Report d’échéance de prêt immobilier

Calcul

Le report d’échéance de crédit immobilier permet de réaliser une courte pause dans le remboursement de ses mensualités, suite à des évènements financiers imprévus, une façon de surmonter des difficultés financières passagères pendant plusieurs mois. Voici tout ce qu’il faut savoir sur le report des mensualités.

Reporter les mensualités du prêt immobilier

Le crédit immobilier est un emprunt qui repose bien souvent sur une longue durée, la durée moyenne observée est généralement de 20 ans (240 mois), elle varie suivant les besoins du foyer et le montant de l’emprunt. Simplement, la mensualité définie au moment de la signature du contrat de crédit et en accord avec la situation de l’emprunteur au moment de la souscription, ne l’est plus forcément quelques années après.

Cette même échéance peut être plus ou moins contraignante suivant l’évolution de la situation financière de l’emprunteur (baisse de revenus, accumulation de prêts, découvert). En cas de coup dur, le report de mensualité évite les déséquilibres financiers et permet de faire face aux aléas de la vie en proposant une légère « pause » dans les remboursements.

Demander un report de mensualité pour un crédit immobilier

Il existe deux types de report de mensualités (ou suspension provisoire du remboursement) : le report partiel de la mensualité et le report total. Le report partiel correspond au report du paiement de la mensualité du capital restant à rembourser, c’est-à-dire le crédit immobilier en lui-même. La mensualité de l’assurance et les intérêts continuent d’être remboursés. Le report total concerne le règlement du capital et des intérêts, l’assurance continue cependant d’être remboursée.

Pour mettre en place le report des échéances, il faut contacter le prêteur en émettant cette demande, idéalement par courrier. Cette démarche est censée être gratuite, la banque se charge de proposer un avenant au contrat précisant les modalités du report des mensualités pour le prêt immobilier. A la fin de cette pause, le remboursement des mensualités reprend son cours. Information pratique : penser à vérifier la présence d’une possible clause dans le contrat, incluant un report de mensualité, certains prêteurs la proposent systématiquement dans le contrat.

Report d’échéance : quelles alternatives ?

Reporter une échéance permet de faire face à un coup dur, sur le court terme. Simplement, cela peut cacher un réel déséquilibre financier entre d’un côté les mensualités (ainsi que les charges du foyer) et de l’autre les revenus. Le taux d’endettement est le premier indicateur à mesurer (via cet outil gratuit), il ne doit pas dépasser le seuil maximal recommandé de 33%. Le reste à vivre est également un indice fort car il permet de connaître le montant restant pour vivre, une fois toutes les factures et les mensualités réglées.

La première alternative est de parvenir à réguler ses dépenses en fonction de ses revenus, pour éviter de nouveaux déséquilibres financiers. Cela passe par une réduction des charges et des dépenses mensuelles. La seconde solution est de recourir à un regroupement de prêts, une opération de banque permettant de réduire ses mensualités en les regroupant d’un une seule, allégée. Il est possible de faire racheter tous types de prêts, des crédits immobiliers et des crédits à la consommation. Une simulation en ligne est le meilleur moyen de pouvoir se projeter et d’obtenir le montant estimé de sa nouvelle échéance.