Quand a lieu une casse moteur ?

Pour un véhicule, une casse moteur est l’une des pannes les plus fréquentes mais aussi les plus craintes. Dès l’apparition du voyeur orange moteur, il est recommandé de s’arrêter le plus rapidement ainsi que de prendre contact avec un garage pour remédier à ce problème.

Une casse moteur n’est pas une panne anodine, en effet le moteur est une partie du véhicule qui est mise à rude épreuve tout au long de sa durée de vie. Un endommagement partiel ou total du moteur peut provoquer la mise à l’arrêt complet du véhicule jusqu’au remplacement de ce bloc se situant sous le capot.

Selon les constructeurs, il est fréquent et normal de constater une casse moteur à partir de 250 000 Km pour les moteurs diesel et à partir de 150 000 Km concernant les modèles à essence.

Les raisons d’une casse moteur ?

Le moteur est un assemblage mécanique complexe réunissant une centaine de pièces reliées entre elles pour permettre à votre voiture de rouler. Sous le capot, une pression mécanique et thermique permet le fonctionnement du moteur. Une utilisation régulière entraine une usure, arrivées à une certaine usure les pièces s’abiment et rompent.

Plusieurs raisons peuvent être à l’origine de cette panne, parmi celles-ci :

Une mauvaise lubrification du moteur

Pour éviter que les pièces ne se dégradent à chaque frottement, il est conseillé de faire attention à la lubrification de celles-ci. Pour cela, tout se passe dans le circuit d’huile qui va alimenter l’ensemble du moteur en huile. En effet l’huile va être envoyée grâce à des pompes à destination des cylindres, des soupapes ou encore des arbres de transmission. Une mauvaise lubrification aboutit à une friction qui va dégrader l’état des pièces qui rentrent en contact.

Une chaleur excessive

Tout comme la lubrification du moteur, la température sous le capot est tout aussi importante. Un moteur ne pouvant pas se refroidir correctement conduit certaines pièces à s’abimer jusqu’à entrainer la casse. Sous la chaleur, certaines pièces adoptent un mouvement différent. Leur altération due à la température importante provoque la casse du moteur.

Pour empêcher la fonte de certaines pièces comme les joints de culasse ou les pistons, c’est sur le système de refroidissement que tout repose. Celui-ci va faire circuler un liquide à basse température qui permet de garder les pièces en question froides et conserver le bon fonctionnement du moteur.

Un dysfonctionnement mécanique

L’une des causes les plus fréquentes à l’origine d’une casse moteur est la rupture du joint de culasse. Le joint de culasse est un joint métallique qui s’assure de l’étanchéité du moteur entre la partie supérieure, appelée culasse qui comprend les injecteurs ou encore les soupapes, et la partie inférieure, appelée bloc moteur constitué des bielles et de l’arbre de transmission.

Une déficience du joint de culasse n’est pas à sous-estimer à la vue des conséquences sur le moteur. En effet un joint de culasse défectueux pourrait endommager gravement votre moteur, nécessitant par conséquent son remplacement complet. Les signes d’un joint de culasse en fin de vie sont multiples : la surchauffe du moteur, une fumée blanche sortant du pot d’échappement, une couleur anormale de l’huile moteur ou du liquide de refroidissement provoquée par leur mélange.

Comment financer les réparations liées à une casse moteur ?

Bien qu’une casse moteur reste une panne fréquente, elle est bien moins accessible en termes de prix par rapport à d’autres petites réparations. À la suite de l’apparition de votre voyant orange moteur, vous devez vous arrêter et faire appel à un dépanneur. Le garage va effectuer des tests et établir un devis avec le montant des réparations en fonction des dégâts.

À ce moment vous devrez faire un choix, en effet s’il est nécessaire de procéder au changement complet de votre moteur, la somme à débourser peut-être conséquente selon la taille de votre porte-monnaie. Deux choix sont possibles :

  • Remplacer votre moteur défectueux avec un moteur d’occasion récupéré dans une casse auto. Il sera question d’une dépense de 600 à 1 000 euros selon les modèles et les casses.
  • Sinon vous pouvez opter pour un remplacement avec un nouveau moteur neuf. Le coût des réparations est alors plus important, il est évalué entre 1 500 et 2 500 euros.

Naturellement, cette somme peut représenter une dépense importante dans le budget surtout lorsque cela arrive de manière impromptue. C’est pourquoi afin de préparer son projet de financement convenablement, il est conseillé de se renseigner sur l’ensemble des options possibles

Financer avec votre épargne :

Depuis quelques années, il est possible que vous économisiez et que vous avez constitué une épargne mobilisable en cas de soucis. Alors la mobiliser peut-être possible pour subvenir au coût des réparations liées à votre panne moteur.

À noter : envisagez ce financement seulement si vous avez les moyens de mobiliser votre épargne, sinon il est préférable d’opter pour une autre option de financement et de laisser l’épargne pour une urgence.

Financer avec un prêt personnel :

Il est probable que vous ne soyez pas dans la capacité immédiate de rembourser comptant le montant de votre nouveau moteur. Vous pouvez donc vous rendre auprès de votre banque afin d’effectuer un prêt personnel. Avec ce crédit nouvellement contracté, vous serez dans la capacité de couvrir le remplacement nécessaire lié à votre casse moteur.

Financer avec un crédit renouvelable :

Un budget serré en fin de mois rend difficile de payer les frais de remplacement du moteur. Cependant pour aller travailler ou emmener les enfants à l’école, il est nécessaire de disposer de votre véhicule. Vous pouvez souscrire un crédit renouvelable. Ce crédit repose sur une avance de trésorerie disponible à tout moment et que vous allez pouvoir utiliser pour faire face aux frais imprévus. Une fois la trésorerie allouée, vous devrez rembourser des mensualités calculées en fonction du montant déboursé. En cas de non-utilisation de sa réserve de crédit renouvelable, aucune mensualité n’est remboursée. Vous retrouverez la trésorerie de départ dès que vous aurez remboursé l’entièreté des mensualités.

Attention : Accumuler des mensualités de crédits renouvelables pourrait déstabiliser votre situation financière et éventuellement vous amenez au surendettement. Il est nécessaire de réfléchir sérieusement et de comprendre les conséquences liées à la contraction d’un crédit ou de plusieurs crédits renouvelables.

Financer avec un rachat de crédits :

Le rachat de crédit, également appelé regroupement de crédits, peut être une des réponses pour faire face à cette dépense soudaine. Après étude de votre dossier, vous remarquez que vous possédez un endettement important empêchant la souscription d’un autre crédit à la consommation supplémentaire. Grâce au regroupement de crédit, vous pouvez rassembler vos crédits conso et prêts immobilier sous un seul et unique nouvel emprunt. Une baisse de vos mensualités ainsi que de votre taux d’endettement découlera de ce regroupement de crédit. De plus, le rachat de crédit offre la possibilité de rajouter une trésorerie supplémentaire, qui sera alors mobilisable pour subvenir aux frais de réparation de votre casse moteur.

séparateur rouge

D'autres articles pour approfondir