Principe et durée de la location longue durée d’un véhicule

La Location longue durée (LLD) est une offre qui vous permet de louer avec ou sans apport un véhicule neuf ou d’occasion, très souvent une voiture, en échange du versement d’un loyer mensuel fixe sur une période donnée. La durée d’une LLD, inscrite dans le bail de location, est déterminée entre le propriétaire et vous. Cette durée est comprise entre 1 an et 4 ans en fonction de vos besoins, soit entre 12 et 48 loyers à verser, mais elle peut s’étendre jusqu’à 60 mois.

A la différence de la Location avec option d’achat (LOA), vous n’avez pas d’autre choix que de restituer en bon état le véhicule à son propriétaire une fois le contrat achevé. La LLD ne contient effectivement aucune clause permettant au locataire de choisir d’acheter le véhicule loué, alors que la LOA propose une option d’achat pouvant être levée. Vous pouvez néanmoins décider de repartir sur un nouveau contrat de LLD en louant un modèle plus récent par exemple.

Bon à savoir : la location longue durée est accessible à la fois aux particuliers et aux professionnels, mais ce sont bien les entreprises qui y ont davantage recours car les loyers peuvent être déduits de leurs charges.

Quels types de véhicules sont éligibles à la LLD ?

Les loueurs proposent un catalogue avec une grande variété de modèles issus de tous les grands constructeurs et tous les types de véhicules :

  • voitures (citadine, SUV, 4x4, sportive, sans permis…) ;
  • motos et scooters ;
  • véhicules professionnels (voitures de commercial, camions, utilitaires, engins de chantier…) ;
  • véhicules de plaisance, etc…

Bon à savoir : vous pouvez louer un véhicule avec le type de motorisation de votre essence : essence, diesel, hybride et électrique.

Quel est intérêt de souscrire une LLD ?

Les avantages de la location longue durée sont multiples :

  • Vous pouvez choisir le véhicule qui vous convient parmi un large catalogue de modèles ;
  • Une LLD peut-être signée même sans apport personnel ;
  • Avec un loyer pouvant être plus faible qu’une mensualité de crédit, vous allez réduire votre budget auto mensuel grâce à la LLD ;
  • Le loyer est calculé avec le forfait kilométrique, vous payez ainsi un montant équitable qui est indexé sur votre usage du véhicule ;
  • En louant un véhicule neuf avec une LLD, vous profitez de la garantie constructeur au même titre qu’un acheteur classique ;
  • Pendant votre contrat, vous pouvez demander à changer de modèle de véhicule pour en obtenir un plus récent avec les dernières nouveautés en termes de sécurité, de performance et de confort.

Des points de vigilance sont en revanche à prévoir en louant son véhicule avec un contrat de LLD :

Au même titre qu’un bail de location d’un logement, les loyers versés pour louer un véhicule sont à « fonds perdus ». C’est-à-dire que le montant total payé à la fin du contrat ne vous donnera quoi qu’il arrive aucune propriété sur le bien. Si vous souhaitez conserver le véhicule par la suite, la location avec option d’achat, un crédit auto ou un prêt moto sont à privilégier.

En fonction des imprévus de la vie et de la conduite, les frais de remise en état d’un véhicule à la fin du contrat peuvent coûter cher et atteindre plusieurs milliers d’euros. Cette dépense imprévisible est donc à envisager au moment de la souscription d’une LLD. La constitution d’une épargne de sécurité est donc recommandée pour anticiper les frais à la restitution du véhicule.

Enfin, quel que soit le motif, la signature d’une LDD est un engagement qui vous oblige à verser vos loyers jusqu’au terme du contrat sans avoir la possibilité de le résilier avant. L’une des seules solutions pour sortir d’une LLD est de transférer le contrat à un autre locataire, sous condition d’acceptation du propriétaire du véhicule. Transférer une LLD conduit souvent l’ancien et le nouveau locataires à payer des frais au professionnel.

Le calcul du loyer d’une LLD pour un véhicule

Le montant exact du loyer d’une LLD est toujours inscrit dans le contrat, vous savez donc combien vous allez devoir payer chaque mois jusqu’à son terme.

Le loyer est calculé en fonction :

  • du prix du véhicule ;
  • de la durée de location ;
  • d’un éventuel apport ou dépôt de garantie versé ;
  • des kilomètres que vous roulez ;
  • des services que vous pouvez inclure dans le loyer (entretien, assistance, prêt d’un véhicule en cas de panne et assurance).

Pour calculer le coût total d’une location longue durée, il vous suffit de multiplier le montant du loyer par le nombre de mois total du contrat. Vous devrez également ajouter les hypothétiques montants payés pour remettre en bon état le véhicule avant de le restitué au loueur à la fin du contrat.

Bon à savoir : bien que vous ne soyez que locataire, la carte grise (certificat d’immatriculation) d’une auto ou d’une moto en LLD est à votre nom et par conséquent son coût d’acquisition est à votre charge.

Fonctionnement du forfait kilométrique dans une LLD

Chaque année, le locataire peut rouler avec son véhicule dans la limite du forfait kilométrique qu’il a souscrit. En règle générale, les barèmes des loueurs vont rarement au-delà de 15 000 km par an pour un véhicule à essence et de 25 000 km pour un moteur diesel.

En dépassant le seuil maximal, le locataire peut avoir à payer des pénalités de quelques centimes pour chaque kilomètre excédentaire. C’est pour cette raison que le locataire doit estimer correctement ses kilomètres prévisionnels pour éviter les malus. Il est toutefois possible de renégocier son contrat de location afin de revoir à la hausse le forfait, ce qui va augmenter votre loyer.

Bon à savoir : il n’est pas prévu qu’un bonus soit versé ou que le loyer soit diminué si votre compteur kilométrique affiche chaque année un résultat nettement inférieur au seuil du forfait kilométrique.

Qui doit payer l’assurance et l’entretien d’un véhicule en LLD ?

L’assurance auto est à la charge du locataire et est obligatoire lors de la signature d’une LLD. Le contrat doit protéger suffisamment le véhicule en cas de panne, d’accident ou de tout autre sinistre, c’est pourquoi une formulaire « Tous risques » est toujours demandé par le loueur.

Au même titre que les services pour réaliser les entretiens, vous pouvez choisir de souscrire auprès du loueur des formulaires qui peuvent se composer de la cotisation d’assurance auto et/ou des frais d’entretien et d’assistance qui vont s’additionner au loyer de votre LLD.

Quelles sont les conditions d’un contrat de location longue durée ?

Avant de souscrire une LLD pour louer un véhicule, vous devez vérifier attentivement les modalités du contrat qui vous est proposé, notamment :

  • la valeur du véhicule louée ;
  • le modèle et ses caractéristiques ;
  • votre usage du véhicule ;
  • la durée de la location ;
  • le forfait kilométrique choisi selon une estimation de vos trajets annuels ;
  • la méthode de calcul des pénalités si vous dépassez votre limite de kilomètres parcourus à l’année ;
  • le versement ou non d’un apport personnel ou/et d’un dépôt de garantie ;
  • les conditions d’assurance obligatoire pour assurer le véhicule ;
  • les éventuelles options souscrites.

Qu’est-ce qui se passe quand ma LLD est terminée ?

Une fois que votre contrat atteint sa date de fin, vous devez simplement rendre le véhicule au loueur qui en est le propriétaire.

Le véhicule doit être rendu en bon état en ayant pris soin d’avoir effectué tous les entretiens et les éventuelles réparations nécessaires sur la motorisation, l’électronique, la carrosserie et les pneus (usure, rayures, impacts…). Les dépenses occasionnées sont à la charge du locataire. Pour plus de simplicité, une LLD peut incorporer les services d’entretien du véhicule moyennant un coût supplémentaire dans le loyer.

Bon à savoir : le jour où votre contrat prend fin, rien ne vous empêche de tenter de négocier avec le loueur un prix pour acheter le véhicule si vous souhaitez l’acquérir de façon définitive. Vous devrez toutefois avoir son accord. Si vous en avez les moyens et que le véhicule vous est utile, cette manœuvre peut vous permettre d’éviter de payer tous les frais de remise en état normalement exigés à la restitution.

Nos réponses aux questions fréquentes sur la location longue durée

Le dépôt de garantie et l’apport personnel sont-ils obligatoires ?

Non, le versement d’un apport personnel ou d’un dépôt de garantie est facultatif et dépend de la négociation avec le loueur et des conditions qu’il propose. Suivant le modèle du véhicule souhaité, les offres commerciales en cours et le montant du loyer que vous souhaitez payer chaque mois, le loueur peut conditionner l’accord de la LLD au versement d’un apport ou/et d’un dépôt de garantie. A savoir que la restitution d’un dépôt de garantie est systématique à la fin d’un contrat si aucun dommage n’est constaté sur le véhicule.

Que se passe-t-il si les loyers d’une LLD ne sont plus payés ?

Si le locataire ne verse pas ses loyers, le professionnel est en droit d’exiger des pénalités financières. Si les retards de paiement finissent par s’accumuler, il peut décider de rompre le contrat et demander de récupérer le véhicule. Les sommes non versées restent dues par le locataire au même titre que les pénalités de retard.

séparateur rouge

D'autres articles pour approfondir