Peut-on conserver un prêt, comme une PTZ, lorsque je fais un rachat de crédits ?

Quand vous réalisez une demande de rachat de crédits, vous êtes parfaitement en mesure de choisir quel crédit vous souhaitez conserver pour ne pas inclure le capital dans le total de l’opération. Pour cela, il est important d’en faire part au conseiller bancaire ou au courtier lors du montage de votre dossier. Le plus simple est de réaliser un état des lieux précis des crédits que vous avez souscrits, puis de choisir ceux que vous voulez continuer à rembourser normalement.

Les emprunteurs qui ont pour projet de regrouper leurs emprunts et qui remboursent un prêt subventionné ou un prêt aidé n’envisagent pas toujours, et à raison, de les faire racheter. En effet, pour réduire le montant des intérêts bancaires, il est plus économique de ne pas inclure un Prêt à taux zéro (PTZ) dans son rachat de crédit. En faisant racheter le capital restant dû d’un crédit accommodant de ce type, l’emprunteur va perdre tous les bénéfices qu’il pouvait lui apporter (différé de remboursement, taux d’intérêt nominal à 0 %, etc…).

Voici quelques exemples d’emprunts aidés qu’il est conseillé de ne pas faire racheter dans votre regroupement de crédits :

  • le prêt à taux zéro ;
  • le prêt accession sociale (PAS) ;
  • le prêt conventionné ;
  • le crédit action logement ou 1% ;
  • le prêt fonctionnaire ;
  • le prêt des collectivités territoriales ;
  • l’éco-PTZ, etc…

Dans quel cas il n’est pas possible de choisir les crédits à faire racheter ?

Tous les emprunteurs ne peuvent malheureusement pas décider de conserver un ou plusieurs de leurs crédits. Concrètement, tout dépend de la situation financière de votre foyer et de son taux d’endettement au moment où vous effectuez la demande de regroupement de crédits. Si au départ, c’est vous qui préciserez les crédits à inclure dans votre opération, votre conseiller va ensuite étudier si c’est toutefois possible que vous continuiez à les rembourser.

Il est important de noter que l’un des objectifs du rachat de crédit est de réduire votre nouvelle mensualité en allongeant la durée de remboursement. Le but est ici de ramener votre endettement à un seuil plus acceptable. Généralement, il est recommandé à ce que vos charges récurrentes soient égales à environ un tier de vos revenus. Vous ne pourrez donc pas garder un prêt si la banque estime que votre taux d’endettement sera encore trop élevé après que vos crédits soient regroupés.

Dans ce cas de figure, si le dossier présente un risque de non-remboursement accru et que votre taux d’endettement peut être davantage diminué, la banque sera amenée à reprendre la totalité de vos encours de prêts. Sachez cependant que les conseillers feront leur maximum pour respecter votre volonté de départ. Il est tout à fait légitime de ne pas vouloir intégrer dans votre rachat de crédits un prêt immobilier qui est remboursé avec un taux d’intérêt extrêmement bas, ce que comprendra votre conseiller.

Pour bénéficier de plusieurs offres et améliorer vos chances d’en obtenir une qui ne vous oblige pas à faire racheter la totalité de vos crédits, il est conseillé de solliciter un intermédiaire bancaire tel que Solutis. Aussi appelé courtier en rachat de crédit, ce type de professionnel peut proposer votre dossier à plusieurs partenaires bancaires à la fois. Plus simple et rapide, votre conseiller va ensuite comparer les propositions et il retiendra pour vous celle qui vous permettra de ne pas inclure tous vos emprunts dans l’opération.

séparateur rouge

D'autres articles pour approfondir