La hausse modérée des taux d’intérêt, n’a pas eu d’effet notoire sur le moral des emprunteurs. D’après les chiffres de la Banque de France, ils sont encore nombreux à souscrire des prêts immobiliers en 2017.

Accordé par les prêteurs ayant passé un accord ou une convention avec l’Etat, les prêts aidés peuvent financer jusqu’à la totalité d’un projet immobilier (achat, construction, rénovation). Cependant, si ces crédits peuvent faire l’objet d’un rachat de crédit, quelles sont les conditions à savoir avant de faire racheter son prêt aidé ?

A 1,49 % en moyenne en février 2017, selon les chiffres de l’Observatoire Crédit Logement/CSA, les taux d’intérêt ont repris près de 20 points de base en seulement quelques jours. Toutefois, cette hausse se fait sur un rythme nettement inférieur à ce qu’il pourrait être. Explications.

Certes, la conjoncture actuelle est particulièrement attractive pour faire un rachat de crédit, mais les conditions de cette opération bancaire  et ses modalités de remboursement dépendent fortement de la capacité d’emprunt du souscripteur. Faut-il évaluer cette dernière avant de solliciter un rachat de crédit ?