Aménagement des combles, les Français sont très intéressés

Aménagement des combles, les Français sont très intéressés

Les Français et en particulier les jeunes propriétaires sont friands des combles aménagés que ce soit pour stocker ou créer des espaces à vivre.  Mais comment financer un tel projet ?

Créer des pièces supplémentaires en aménageant ses combles

Selon un sondage réalisé par une société spécialisée dans les fenêtres de toit, les Français ont envie d’aménager leurs combles pour profiter d’espace supplémentaire mais également pour faire entrer de la lumière naturelle dans leur habitation. Ainsi, un Français sur quatre s’intéresse  à l’aménagement du grenier. Dans l’Hexagone, la moitié des propriétaires disposent de combles aménageables. Les jeunes propriétaires sont les plus nombreux à se projeter dans de tels travaux (76 % pour les moins de 35 ans), tandis que la moyenne pour tous les âges confondus s’établit à 45 %.

Selon le profil de l’habitation, les combles aménagés pourront ajouter des mètres carrés supplémentaires qui font la différence lors d’une revente. Avec une ou plusieurs chambres en plus répondant aux critères de la loi Carrez, le bien obtiendra une véritable valeur ajoutée. Mais l’aménagement des combles a un coût qui peut s’échelonner du simple au double, ou beaucoup plus, selon le type de projet. En effet, la simple pose d’un plancher en OSB (Oriented Strand Board) pour créer un espace de stockage n’aura pas le même coût que la création de pièces supplémentaires (chambres ou dressing). L’aménagement d’une pièce ou sa rénovation peut être inclue dans un crédit immobilier à condition que le bien fasse l’objet d’une rénovation.

Comment financer l’aménagement des combles ?

Généralement, au moment de s’intéresser à l’aménagement des combles, l’achat immobilier s’est déjà réalisé. Il n’est donc plus possible de modifier les termes du prêt immobilier et d’inclure ces nouveaux travaux. A moins d’avoir les liquidités suffisantes pour couvrir l’opération, le propriétaire devra se poser la question du financement. Il s’intéressera sûrement aux crédits travaux proposés par plusieurs organismes de prêt. Néanmoins, contracter un prêt pour aménager les combles n’est pas la seule solution financière. D’une part, le prêt travaux est un crédit à la consommation dont les taux d’intérêt sont supérieurs à ceux pratiqués pour les emprunts immobiliers. D’autre part, avec plusieurs crédits en cours, l’emprunteur peut solliciter un regroupement de ses différents prêts.

Le regroupement de crédits est une opération bancaire qui, comme son nom l’indique, permet de réunir plusieurs emprunts au sein d’un seul prêt. Avec une seule mensualité réduite et adaptée à ses revenus, un ménage emprunteur peut réduire son taux d’endettement mensuel en rééchelonnant la durée d’emprunt. Il est également possible d’inclure le financement d’un nouveau projet lors du rachat des différents prêts. Le montant d’un futur aménagement des combles peut donc être regroupé avec un prêt immobilier, des crédits à la consommation et des prêts autos.


Dernières actualités Immobilier
Le nombre de PTZ chute de 30 % au second trimestre 2018 Le nombre de PTZ chute de 30 % au second trimestre 2018 10/10/2018 - Permettant de financer gratuitement à crédit une partie d’un achat immobilier...
Baisse des cotisations : quel impact sur les crédits immobiliers ? Baisse des cotisations : quel impact sur les crédits immobiliers ? 06/10/2018 - Les cotisations salariales pour l’assurance chômage disparaissent complètement...
Immobilier : les prêts sur 35 ans ont le vent en poupe Immobilier : les prêts sur 35 ans ont le vent en poupe 05/10/2018 - Peinant à suivre la hausse des prix du mètre carré, de plus en plus d’emprunteurs...
Comment ne pas payer la taxe foncière ? Comment ne pas payer la taxe foncière ? 04/10/2018 - Comme chaque année, les propriétaires sont redevables de l’impôt foncier. Alors...
Comment fixer le prix de son logement ? Comment fixer le prix de son logement ? 03/10/2018 - Une fois que la décision de vendre son logement est prise, vient alors la phase...