Rachat de crédit pour secundo accédant

Rachat de crédit pour secundo accédant

Avec une situation professionnelle sereine et une entrée d’argent régulière, les secundo-accédants sont souvent privilégiés par les banques. Cependant, qui sont-ils ? Quelles sont les différences avec les primo-accédants ? Quel crédit peuvent-ils prétendre ? Le rachat de crédit est-il intéressant pour ces emprunteurs expérimentés ?

Secundo-accédants : qui sont-ils ?

En France, l’appellation secundo accédants permet de désigner les ménages (famille, célibataire) qui achètent pour la seconde fois leur résidence principale. Ce sont des ménages jeunes ou séniors qui sont déjà propriétaires de leur résidence principale et qui achètent un deuxième logement pour y vivre avec ou sans la revente de la première résidence principale.

Dans la plupart des cas, les secundo-accédants sollicitent un crédit immobilier pour l’acquisition d’une seconde résidence principale. En 2016, ils ont représenté plus de 20 % des emprunteurs, notamment grâce à des conditions de crédits particulièrement attractives offertes par des taux d’intérêt ultra bas.

Selon certains récents baromètres, le profil type d’un secundo-accédant en 2016 était âgé de 41 ans avec un revenu moyen de 5 600 euros nets. Il disposait d’un apport personnel de près de 55 000 euros s’il provenait de l’épargne et de 94 000 euros quand il était issu de l’épargne.

Par ailleurs, les statistiques montrent également que l’acquisition d’une seconde résidence principale est souvent conditionnée à la revente de la première résidence. 40 % d’entre eux ont vendu leur premier bien pour pouvoir prétendre à un nouveau projet immobilier.

Quelles différences avec les primo-accédants ?

Considérés comme les ménages déjà propriétaires qui se lancent pour une seconde fois dans le processus d’acquisition immobilière, les secundo-accédants sont bien différents de primo-accédants. La majeure différence est souvent le rapport à l’argent et au crédit immobilier.

En fait, si les primo-accédants ont généralement très peu ou pas d’apport personnel, les secundo-accédants disposent d’un apport conséquent pour acquérir un nouveau bien (maison ou appartement), ce qui signifie un besoin en crédit moins important que lors d’une première acquisition.

Contrairement aux premiers acheteurs de résidence principale, les deuxièmes acheteurs bénéficient des conditions d’emprunts beaucoup plus aménagées avec des durées de remboursement moins longues et des taux d’intérêts attractifs.

En fait, le deuxième achat intervient souvent après le passage de la quarantaine, la période où le foyer représente plus d’assurance auprès des banques notamment grâce sa stabilité professionnelle et familiale.

A savoir aussi que le financement d’une deuxième résidence principale se fait principalement à l’aide d’un seul prêt bancaire, alors que celui des premiers achats font l’objet de plusieurs lignes de prêts dont les financements aidés ou conventionnés comme le prêt à taux zéro (PTZ) ou le prêt à l’accession sociale (PAS).

Quels crédits pour un deuxième achat immobilier ?

Avec plus de 20 % des emprunteurs en 2016, les secundo accédants sont de plus en plus nombreux. Pour capter cette clientèle expérimentée et financière stable, certaines banques ont mis en avant des offres de crédit spécifiques permettant de souscrire un autre prêt à l’habitat sans être étranglé par des mensualités trop lourdes.

Des offres de financement adaptées à ce profil emprunteur à prendre tout de même avec précaution. Baptisées « achat-revente » ou « relais-rachat », ces offres de financement permettent de financer un nouvel achat immobilier en attendant de vendre l’ancien.

Le principe est le suivant : l’établissement bancaire sollicité rachète le ou les prêts en cours de l’emprunteur et le combiner à son nouvel emprunt. Pour éviter que le taux d’endettement de l’emprunteur ne dépasse les 33 % de ses revenus nets, l’établissement prêteur va fournir une avance d’environ 70 % de la valeur estimée du premier bien.

Si ces offres de crédits dédiées aux secundo-accédants permettent de réduire fortement l’endettement de l’emprunteur par rapport à un prêt relais classique, il faut savoir que les coûts finaux de ces offres peuvent être très importants puisqu’elles intègrent le capital restant dû du premier emprunt ou encore ses pénalités de remboursement anticipé. Ces offres de crédit réputées chères ne sont pas adaptées aux ménages qui ne souhaitent pas revendre leur résidence principale.

Jusqu'à -60% sur vos mensualités¹
Votre projet*
Actuellement, remboursez-vous des crédits immobiliers ?*
Crédit(s) immobilier(s)
Actuellement, remboursez-vous des crédits à la consommation ?*
Exemples : pret auto, pret travaux, crédit renouvelable, etc...
Crédit(s) à la consommation
Si vous souhaitez inclure un montant pour un nouveau projet, précisez le
Véhicule, travaux, loisirs, etc...
Sur quelle durée souhaitez-vous remboursez votre rachat de crédits ?
an(s)
an(s)
Vous êtes ?*
Hébergé : par un tiers, par la famille, etc...
Valeur de bien
Loyer
Votre profession
Êtes-vous fiché à la banque de France ?*
Situation de famille
Vos coordonnées
Votre adresse
Moyen de contact
Afin de recevoir votre nouvelle mensualité
(*) Champs obligatoire

Le rachat de crédit est-il intéressant pour ces emprunteurs expérimentés ?

Le rachat de crédit immobilier pour secundo accédants et différent d’achat-revente ou de relais achat, même si ces opérations bancaires ont certains points communs comme le remboursement anticipé du premier par la souscription d’un nouvel emprunt ou encore le paiement de pénalités de remboursement anticipé.

Pour rappel, le rachat de prêt consiste à rembourser les prêts encours pour les substituer par un nouvel emprunt à un taux d’intérêt moins élevé. Pour les secundo-accédants, cette opération bancaire peut grandement faciliter la réalisation d’une nouvelle acquisition.

Plutôt que de s’endetter davantage, le rachat de prêt permet aux secundo-accédant à la propriété, notamment ceux qui ne souhaitent pas revendre leur première résidence principale d’avoir un meilleur profil emprunteur avec des échéances allégées permettant de pouvoir prétendre à un autre crédit immobilier. Cette opération bancaire, différente d’un prêt-relais, peut donc être une véritable option pour qu’une seconde acquisition s’effectue dans les meilleures conditions.

Par ailleurs, un ménage secundo accédant à la propriété ayant opté pour un achat-revente ou relais-rachat pour son deuxième projet immobilier peut faire un rachat de crédit pour avoir une seule mensualité adaptée à ses finances et à ses projets.


Sur le même sujet
Vidéo exclusive : le simulateur de rachat de crédits
VIDEO : le simulateur de rachat de crédits Solutis