Assurance emprunteur : 3 conseils pour faire jouer la concurrence

Assurance emprunteur : 3 conseils pour faire jouer la concurrence

Avant de signer une offre de crédit immobilier, il est vivement recommandé de comparer les offres en matière d’assurance, de garanties et de taux. La législation a progressivement ouvert le secteur à la concurrence, permettant aux emprunteurs de réaliser des économies significatives. Voici trois conseils pour faire jouer la concurrence.

Choisir une assurance emprunteur adaptée à son profil

Depuis l’instauration de la loi Lagarde en 2010, il est possible de choisir une offre d’assurance de prêt différente de celle proposée par la banque. Cette loi a été complétée par la loi Hamon puis récemment, par l’amendement Bourquin qui permet de changer de contrat à chaque date anniversaire.

Il est donc conseillé de comparer toutes les assurances emprunteurs du marché en observant leur coût et l’étendue des garanties offertes. La délégation d’assurance peut permettre de réaliser jusqu’à 60 % d’économies par rapport au contrat de groupe.

Bien comparer les taux de crédit

Avant de souscrire un crédit immobilier, il est indispensable de comparer les niveaux de taux immobiliers en s’appuyant sur le taux annuel effectif global (TAEG). Cette donnée intègre les intérêts et tous les frais, commissions ou rémunérations de toute nature, liés à un crédit. Elle comprend aussi les primes d’assurance dont la souscription a été exigée par le prêteur.

 Pour connaître le meilleur taux dont il peut bénéficier, l’emprunteur peut utiliser un comparateur en ligne ou faire appel aux services d’un courtier. Partenaires de nombreux établissements financiers, ce professionnel propose des offres adaptées aux profils de ses clients.

Faire jouer la concurrence jusqu’au dernier moment

La loi impose un délai de réflexion au souscripteur qui démarre une fois l’offre de crédit signée. Ce délai d’une durée minimale de 10 jours permet à l’emprunteur de revenir sur sa décision. Il peut également être utilisé pour faire jouer la concurrence entre les organismes de crédit. I

l ne faut pas oublier que l’assurance de prêt immobilier représente jusqu’à un tiers du coût total du crédit. Dès lors, il est important de trouver une assurance emprunteur individuelle plus compétitive tant du point de vue tarifaire que des garanties souscrites.

Pour rappel, l’assurance emprunteur est exigée par le prêteur lors de toute demande de crédit. Elle protège la banque du risque de non-remboursement et l’emprunteur et sa famille en cas de décès, d’invalidité ou encore de perte d’emploi.


Dernières actualités Assurance
L’ACPR veille à la bonne concurrence sur le marché de l’assurance de prêt L’ACPR veille à la bonne concurrence sur le marché de l’assurance de prêt 07/10/2018 - Le gendarme des activités bancaires rappelle que la délégation d’assurance est...
Assurance emprunteur : vers une augmentation des mensualités ? Assurance emprunteur : vers une augmentation des mensualités ? 21/09/2018 - Le ministère des Finances envisage de taxer l’ensemble des garanties d’un contrat...
Assurance de prêt : les Français boudent-ils la résiliation annuelle ? Assurance de prêt : les Français boudent-ils la résiliation annuelle ? 23/08/2018 - La part de délégation d’assurance n’a pas évolué entre 2016 et 2017, l’année...
Changement d’assurance, peu d’engouement pour la résiliation Changement d’assurance, peu d’engouement pour la résiliation 15/08/2018 - La résiliation annuelle adoptée en 2017 devait permettre à des milliers d’emprunteurs...
Assurance emprunteur : les Français n’hésitent plus à faire jouer la concurrence Assurance emprunteur : les Français n’hésitent plus à faire jouer la concurrence 09/08/2018 - Favorisée par l’amendement Bourquin, la délégation d’assurance emprunteur...