Les meilleurs taux de crédit immobilier sont-ils encore à venir ?

Les meilleurs taux de crédit immobilier sont-ils encore à venir ?

La Banque centrale européenne (BCE) estime que les économies des pays ont besoin d’être encore plus stimulées pour atteindre de meilleures performances. Pour y arriver, elle entend réduire davantage les taux de crédit à l’emprunt.

Des taux de crédit immobilier actuels parfois en dessous de 1%

Les taux d’intérêt de prêt immobilier vont-ils continuer à baisser à l’avenir ? Les annonces formulaient hier par la BCE laissent présager qu’ils n’ont pas fini de dévaler la pente. La situation est pourtant déjà exceptionnelle pour les Français. Jamais, de toute l’histoire, ils n’ont eu l’occasion d’emprunter de l’argent à un coût aussi faible pour accéder à la propriété. En l’espace de deux mois, le coût du crédit a même battu à deux reprises son propre record selon l’Observatoire Crédit Logement / CSA, l’entité phare qui étudie l’évolution des taux.

Le taux moyen en mai a dans un premier temps battu le précédent record, datant d’automne 2016, avec 1,29%. Puis le mois de juin a une énième fois embarqué les taux vers un seuil encore plus bas à 1,25%. Et suivant la durée de crédit déterminée dans l’offre de prêt, il est possible de drainer le taux à des niveaux jamais vu en privilégiant une phase de remboursement plus courte. Par exemple, les foyers qui montrent des revenus et des ressources suffisantes pour entrer dans les critères des crédits immobiliers de courte durée se sont endettés avec un taux moyen de 0,99% sur 15 ans en juin. Malgré tout, l’offre reste très appréciable sur 20 ans et sur 25 ans avec respectivement 1,17% et 1,39%, des statistiques toutes deux en baisse par rapport au mois précédent.

La BCE souhaite des taux encore plus faibles

Et l’hypothèse de meilleurs taux de crédit immobilier devrait se confirmer dans les prochains mois. Durant sa conférence très attendue par les marchés et les entités financières, l’organisme en charge de superviser les établissements bancaires européens a clairement annoncé qu’elle allait une nouvelle fois soutenir les investissements. Sans surprise, c’est en maniant ses taux directeurs que la BCE compte encourager les banques à faire couler les vannes du crédit.

Par quels mécanismes sont-elles poussées à soutenir la production d’encours de prêt ? L’un des points fondamentaux de la politique monétaire de la BCE est de proposer un taux de dépôt négatif. Lorsqu’une banque décide « d’épargner » ses fonds auprès de la banque centrale, elle se retrouve à perdre de l’argent. Pour un particulier, il s’agirait par exemple d’une perte d’argent à la suite d’un taux d’intérêt négatif appliqué sur un livret d’épargne, chose bien évidemment purement illustrative et totalement fausse à l’heure actuelle. Et c’est par conséquent grâce, en autres, à ce taux de dépôt négatif que les établissements bancaires favorisent une injection de liquidités pour financer les projets immobiliers des Français.


Dernières actualités Taux
Les Français restent fidèles au Livret A Les Français restent fidèles au Livret A 22/08/2019 - La collecte nette du livret préféré des épargnants a progressé en juillet 2019....
Quand les taux bas limitent l’accès au crédit pour les séniors Quand les taux bas limitent l’accès au crédit pour les séniors 16/08/2019 - Les séniors qui envisagent un achat immobilier à l’aide d’un crédit immobilier...
Comment avoir un crédit immobilier à taux négatif ? Comment avoir un crédit immobilier à taux négatif ? 12/08/2019 - Loin d‘être une blague, certaines banques européennes se mettent à rémunérer...
Connaitre le taux immobilier actuel Connaitre le taux immobilier actuel 09/08/2019 - Les taux bas aiguisent l’appétit des Français pour financer leur bien immobilier....
Achat immobilier à la rentrée : comment avoir le meilleur taux de crédit ? Achat immobilier à la rentrée : comment avoir le meilleur taux de crédit ? 02/08/2019 - Nouveau record pour les taux d’intérêt de prêt immobilier en juillet. Mais comment...