Assurance de crédit

Votre couverture sur-mesure

Une expertise certifiée & un accompagnement 100 % à distance

J'obtiens mon devis personnalisé

Renégociez votre assurance emprunteur en cours ou souscrivez un nouveau contrat qui vous correspond.

Simulation gratuite & sans engagement
Simulation gratuite &
sans engagement
Votre résultat affiché en moins de 3 min
Votre résultat affiché
en moins de 3 min
Demande sécurisée & confidentielle
Demande sécurisée &
confidentielle

Taux assurance prêt immobilier

Le taux d’assurance d’un prêt immobilier est déterminé selon plusieurs facteurs. Il est possible d’ajuster ce taux pour limiter le coût de la couverture emprunteur.

Définition du taux d’assurance emprunteur

L’assurance emprunteur n’est pas obligatoire mais elle reste fortement exigée par les banques lors d’un prêt immobilier. Cette couverture de l’emprunteur peut représenter jusqu’à 30 % du montant de l’opération d’achat immobilier. Son coût est donc loin d’être négligeable voire aussi important que le taux de l’emprunt.

L’assurance de prêt couvre l’emprunteur en cas d’incapacité à honorer ses mensualités (décès, invalidité). Cette assurance prend donc principalement en compte le profil de l’emprunteur à savoir son âge et son état de santé.

Plus l’emprunteur présente de risques de santé ou un âge avancé, plus le taux de l’assurance sera important. Le taux de la couverture emprunteur est donc indexé sur le profil « risque » du demandeur. A titre d’exemple, un fumeur présente plus de risques qu’un emprunteur non-fumeur.

Le capital emprunté entre aussi en ligne de compte dans le calcul du taux annuel d’assurance-emprunteur.

Le calcul du taux d’assurance de prêt immobilier

En premier lieu, il faut distinguer le taux de l’assurance emprunteur du taux du crédit immobilier. Le taux d’emprunt détermine la part des intérêts incluse dans les mensualités de remboursement. A cela, il faut ajouter le coût mensuel de la couverture, calculé selon le taux de l’assurance de prêt immobilier.

Pour déterminer le taux, le conseiller bancaire demande à l’emprunteur ou aux co-emprunteurs de remplir un questionnaire de santé qui sera transmis au médecin de l’assurance, confidentialité médicale oblige. De même, une activité professionnelle dangereuse ou une activité sportive à risques devront être renseignées.

A minima, les établissements bancaires tiennent à ce que l’assurance couvre le risque de décès ou d’invalidité. D’autres garanties peuvent être souscrites par le ou les emprunteurs : perte d’emploi, perte d’autonomie, troubles musculo-squelettiques (TMS). Plus la couverture sera large, plus le taux d’assurance de crédit augmentera.

Enfin, selon l’offre choisie, le taux sera indexé sur le capital initial ou sur le capital restant dû.

Assurance de groupe ou délégation d’assurance : les impacts sur le taux

Un autre choix se présente aux assurés : choisir l’assurance emprunteur de leur banque ou bien trouver un contrat auprès d’une compagnie alternative. Les professionnels parleront alors d’assurance de groupe et d’assurance en délégation.

Là encore, ce choix a de l’importance car la grille des taux différent entre les banques-assurances et les assureurs alternatifs. Pour l’assurance de groupe, c’est-à-dire celle de la banque, l’emprunteur sera catégorisé selon son profil avec un taux déterminé par une grille.

A contrario, avec une assurance-crédit en délégation, le taux sera davantage personnalisé et l’emprunteur profitera d’une tarification spécifique. Ici, le taux peut être divisé par deux par rapport à une assurance de groupe.

Simulation assurance emprunteur
Votre besoin*
Renégocier mon assurance de prêt
Garanties souhaitées *

Merci de vous référer aux exigences de l’organisme prêteur

PTIA – Perte Totale et Irréversible d’Autonomie
IPP – Invalidité Permanente Partielle
IPT - Invalidité Permanente Totale
ITT – Incapacité Totale de Travail
Prêt concerné par l'assurance
Mois
%
Y a-t-il un co-emprunteur ? *
Quotité à assurer
%
%
La quotité d'assurance de prêt correspond à la part du capital à garantir.
Quotité minimum requis : 100 % pour 1 ou 2 têtes, maximum : 200 %.
Exemple : couverture à 75 % pour Monsieur et 25 % pour Madame, si Monsieur décède,
l'assureur remboursera 75 % du capital restant dû à l'organisme bancaire, si Madame décède, 25 % du capital restant dû.
Profession emprunteur
Profession co-emprunteur
Mieux vous connaitre
Emprunteur
Co-emprunteur
Non-fumeur : ne pas avoir fumé au cours des 24 mois précédant la date de souscription, y compris des cigarettes électroniques.
Vous contacter
(*) Champs obligatoire

Calculer son assurance à partir du taux

Le niveau du taux dépend donc de plusieurs facteurs et s’exprime en pourcentage. Une fois le taux déterminé, il permet de calculer le coût mensuel de l’assurance de prêt immobilier. Pour cela, il faut multiplier le taux d’assurance par le capital emprunté et diviser le tout par 12.

Par exemple, pour un taux d’assurance de prêt de 0,30 % et 200 000 euros de capital emprunté, le coût mensuel à ajouter à la mensualité du crédit sera de 50 euros : (0,30 % x 200 000 €) / 12 mois = 50 euros.

Ce calcul est valable pour un taux d’assurance basé sur le capital initial. Avec un taux indexé sur le capital restant dû, les calculs sont plus complexes mais il faut retenir que le coût d’assurance baissera au fil des ans.

Le TAEA, le seul taux pour comparer les offres d’assurances de prêt

Connaître le taux d’assurance de prêt est donc primordial pour faire son choix. Mais ce taux nominal ne permet pas de comparer dans de bonnes conditions les différentes offres du marché. En effet, pour refléter le coût total d’une assurance de prêt immobilier, il faut se référer au TAEA : Taux Annuel Effectif de l’Assurance.

Ce TAEA apparu en 2014 a une vraie valeur ajoutée car il reprend l’ensemble des frais liés à l’assurance : frais de dossier et autres frais annexes. Le Taux annuel effectif d’assurance est donc plus transparent pour le consommateur et permet de comparer au mieux plusieurs propositions d’assurance de prêt et d’identifier la moins chère.

Pour connaître le TAEA, il faut se référer à la fiche d’informations standardisée (FIS) remise lors de l’offre de prêt.

Comment faire baisser le taux d’assurance-crédit

Pour réduire le taux d’assurance et donc le coût total de la couverture, il ne faut pas hésiter à regarder un par un les différents points pris en compte pour déterminer le taux. A commencer par personnaliser la couverture emprunteur. Pour cela, l’assurance en délégation sera une option plus intéressante que l’offre de groupe. Ainsi, l’emprunteur pourra choisir les garanties qu’ils jugent opportunes pour son profil. En évitant les garanties superflues ou difficiles à mettre en place, son taux sera révisé à la baisse.

A noter que même avec un crédit immobilier en cours de remboursement, il est possible de changer de contrat d’assurance de prêt. C’est le principe de la délégation d’assurance.

Pour les co-emprunteurs, il est également possible de mieux répartir la quotité d’assurance. La banque exigeant un minimum de 100 % de quotité, il peut être intéressant de faire peser davantage l’assurance sur le co-emprunteur présentant le plus de risques, avec une répartition de 70-30 par exemple. L’emprunteur à risques reste bien couvert tandis que l’autre verra sa cotisation baisser. Economiquement, ajuster la quotité est intéressant. Toutefois, une couverture à 100 % pour chaque co-emprunteur reste gage de sécurité.