peut toujours se montrer insensible. Comme pour les autres profils emprunteurs, rien n’oblige une banque à accorder un crédit à un intérimaire. Toutefois, ce dernier peut prétendre à certaines alternatives aux crédits classiques.

Pour les intérimaires, le fonds d’action sociale du travail temporaire (FASTT) peut permettre d’accéder à un crédit. Cette association financée par les agences intérim aide les salariés intérimaires à obtenir un financement. Le FASTT est en mesure de proposer des crédits immobiliers, des crédits à la consommation, des prêts travaux ou encore des prêts subventionnés.

Le FASTT propose également des solutions de microcrédits adaptés à des projets particuliers ou encore à des tous petits projets de la vie courante (réparation de véhicule, voyage, achat d’électroménager…). Les services proposés par ce fond s’adressent à tous les intérimaires travaillant en France métropolitaine et dans les départements d’Outre-Mer.


On parle de nous dans la presse
Les Echos
Le Figaro
L'express
France Culture
Challenges
La voix du nord