Rachat de crédit et prêt sur gage

Aujourd’hui, sur le marché du crédit, il n’est pas facile pour un emprunteur à risques d’obtenir un crédit pour financer un projet ou faire face à un coup dur. Cependant, il reste une alternative, le prêt sur gage. Quels sont les caractéristiques de ce financement, peut-il faire l’objet d’un remboursement anticipé ?

Prêt sur gage : qu’est-ce que c’est ?

Simple, rapide et facile, le prêt sur gage est une solution de financement pour tous ceux qui ne sont pas éligibles au crédit bancaire classique ou qui ne souhaitent pas augmenter leur taux d’endettement.

Quel que soit le profil emprunteur d’une personne physique et quel que soit son statut socioprofessionnel, il peut obtenir un crédit sur gage qui sera garanti par un objet de valeur.

Pour obtenir ce type de financement, le principe est simple, il suffit de déposer un objet de valeur bijou, instrument de musique, mobilier, voiture, grand cru…

Contre ce dépôt, un crédit est accordé immédiatement (en moyenne 1 heure). Le montant du prêt est déterminé en fonction de la valeur estimée de l’objet sur le marché des enchères publiques, mais dans tous les cas, ce montant proposé représente 50 % à 70 % de la valeur estimée du bien déposé.

Le montant minimum d’un crédit sur gage est de 30 euros et le montant maximum peut atteindre 1 million d’euros. Ses taux d’intérêts varient en fonction du montant prêté. Le prêt sur gage est exclusivement proposé par les établissements du Crédit Municipal.

Prêt sur gage : une garantie hypothécaire sur l’objet déposé 

La procédure du prêt sur gage est simple et rapide, nul besoin de planifier un dossier irréprochable pour obtenir ce type de prêt. Les seuls documents indispensables sont entre autre : une pièce d’identité, un justificatif de domicile de moins de 3 mois ou encore une facture pour certains objets de valeur.

Par ailleurs, ce financement ressemble à un crédit hypothécaire, le prêt sur gage ne consiste pas à vendre l’objet déposé. Lorsque l’emprunteur fini de rembourser son crédit, il retrouve l’objet mis en garantie.

Dans le cas contraire, c’est-à-dire, si l’emprunteur ne peut rembourser son crédit à l’échéance, il peut opter pour la prolongation du prêt sur une nouvelle période (6 à 12 mois) à condition de payer les intérêts et d’autres frais pour la période écoulée.

Dans le cas où l’emprunteur ne se manifeste pas, l’établissement prêteur envoi des courriers de relance (3 maximum). Sans réponse au bout de 3 mois, l’objet est mis en vente aux enchères, ce qui permettra de rembourser le crédit et ses intérêts.

A savoir que s’il y a un éventuel bénéfice, il sera reversé à l’emprunteur et à l’inverse, le déficit sera supporté par l’établissement prêteur.

Le prêt sur gage peut-il faire l’objet d’un remboursement anticipé ?

Dans le cadre d’un prêt sur gage, il n’y a pas d’échéances régulières, mais une date butoir à respecter. Autrement dit, l’emprunteur dispose d’un délai de 6 à 12 mois pour rembourser en une seule fois son crédit et ses intérêts afin de récupérer l’objet mis en garantie.

Dans ce type de financement, si l’emprunteur peut obtenir un prolongement de la période d’emprunt en se contentant de rembourser uniquement les intérêts sur la période passée, il peut aussi procéder à un remboursement par anticipation de son crédit.

Dans ce cas, les intérêts sont déterminés en fonction de la durée de prêts, c’est-à-dire au prorata, tout mois commencé est considéré comme entier.

Par ailleurs, le prêt sur gage peut aussi faire l’objet d’un regroupement de crédit (immobilier, consommation). Il est également possible de solliciter un nouveau besoin de financement afin de rembourser son prêt sur gage dans le cadre d’un regroupement de crédit.


Simulateur rachat de crédit