En attendant la vente de leur bien immobilier, les vendeurs peuvent s’intéresser à l’achat d’un nouveau bien. Toutefois, cumuler deux emprunts immobiliers peut se révéler être compliqué. Explications.

Souscrire un nouveau crédit avec un prêt immobilier en cours

La souscription d’un crédit immobilier engage contractuellement un ou des emprunteurs avec un organisme de prêt. Réciproquement, l’établissement bancaire est lié par le contrat et doit répondre à cet engagement. Emprunteur et prêteur ont donc mutuellement des obligations et des devoirs l’un envers l’autre.

Selon les conditions fixées dans le contrat, l’emprunteur doit rembourser le capital emprunté ainsi que les intérêts de manière périodique : les mensualités. Ce montant de plusieurs centaines d’euros, ou des milliers, représente une charge sur le budget d’un ménage.

Le crédit à l’habitat sert à financer l’achat ou la construction d’un logement. Si les projets immobiliers sont pensés sur le long terme, les Français ont de plus en plus tendance à ne pas passer leur vie entière dans le même logement. Au gré des évolutions professionnelles et personnelles, les propriétaires peuvent être amenés à changer de région.

Reporter les mensualités : une opération délicate

En prévision d’un déménagement vers une location ou un nouveau projet d’acquisition, l’emprunteur se retrouvera avec une situation d’augmentation de ses charges notamment si le premier bien n’a pas encore était vendu.

Dans ce cas, l’emprunteur devra à la fois rembourser son prêt initial et payer un loyer (pour une location), ou rembourser deux emprunts si un nouveau bien immobilier est contracté. Pour éviter une telle situation, les emprunteurs vont donc chercher à suspendre le crédit immobilier jusqu’à la vente du bien.

L’argent de la vente servira ensuite à solder l’intégralité du capital restant dû. La suspension d’un prêt correspond en réalité à un report du paiement des mensualités. En effet, la banque ne fera pas l’impasse sur des mensualités mais peut accepter de différer leur date de paiement. La suspension provisoire du crédit immobilier peut courir sur une période d’un à plusieurs mois.

Le prêt relais pour l’emprunteur vendeur

Toutefois, un report représente un coût supplémentaire puisque les intérêts et l’assurance du prêt devront toujours être réglés. La suspension provisoire du prêt n’est donc pas la solution la plus avantageuse d’un point de vue économique. Elle doit être utilisée subtilement en cas de d’importantes difficultés financières.

En attendant la vente d’un bien, les emprunteurs se tourneront davantage vers le prêt relais. Ce crédit à court terme donne la possibilité à des vendeurs d’acheter un autre bien immobilier en attendant la vente du premier. D’une durée de 12 à 24 mois, le crédit relais permet aux emprunteurs d’obtenir une avance pour acquérir un bien.

Cette somme représente de 50 à 80 % du prix d’achat. Si cette solution évite de rembourser deux crédits en même temps, il faut cependant vendre rapidement le premier bien afin de diminuer le coût total du prêt relais.

Pour réaliser ce type d'opération, il est recommandé de se rapprocher d'un courtier spécialisé tel que Solutis qui saura répondre à toutes les interrogations sur ce sujet. Il sera en charge de chercher, de comparer et de trouver la meilleure offre de prêt relais sur le marché. Une offre qui devra répondre parfaitement aux besoins de l'emprunteur.

Questions fréquemment posées sur suspendre son crédit immobilier avant une vente

Est-il possible de mettre en pause son crédit immobilier ?

Il est possible d'opter pour le report partielle ou totale de remboursement de votre prêt immobilier avant la vente de votre propriété. Cette mesure implique que vous ne serez pas tenu de rembourser le capital pendant une période définie. Durant cette période, seuls les frais de l'assurance crédit et les intérêts de votre prêt seront à régler pour un report partiel, en cas de report total, seuls les frais de l’assurance seront à régler.  Il est important de notifier que selon le contrat signé, ce type de report de crédit engendre des frais supplémentaires et peut augmenter la durée de remboursement du crédit.

Quelles sont les conditions pour suspendre un crédit immobilier ?

La mise en place d'une suspension de crédit immobilier s'avère souvent nécessaire en cas de difficultés financières temporaires. Cette démarche est fréquemment sollicitée lors :

  • une perte d'emploi
  • un divorce, afin de faire face à la diminution des revenus et éventuellement au versement d'une pension alimentaire
  • un congé maladie prolongé
  • une vente immobilière, notamment lorsque le vendeur souhaite acquérir un nouveau bien

À noter que cette solution s'avère utile lorsque la souscription à un prêt relais n'est pas envisageable.

Comment demander une suspension de crédit ?

Vous avez la possibilité de solliciter votre banque, afin d'obtenir des délais de paiement. Pour ce faire, il est nécessaire de lui soumettre une demande formelle de délais de paiement. Dans les cas les plus complexes comme un licenciement, il est également possible de se rapprocher d'un tribunal pour espérer avoir une demande de grâce pouvant aller jusqu'à 2 ans.

Jonathan Hector

Rédigé par Jonathan Hector - Rédacteur confirmé de Solutis

Mis à jour le 04/12/2023

séparateur rouge

D'autres articles pour approfondir