Entreprise responsable

Entreprise responsable

Satisfaction client

Satisfaction client

Respect de l’environnement

Respect de l’environnement

Connaitre le taux d’assurance afin de déterminer son coût

Lorsqu’un emprunteur fait un crédit immobilier, sa banque peut exiger la souscription d’une assurance de prêt. Cette couverture protège l’emprunteur en cas de décès ou d’invalidité. La protection de l’emprunteur n’est pas gratuite. Le coût de la garantie se définit selon le calcul de l’assurance. Il s’agit d’un taux qui s’indexe sur le capital emprunté. D’autres facteurs comme le profil de l’emprunteur (âge, santé, profession) sont également pris en compte pour déterminer ce taux.

Connaitre le taux de l’assurance est donc indispensable pour répondre à la question du coût de la couverture emprunteur.

Lors d’une recherche de prêt immobilier, la vraie question à se poser n’est pas combien coûte l’assurance mais quel est son taux ?  Un taux faible limitera le coût de l’assurance de prêt. A l’inverse et logiquement, un taux élevé augmentera le montant de la couverture emprunteur.

Annoncer un coût ou plutôt un prix pour une assurance de prêt n’est pas significatif car ce montant en euros ne reflètera pas la réalité du dossier. Par exemple, annoncer un coût d’assurance de 20 000 euros pourra s’avérer élevé pour un jeune couple emprunteur, mais ce montant pourra très bien correspondre à la couverture souscrite par des séniors. C’est donc le taux annuel effectif de l’assurance (TAEA) qui est comparable puisque chaque financement et chaque emprunteur sont différents.

Mais avant de s’engager avec une assurance emprunteur, que ce soit celle de la banque ou d’une compagnie externe, il est possible de simuler le coût d’une assurance emprunteur.

Simuler le coût de l’assurance de prêt immobilier

Si connaitre le coût d’une assurance emprunteur est impossible sans indiquer un taux, il est en revanche facile de simuler ce montant. Avec une simulation d’assurance de prêt en ligne, l’emprunteur (ou le futur emprunteur) renseigne les informations sur le financement immobilier : durée du crédit, taux et capital emprunté. De plus, il doit indiquer s’il exerce une profession à risques ou s’il est fumeur régulier. Enfin, les différentes garanties envisagées doivent être signalées ainsi que la quotité d’assurance.

Un taux d’assurance sera alors simulé afin de calculer le coût de l’assurance emprunteur. Cette estimation peut donner une idée du coût mais elle peut être affiné en prenant contact avec un assureur. En ayant recours au service d’un courtier une assurance, ce dernier peut être mandaté pour trouver la meilleure offre de couverture emprunteur.

Limiter le coût de l’assurance emprunteur

Le coût d’une assurance peut représenter jusqu’à 30 % d’une opération de financement immobilier, soit plusieurs milliers d’euros selon la hauteur du capital emprunté. Il est possible de limiter le coût en choisissant une assurance externe à la banque. Ces assurances alternatives sont personnalisables à souhait selon le profil de l’emprunteur. Elles s’avèrent, sous conditions, moins chères que les assurances de groupe (celles des banques).

Si les emprunteurs souhaitent couvrir leur prêt à l’habitat tout en limitant son coût, il leur est recommandé de faire une délégation d’assurance. Là encore, un intermédiaire en assurance sera à même de trouver la couverture idéale pour un coût limité.