Choisir une assurance emprunteur adaptée à son profil

La souscription d’une assurance de prêt fait généralement partie des conditions d’obtention d’un crédit immobilier. Le processus pour trouver et signer une offre d’emprunt bancaire requiert beaucoup de temps et d’énergie. Il n’est pas rare, que ces mêmes emprunteurs se rabattent sur l’assurance de groupe proposée par leur banque, par manque de temps, d’envie ou de motivation, pour entamer de nouvelles recherches.

Or, il est conseillé de comparer toutes les assurances emprunteurs du marché en observant leur coût et l’étendue des garanties offertes. La délégation d’assurance peut permettre de réaliser plusieurs milliers voire dizaines de milliers d’économies par rapport au contrat de groupe.

Depuis l’instauration de la loi Lagarde en 2010, il est possible de choisir une offre d’assurance de prêt différente de celle proposée par la banque. Cette loi a été complétée par la loi Hamon, l’amendement Bourquin puis, récemment, la loi Lemoine qui permettra de changer de contrat à tout moment de l’année. Cette mesure sera effective en juin 2022 pour toutes les nouvelles assurances signées et à partir de septembre pour le reste des contrats en cours.

Grâce à ces avancées réglementaires, la délégation de l’assurance de prêt s’est simplifiée et vulgarisée d’année en année. Dans le but de mettre fin au monopole des bancassurances, mais surtout pour mettre en place un système plus avantageux économiquement et plus protecteur pour le souscripteur d’une assurance de crédit.

Réaliser une délégation de son assurance de prêt

Comme expliqué précédemment, les lois successives ont joué et jouent toujours un rôle majeur dans la possibilité de changer d’assurance emprunteur. Au départ, la délégation de l’assurance de prêt fut autorisée, seulement, elle imposait des conditions extrêmement restrictives pour le principal concerné. Puis, de nouvelles réglementations sont venues étendre ces barrières afin de les rendre plus justes et égalitaires.

La juridiction interdit et punit toute opposition infondée et non recevable de la part de la banque, dans le cadre d’une délégation d’assurance emprunteur. Concrètement, l’assureur initial a l’obligation d’accepter le changement de couverture, à condition que l’équivalence des garanties soit respectée. Bien entendu, il est possible de procéder à une délégation de son assurance avec de meilleures garanties. Pour parvenir à cet objectif, la banque ou votre assureur sont obligés de vous transmettre la fiche standardisée d’information.

Grâce à ce document officiel, vous pourrez consulter l’ensemble des garanties et critères d’équivalence relatives à la protection de votre prêt. Ainsi, pour résilier votre assurance de crédit et souscrire un nouveau contrat, vous n’aurez plus qu’à vous conformer aux conditions minimales de départ.

information-button
Faites jouer la concurrence et baissez le coût de votre assurance de crédit 
MA DEMANDE GRATUITE & SANS ENGAGEMENT ›

Comparer les différentes offres d’assurance emprunteur

Une fois la décision de changer l’assurance de votre emprunt prise, il est conseillé d’avoir connaissance de l’ensemble des diverses modalités propres au nouveau contrat. Avant d’apposer votre signature en bas du document, vous allez devoir alterner entre les différentes offres afin d’établir une comparaison.

Tout d’abord, intéressez-vous aux garanties obligatoires et nécessaires. Généralement, une offre de crédit immobilier est couverte par une garantie Décès ainsi qu’une garantie Perte Totale et Irréversible d’Autonomie. Après libre à vous d’inclure des garanties supplémentaires en fonction de votre situation personnelle et professionnelle. Si la sécurité de votre emploi n’est pas stable, la garantie Perte d’Emploi permet d’être couvert en cas de licenciement. Toutefois, son coût est relativement élevé et les conditions pour la déclencher sont assez restrictives. La garantie Invalidité Permanente Totale ou Partiel ou encore l’Incapacité Temporaire et Totale de travail peuvent également faire partie de votre protection.

Afin de réaliser des économies conséquentes, il est essentiel de s’intéresser à chaque offre de contrat pour calculer leur coût. Pour cela, une estimation de chaque assurance doit être effectuée. Ainsi, vous serez en mesure de privilégier le contrat disposant du meilleur ratio prix/garantie.

Parmi les indicateurs à vérifier, l’un des plus importants est le Taux Annuel Effectif d’Assurance ou TAEA. Cette donnée est un taux global qui intègre l’ensemble des charges supplémentaires liées à l’octroi d’une couverture. Elle comprend les primes d’assurance dont la souscription a été exigée par le prêteur ainsi que le montant de la cotisation payée tous les mois.

Attention : Le TAEA ne doit pas être confus avec le TAEG qui est le taux annuel effectif global. Cette valeur représente l’ensemble des coûts relatif à l’octroi d’un crédit.

Pour connaitre le meilleur taux, le souscripteur peut avoir recours à des comparateurs en ligne ou encore faire appel au service d’un courtier. Grâce à ses nombreux partenaires en assurances, il est capable de négocier des offres avantageuses et adaptées au profil de l’emprunteur.

Faire jouer la concurrence jusqu’au dernier moment

La loi impose un délai de réflexion au souscripteur qui démarre une fois l’offre de crédit signée. Ce délai, d’une durée minimale de 10 jours, permet à l’emprunteur de revenir sur sa décision. Il peut également être utilisé pour faire jouer la concurrence entre les organismes de crédit.

Il ne faut pas oublier que l’assurance de prêt immobilier représente jusqu’à un tiers du coût total du crédit. Dès lors, il est important de trouver une assurance emprunteur individuelle plus compétitive tant du point de vue tarifaire que des garanties souscrites.

Pour rappel, l’assurance emprunteur est exigée par le prêteur lors de toute demande de crédit. Elle protège la banque du risque de non-remboursement et l’emprunteur et sa famille en cas de décès, d’invalidité ou encore de perte d’emploi.

séparateur rouge

D'autres articles pour approfondir