Le paiement sans contact échappe à l’opposition

Le paiement sans contact échappe à l’opposition

Les cartes bancaires sur lesquelles leur titulaire a fait opposition pour perte ou vol sont rendues inactives par les banques. Toutefois, il semblerait que le paiement sans contact reste actif, au grand dam des usagers.

Les cartes de paiements sans contact sont entrées dans les habitudes

Payer par carte bancaire est devenu une véritable habitude pour les consommateurs. Plus besoin de faire l’appoint ou d’aller retirer du liquide au DAB, pour régler ses achats. Payer une commission est devenu encore plus rapide avec le paiement sans contact. Avec cette technologie, il n’est plus nécessaire de renseigner son code secret pour valider la transaction. Un simple mouvement de la main permet de régler un montant de 30 euros maximum. Le plafond initial était de 20 euros mais il a été rehaussé à l’automne 2017.

Toutes les cartes émises après cette période embarque le nouveau plafond. Les détenteurs d’une carte limitée à 20 euros devront attendre le renouvellement de leur carte bancaire ou en demander une nouvelle. Cependant cette dernière option sera payante selon les établissements bancaires. Le paiement sans contact est donc une véritable avancée. Mais il subsiste un risque.

En cas de vol de carte bancaire, le malfaiteur peut utiliser la carte pour réaliser des achats en ligne qui ne requiert pas de renseigner le code secret mais seulement les coordonnées de la carte. En revanche, il peut réaliser des paiements sans contact auprès des commerçants équipés.

Faire opposition ne désactive pas totalement la CB

Pour éviter les fraudes, l’usager qui a perdu ou s’est fait volé sa carte doit faire opposition pour la rendre inactive. Le voleur ne pourra plus l’utiliser, en théorie… Selon un magazine spécialisé dans la consommation, faire opposition ne désactiverait pas toujours le paiement sans contact. Il relate ainsi la mésaventure d’un usager bancaire qui a perdu sa carte bancaire et a fait opposition. Mais dans les jours suivants, elle constate plusieurs prélèvements après la date d’opposition. Il s’agit de plusieurs paiements sans contact. Lors d’une telle transaction, le sans contact ne nécessite pas d’autorisation de la part de la banque.

Le groupement CB a, pour l’instant, trouvé une parade qui n’est pas totalement satisfaisante pour le consommateur. En réalité, la carte bancaire embarque un plafond pour le montant total des transactions sans contact sur une période donnée. Ce plafond est propre à chaque banque. En pratique, si de nombreux achats sans contact sont effectués, le terminal de paiement demandera d’insérer la carte de manière classique.

La loi protège l’usager contre ce genre de pratiques. En effet, dès lors qu’une carte est utilisée frauduleusement sans son code à 4 chiffres, les sommes déboursées doivent être remboursées intégralement.


Dernières actualités Banque
Les jeunes, nouveau cœur de cible des banques Les jeunes, nouveau cœur de cible des banques 12/08/2018 - Les banques se livrent une bataille commerciale pour séduire les jeunes. Entre néobanques et établissements classiques,...
Changer de banque : une démarche pas aussi simple que prévue Changer de banque : une démarche pas aussi simple que prévue 06/08/2018 - La mobilité bancaire version 2017 n’a pas bousculé le marché bancaire. Si le changement est facilité, peu de particuliers...
Banque : l’offre spécifique prochainement remaniée Banque : l’offre spécifique prochainement remaniée 05/08/2018 - Les profils les plus fragiles financièrement peuvent ouvrir un compte en banque grâce à l’offre spécifique. Pourtant...
Prélèvement à la source et capacité d’emprunt Prélèvement à la source et capacité d’emprunt 04/08/2018 - Le changement de mode de paiement de l’impôt sur le revenu aura-t-il un impact sur la capacité d’emprunt des ménages ?...
Bientôt la fin des banques privées ? Bientôt la fin des banques privées ? 03/08/2018 - Face à une réglementation de plus en plus stricte et à l’émergence des fintech plus accessibles et moins chères, les...