Regroupement de crédit : éligible grâce aux taux bas

En avril, les organismes prêteurs ont de nouveau baissé leurs taux d’intérêt des crédits immobiliers, cette tendance pourrait améliorer certains profils emprunteurs. Comment évaluer la faisabilité de son projet de regroupement de crédit ?

Pourquoi les taux continuent de baisser doucement ?

Contre toute attente, alors que l’agence de notation Standard & Poor’s  dégradait la note de la France en novembre 2013 qui laissait présager une augmentation des taux d’intérêts, les différents Observatoires constatent que les taux baissent depuis janvier 2014. Une très bonne nouvelle pour les futurs acquéreurs, mais aussi pour les candidats au regroupement de crédit.

La principale raison mise en avant pour expliquer la baisse continue des taux est le niveau des taux des obligations assimilables du trésor (OAT 10 ans).

Le taux de cet emprunt d’Etat est l’un des principaux facteurs sur lesquels les prêteurs se basent pour déterminer le niveau des taux d’intérêts fixes des crédits (immobiliers).

En mars, le taux de ces emprunts d’Etat a encore baissé passant de 2,14 % à 2,05 % en quelques jours seulement.

Pour donner un nouveau souffle à un marché du crédit en phase de stabilisation, les prêteurs ont décidé de répercuter largement cette baisse des OAT 10 ans sur le taux des crédits. Ce qui leurs permet aujourd’hui de pratiquer des taux très compétitifs tout en gardant une marge raisonnable.

Des critères d’octroi assouplis mais qui restent très strictes

Malgré une tendance à la baisse des taux, les organismes doivent appliquer les mesures en vigueur, c’est-à-dire qu’ils doivent appliquer les règles prudentielles. Cependant, les banques et les établissements financiers restent très souvent sélectifs sur les profils emprunteurs et les projets financiers.

Dans le cadre d’une acquisition immobilière, un apport personnel d’au moins 10 % du montant souhaité est souvent exigé. La qualité du bien est également analysée pour prévenir une baisse des prix de l’immobilier (ancien ou neuf).

Néanmoins, pour un regroupement de crédit immobilier, aucun apport personnel n’est demandé à l’emprunteur. L’un des principaux facteurs pour évaluer le financement d’un prêt est sa solvabilité. Il doit aussi avoir une situation professionnelle stable.

Comment évaluer la faisabilité d’un projet de regroupement de crédit ?

En juin 2013, les taux d’intérêt des prêts ont atteint un record historique passant ainsi sous les 3 %. De nombreux emprunteurs ont souhaité profiter de cette conjoncture pour faire racheter leur crédit, malheureusement ils étaient des milliers à ne pas répondre aux critères d’octroi des crédits en ce moment.

Aujourd’hui, grâce au niveau bas des taux et à un marché du crédit en phase de stabilisation, ces emprunteurs peuvent à nouveau prétendre à un regroupement de crédit immobilier.

Depuis le début de l’année, plusieurs facteurs (baisse des taux, objectifs commerciaux des banques, le marché du crédit) offrent de nouvelles opportunités aux tenants de crédit qui avaient tardé à opter pour un rachat de crédit


Simulateur rachat de crédit