Le paiement sans contact échappe à l’opposition

Le paiement sans contact échappe à l’opposition

Les cartes bancaires sur lesquelles leur titulaire a fait opposition pour perte ou vol sont rendues inactives par les banques. Toutefois, il semblerait que le paiement sans contact reste actif, au grand dam des usagers.

Les cartes de paiements sans contact sont entrées dans les habitudes

Payer par carte bancaire est devenu une véritable habitude pour les consommateurs. Plus besoin de faire l’appoint ou d’aller retirer du liquide au DAB, pour régler ses achats. Payer une commission est devenu encore plus rapide avec le paiement sans contact. Avec cette technologie, il n’est plus nécessaire de renseigner son code secret pour valider la transaction. Un simple mouvement de la main permet de régler un montant de 30 euros maximum. Le plafond initial était de 20 euros mais il a été rehaussé à l’automne 2017.

Toutes les cartes émises après cette période embarque le nouveau plafond. Les détenteurs d’une carte limitée à 20 euros devront attendre le renouvellement de leur carte bancaire ou en demander une nouvelle. Cependant cette dernière option sera payante selon les établissements bancaires. Le paiement sans contact est donc une véritable avancée. Mais il subsiste un risque.

En cas de vol de carte bancaire, le malfaiteur peut utiliser la carte pour réaliser des achats en ligne qui ne requiert pas de renseigner le code secret mais seulement les coordonnées de la carte. En revanche, il peut réaliser des paiements sans contact auprès des commerçants équipés.

Faire opposition ne désactive pas totalement la CB

Pour éviter les fraudes, l’usager qui a perdu ou s’est fait volé sa carte doit faire opposition pour la rendre inactive. Le voleur ne pourra plus l’utiliser, en théorie… Selon un magazine spécialisé dans la consommation, faire opposition ne désactiverait pas toujours le paiement sans contact. Il relate ainsi la mésaventure d’un usager bancaire qui a perdu sa carte bancaire et a fait opposition. Mais dans les jours suivants, elle constate plusieurs prélèvements après la date d’opposition. Il s’agit de plusieurs paiements sans contact. Lors d’une telle transaction, le sans contact ne nécessite pas d’autorisation de la part de la banque.

Le groupement CB a, pour l’instant, trouvé une parade qui n’est pas totalement satisfaisante pour le consommateur. En réalité, la carte bancaire embarque un plafond pour le montant total des transactions sans contact sur une période donnée. Ce plafond est propre à chaque banque. En pratique, si de nombreux achats sans contact sont effectués, le terminal de paiement demandera d’insérer la carte de manière classique.

La loi protège l’usager contre ce genre de pratiques. En effet, dès lors qu’une carte est utilisée frauduleusement sans son code à 4 chiffres, les sommes déboursées doivent être remboursées intégralement.


Dernières actualités Banque
A qui les banques préfèrent-elles prêter ? A qui les banques préfèrent-elles prêter ? 18/04/2018 - En matière de financement immobilier, tous les profils emprunteurs n’ont pas la même valeur aux yeux des établissements...
Une carte premium accessible depuis un compte sans banque Une carte premium accessible depuis un compte sans banque 17/04/2018 - Une marque de compte sans banque propose désormais son offre de carte bleue dite haut de gamme. Cette carte premium permet...
CEL et PEL : quel placement pour un projet immobilier ? CEL et PEL : quel placement pour un projet immobilier ? 08/04/2018 - Pour les ménages souhaitant réaliser un projet immobilier, employer son épargne au sein d’un placement financier peut...
Les montres connectées embarquent le paiement sans contact Les montres connectées embarquent le paiement sans contact 04/04/2018 - Une banque en ligne propose d’associer un service de paiement avec les montres connectées. D’un simple geste du poignet,...
Vers la fin des frais pour les virements en Europe ? Vers la fin des frais pour les virements en Europe ? 02/04/2018 - La Commission Européenne propose de limiter les frais des virements vers les pays hors de la zone Euro. De plus, les frais...