Rachat de crédit : faut-il évaluer sa capacité d’emprunt ?

Finances personnelles

Certes, la conjoncture actuelle est particulièrement attractive pour faire un rachat de crédit, mais les conditions de cette opération bancaire  et ses modalités de remboursement dépendent fortement de la capacité d’emprunt du souscripteur. Faut-il évaluer cette dernière avant de solliciter un rachat de crédit ?

L’évaluation de la capacité d’emprunt permet de bien définir son projet

Baisser le montant de ses mensualités, obtenir des nouvelles conditions de remboursement pour son capital restant dû ou encore financer un nouveau projet sans augmenter son taux d’endettement…, des raisons diverses et variées peuvent motiver un rachat de crédit (immobilier, consommation). Cependant, les conditions pour accéder à ce type d’opération de banque et les facteurs permettant de choisir le type de projet adapté à son profil et à ses finances sont principalement articulés autour de la solvabilité et de la capacité d’emprunt du souscripteur.

En fait, qu’il s’agisse d’un rachat de prêt immobilier ou à la consommation, le montant du financement dépend mécaniquement des possibilités de remboursement du souscripteur. Autrement dit, la capacité d’emprunt est le principal facteur permettant de définir le montant et la nature de son rachat de crédit (immobilier, consommation). A savoir que certains établissements bancaires établissent des niveaux de capacité d’emprunt afin de concevoir et appliquer des barèmes proportionnels à leurs clients. Il est donc nécessaire, voire recommandé de calculer sa capacité de remboursement pour déterminer la somme empruntable en fonction du montant des mensualités et de la durée de remboursement.

Rachat de crédit : il faut évaluer sa capacité d’emprunt avant de se lancer

Avant de faire une demande de regroupement de crédits, il est primordial d’analyser sa situation financière et notamment de calculer sa capacité d’emprunt. Il s’agit en effet de la première étape d’un projet de crédit. Bien avant de se lancer, il faut donc passer par la case de l’évaluation de sa capacité de remboursement. Cela implique d’analyser l’ensemble de ses charges récurrentes, ses revenus ainsi que son reste à vivre afin de déterminer le montant maximum consacré au remboursement de son emprunt.

Pour rappel, ce montant ne doit pas dépasser les 33 % des revenus de l’emprunteur, mais les banques peuvent tolérer le dépassement de ce seuil pour certains profils emprunteurs (gros revenus). Toutefois, au-delà de certains seuils, le rêve de bénéficier des conditions attractives pour ses encours peut devenir un jeu dangereux pour l’équilibre de ses finances. Puisque, la capacité d’emprunt dépend directement du montant de la mensualité que le souscripteur est en mesure de payer chaque mois sans compromettre la gestion de son budget.


Dernières actualités Rachat de crédit
Faut-il profiter de la stabilité des taux pour faire un rachat de crédit ? Faut-il profiter de la stabilité des taux pour faire un rachat de crédit ? 18/09/2017 - Selon les intermédiaires bancaires, la rentrée 2017 est principalement marquée...
Rachat de crédit : la recherche de la meilleure offre Rachat de crédit : la recherche de la meilleure offre 12/09/2017 - Les emprunteurs qui réalisent des recherches dans le cadre d’une offre de rachat...
Quand les banques proposent d’allonger la durée du crédit pour pouvoir acheter Quand les banques proposent d’allonger la durée du crédit pour pouvoir acheter 03/09/2017 - Face à la baisse du pouvoir d’achat immobilier des Français, notamment des p...
Rachat de crédit : le taux d’intérêt doit être un critère parmi tant d’autres Rachat de crédit : le taux d’intérêt doit être un critère parmi tant d’autres 02/09/2017 - Le taux d’intérêt est, certes, la principale motivation des Français souhaitant...
Peut-on renégocier son crédit immobilier sans changer d’assurance emprunteur ? Peut-on renégocier son crédit immobilier sans changer d’assurance emprunteur ? 30/08/2017 - Bien qu’elle n’ait rien d’une obligation légale, l’assurance emprunteur...