Rachat de crédit : faut-il évaluer sa capacité d’emprunt ?

Finances personnelles

Certes, la conjoncture actuelle est particulièrement attractive pour faire un rachat de crédit, mais les conditions de cette opération bancaire  et ses modalités de remboursement dépendent fortement de la capacité d’emprunt du souscripteur. Faut-il évaluer cette dernière avant de solliciter un rachat de crédit ?

L’évaluation de la capacité d’emprunt permet de bien définir son projet

Baisser le montant de ses mensualités, obtenir des nouvelles conditions de remboursement pour son capital restant dû ou encore financer un nouveau projet sans augmenter son taux d’endettement…, des raisons diverses et variées peuvent motiver un rachat de crédit (immobilier, consommation). Cependant, les conditions pour accéder à ce type d’opération de banque et les facteurs permettant de choisir le type de projet adapté à son profil et à ses finances sont principalement articulés autour de la solvabilité et de la capacité d’emprunt du souscripteur.

En fait, qu’il s’agisse d’un rachat de prêt immobilier ou à la consommation, le montant du financement dépend mécaniquement des possibilités de remboursement du souscripteur. Autrement dit, la capacité d’emprunt est le principal facteur permettant de définir le montant et la nature de son rachat de crédit (immobilier, consommation). A savoir que certains établissements bancaires établissent des niveaux de capacité d’emprunt afin de concevoir et appliquer des barèmes proportionnels à leurs clients. Il est donc nécessaire, voire recommandé de calculer sa capacité de remboursement pour déterminer la somme empruntable en fonction du montant des mensualités et de la durée de remboursement.

Rachat de crédit : il faut évaluer sa capacité d’emprunt avant de se lancer

Avant de faire une demande de regroupement de crédits, il est primordial d’analyser sa situation financière et notamment de calculer sa capacité d’emprunt. Il s’agit en effet de la première étape d’un projet de crédit. Bien avant de se lancer, il faut donc passer par la case de l’évaluation de sa capacité de remboursement. Cela implique d’analyser l’ensemble de ses charges récurrentes, ses revenus ainsi que son reste à vivre afin de déterminer le montant maximum consacré au remboursement de son emprunt.

Pour rappel, ce montant ne doit pas dépasser les 33 % des revenus de l’emprunteur, mais les banques peuvent tolérer le dépassement de ce seuil pour certains profils emprunteurs (gros revenus). Toutefois, au-delà de certains seuils, le rêve de bénéficier des conditions attractives pour ses encours peut devenir un jeu dangereux pour l’équilibre de ses finances. Puisque, la capacité d’emprunt dépend directement du montant de la mensualité que le souscripteur est en mesure de payer chaque mois sans compromettre la gestion de son budget.


Dernières actualités Rachat de crédit
La période est toujours opportune pour faire un rachat de crédit La période est toujours opportune pour faire un rachat de crédit 25/05/2018 - Avec 1,47 % en avril 2018, les taux d’intérêt moyens des crédits immobiliers...
Infographie : l’encours des crédits aux ménages continue d’augmenter Infographie : l’encours des crédits aux ménages continue d’augmenter 22/05/2018 - Selon les chiffres publiés par la Banque de France, la production des crédits accordés...
Rachat de crédit : les bonnes conditions sont plus que jamais d’actualité Rachat de crédit : les bonnes conditions sont plus que jamais d’actualité 11/05/2018 - Selon les récentes publications de la Banque de France, les banques restent à ...
Rachat de crédit immobilier : les taux ont encore diminué en avril 2018 Rachat de crédit immobilier : les taux ont encore diminué en avril 2018 07/05/2018 - Pourtant très proches de leurs niveaux bas historiques, les taux d’intérêt des...
Faut-il opter pour un prêt à long terme ? Faut-il opter pour un prêt à long terme ? 03/05/2018 - 219 mois, c’est en moyenne la durée des crédits immobiliers souscrits au cours...