Assurance chômage prêt immobilier : tout ce qu'il faut savoir en cas de perte d'emploi

assurance perte d'emploi crédit immobilier

Les assureurs d’emprunt à l’habitat proposent aux emprunteurs de prendre en charge leurs mensualités durant d’éventuelles périodes de chômage. Explications.

Garantir le remboursement d’un crédit immobilier

Accéder à la propriété ou agrandir son patrimoine font partie des projets de nombreux Français. Toutefois acquérir un bien immobilier nécessite de disposer de fonds conséquents. Dans une proportion  importante, les futurs acheteurs vont se tourner vers le crédit immobilier pour financer leur projet. Souscrire un prêt à l’habitat implique de s’engager contractuellement à rembourser l’intégralité du capital ainsi que les intérêts.

L’endettement qui découle d’un emprunt immobilier est une charge qui nécessite de réfléchir et penser son projet aux mieux. En plus des mensualités, l’emprunteur ou les co-emprunteurs pourront également s’acquitter des cotisations à une assurance de prêt. Il s’agit d’un autre contrat qui lie les emprunteurs avec une compagnie d’assurance. En cas d’incapacité ou d’invalidité de l’emprunteur qui l’empêcherait de rembourser le crédit, l’assureur se substitue à lui pour prendre en charge les mensualités.

Comment rembourser son emprunt en période de chômage

Si l’assurance emprunteur n’est pas obligatoire, en pratique les établissements bancaires l’exigent. La couverture contre l’invalidité et l’incapacité totale ou partielle sont le minimum exigé par les prêteurs.

Pour obtenir un financement immobilier auprès d’une banque, il est nécessaire de présenter une activité professionnelle stable et durable. Le contrat à durée indéterminé ou le statut de fonctionnaire peuvent être considérés comme des conditions requises.

Mais selon la conjoncture économique, les salariés sous CDI peuvent voir leur situation se précariser. Une période de chômage est synonyme d’une baisse de revenus. Pour un emprunteur immobilier, cette baisse de rentrée d’argent constitue un poids à supporter dans son endettement.

Pour faire face, les compagnies d’assurance de prêt proposent aux emprunteurs de souscrire à une assurance perte d’emploi. Contre une prime supplémentaire, l’assureur s’engage à prendre en charge une partie des mensualités durant la période de chômage.

Le pour et le contre de l’assurance perte d’emploi pour prêt immobilier

Toutefois, la protection délivrée par l’assurance perte d’emploi doit être soigneusement décortiquée par l’emprunteur avant d’y souscrire. En effet, toutes les assurances chômage de prêt immobilier ne prennent pas effet selon les mêmes conditions.

Selon les contrats souscrits, le délai de carence pourra être plus ou moins long (de 6 à 18 mois). A ce délai, un autre délai peut s’ajouter : le délai de franchise qui peut courir de 3 à 6 mois. Enfin, les assureurs ne s’alignent pas sur la même date de départ des délais. Certains prendront en considération la date d’inscription au Pôle emploi tandis que d’autres attendront la fin du délai de carence de l’organisme public.

L’assurance perte d’emploi est donc une option dont la souscription doit être mûrement réfléchie.