• Par obligation professionnelle ou personnelle, certaines situations peuvent vous mener à être hébergé à titre gratuit. En effet, après une période de transition pour se mettre en concubinage, un divorce, un retour chez ses parents ou alors être logé par l'employeur, il n'est pas rare que le concerné ne paie aucun loyer durant cette période. Qu'un ami ou un membre de votre famille décide de vous héberger gracieusement, peut-il faire obstacle à un projet de rachat de crédits ? Quelles sont les conditions pour regrouper ses crédits immobiliers et consommation en cours quand on est logé à titre gratuit ? Découvrez les démarches à suivre pour réaliser un rachat de crédit pour un hébergé avec votre courtier Solutis.

Peut-on faire un rachat de crédit en étant hébergé ?

Être hébergé gratuitement est quelque chose d'assez fréquent dans une vie. Si généralement ce genre de situation finit par se décanter quand la personne retrouve rapidement un logement à son nom, ou encore un bien en location, cette période peut perdurer plusieurs mois voire années. Quand bien même vous habitez sans payer de loyer en échange, votre situation personnelle ne vous excuse pas de vos obligations notamment envers votre banque. En effet, si avant ce changement vous remboursiez un ou plusieurs emprunts, vous devrez continuer à honorer vos échéances bancaires quoi qu'il arrive. Cependant, si rendre le capital emprunté devient un vrai casse-tête pour vous, alors Solutis peut vous aider et vous accompagner dans le rachat de vos crédits en tant qu’hébergé.

Que l’on soit hébergé à titre gratuit par son concubin ou par sa famille, de façon durable ou temporaire, cela n’empêche pas de faire racheter ses crédits consommation et immobilier en cours. En collaboration avec nos établissements bancaires partenaires, nous sommes en capacité de mettre en place un rachat de crédit qui s’adapte à la situation de chaque emprunteur. Cela nous permet de proposer des offres de regroupement de prêts ajustées en fonction de la situation globale de l'hébergé, tout en respectant certaines conditions.

Attention :

Certains établissements de crédit sont très attentifs dans l’étude du dossier au fait d’être hébergé par un tiers (type concubin ou ami), par la famille (parents) ou encore par un employeur, car ils n'ont pas la même valeur aux yeux des banques. Ainsi, en fonction de qui est votre hébergeur, les clauses de votre contrat de financement peuvent ne pas être similaires face un autre type d'hébergement.

Je réduis mes mensualités de crédit ›

Quel est l’intérêt de regrouper ses crédits consommation et immobilier quand on est logé gratuitement ?

Si votre lieu de résidence est la maison d'un ami, d'un membre de votre famille ou de votre employeur, parfois dans ce cas vous n'aurez donc pas de loyer à vous acquitter pour avoir un toit sur la tête. Une bonne nouvelle car en évitant d'avoir une charge supplémentaire à supporter, votre budget n’est pas impacté par ce poste de dépense, souvent un des plus importants pour un ménage. Malgré cela, l'équilibre du budget fait partie des priorités de chaque personne, mais encore plus pour des emprunteurs qui ont des mensualités à verser à leur prêteur. Alors envisager de regrouper ses dettes en une seule et nouvelle, peut être intéressant économiquement.

Cette opération est appelée rachat de crédit, elle repose sur le regroupement d'au moins deux encours de l'hébergé. De nombreux types de prêts peuvent être inclus dans un financement pareil. Par exemple, un crédit auto, un crédit immobilier, un prêt renouvelable ou encore un crédit personnel affecté ou non, sont tous des emprunts éligibles à un regroupement de crédit en tant qu'hébergé. Une personne logée gratuitement va pouvoir mieux optimiser son budget à travers une remodélisation de son endettement. Simplement, les encours sélectionnés par l'emprunteur seront alors réunis dans un nouvel emprunt unique. Quel intérêt ? Un organisme de confiance, comme Solutis, peut être en charge de l'opération. Une mensualité prenant compte le capital total regroupé sera alors établie. À cette occasion, des conditions de remboursement plus en adéquation avec la situation personnelle et financière du demandeur hébergé seront fixées.

Concrètement, la mensualité résultant de l'opération est souvent moins importante que celles qui sont actuellement remboursées par l'emprunteur. Comment cela est-il possible ? La diminution est provoquée par un allongement de la durée de remboursement de ce nouvel emprunt souscrit. Assez logiquement, grâce à une période donnée plus longue, le capital emprunté peut être étalé sur un nombre d'années supérieur. De façon mécanique, cette action joue aussi sur l'endettement de l'hébergé. En allouant moins d'argent au remboursement des charges, le taux d'endettement calculé en fonction de ce ratio baisse également.

Des difficultés financières ne sont pas toujours l'unique raison pour faire regrouper ses crédits consommation et immobilier en cours pour un hébergé. Comme tout emprunteur, vous pouvez parfaitement avoir des projets que vous souhaitez voir réalisés. Le rachat de crédit, en tant que personne logé à titre gratuit, peut être une alternative. Au-delà du regroupement de vos prêts que vous êtes en train de rembourser, il est envisageable de faire une demande de trésorerie au sein de votre opération. Cela prendra la forme de fonds qui seront directement inclus dans le capital global de votre financement. Ainsi, nullement besoin d'entamer de nouvelles démarches auprès de votre banque. Une solution simple et rapide pour disposer de la somme nécessaire pour vos besoins.

Conseil :

Vous êtes préoccupé car vous vous questionnez sur quelle serait la meilleure mensualité à rembourser dans votre situation ou encore par le fait que vos projets soient réalisables grâce à l’ajout d’une trésorerie dans votre regroupement, faites confiance à Solutis et faites vous accompagner. Nos conseillers experts seront à votre écoute, se chargeront de monter votre dossier et de le défendre auprès de nos partenaires pour obtenir l’offre correspondante à vos besoins.

Rachat de crédit hébergé : quelles sont les conditions requises ?

Pour bénéficier d’un rachat de crédit quand on est hébergé, il faut être salarié en CDI depuis plus d’un an et de ne pas être inscrit au Fichier national des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers (FICP). Si vous êtes à la fois hébergé et en CDD, vous devrez avoir un conjoint, exerçant une activité professionnelle avec un CDI, intégré comme co-emprunteur dans l’opération.

Quelle est la contrepartie de l’absence de loyer pour les banques ?

Les établissements de crédits et intermédiaires, comme Solutis, prennent en compte la situation d’hébergé dans leur évaluation et appliquent aussi un loyer fictif, c'est-à-dire un montant de loyer que l'emprunteur devrait avoir à payer s'il était locataire. Cet élément est pris compte pour évaluer la réelle capacité de remboursement du demandeur. En somme si l’emprunteur devait payer un loyer, arriverait-il à rembourser aussi la mensualité du crédit ?

L’évaluation du loyer fictif pour un hébergé est différente en fonction des établissements bancaires partenaires, variant entre 300 et 500 € pour la fourchette haute (dans une grande ville comme Paris par exemple). D’autres, optent pour une part en pourcentage des revenus.

Une attestation d’hébergement sera demandée

Lors d’un rachat de crédit pour un hébergé, il vous sera demandé de fournir une attestation d’hébergement à titre gratuit. Ce document doit être rédigé et signé par l'hébergeur. Celui-ci certifie sur l'honneur que l'hébergé est domicilié chez lui.

Pour être valable, cette attestation doit être accompagnée d'un justificatif d'identité de son signataire.

Être hébergé par son employeur

Il est possible de racheter les crédits des personnes hébergées par leur employeur, que l’activité professionnelle soit issue du secteur public ou privé, avec les mêmes conditions que les hébergés à titre gratuit par un ami ou un membre de la famille.

Un employé peut être logé par son employeur dans le public ou privé (comme les militaires, sapeurs-pompiers, gendarmes, concierges, jardiniers, gardiens de résidence logé ou encore les employés en restauration-hôtellerie …). L’employeur prend alors en charge intégralement ou en partie le loyer.

Ce logement « gratuit » est considéré par le fisc comme un avantage en nature ou en espèce. Le montant du loyer payé va entrer en compte dans le calcul du revenu imposable au titre de l'impôt sur le revenu.

Rédigé par Gueladjo Toure - Rédacteur expert de Solutis

Mis à jour le 04/11/2022

Réduisez vos mensualités et financez vos nouveaux projets

Demande de rachat de crédit gratuite

Votre offre en 24h | Une expertise avec + de 20 ans d'expérience

99% de nos clients sont satisfaits