Le rachat de crédit ne perd pas de sa pertinence

Le rachat de crédit ne perd pas de sa pertinence

Avec des taux d’intérêt historiquement bas depuis plusieurs années, et ce malgré la hausse actuelle commencée depuis mi-décembre 2016, le rachat de crédit n’a quasiment pas perdu de sa pertinence.

Le rachat de prêt peut être encore utile

Certes, les taux d’intérêt des prêts immobiliers remontent légèrement depuis l’automne 2016, mais ils sont toujours historiquement attractifs. Le mois dernier, ils se sont établis à 1,56 % en moyenne (toutes durées confondues, hors assurance), selon les dernières statistiques de l’Observatoire Crédit Logement/CSA.

Cette hausse continue depuis des mois a provoqué le passage à l’acte de nombreux acheteurs encore indécis. Pourtant, les statistiques montrent qu’elle reste assez indolore pour les candidats aux crédits, notamment pour ceux qui souhaitent faire un rachat ou une renégociation de prêt.

De ce fait, même si la part des rachats de prêt ne représente plus que 49,6 % au sein des crédits nouveaux à l’habitat, les opérations de rachat de crédit ne perdent pas de leur pertinence. Il n’est pas trop tard pour faire racheter ou renégocier son crédit immobilier. Cette opération bancaire peut être encore utile pour de nombreux emprunteurs.

A savoir que la plupart des ménages qui n’ont pas encore fait racheter leur crédit ou encore ceux ayant un capital restant dû supérieur à  80 000 euros, peuvent encore obtenir un rachat de crédit intéressant avec à la clé de gains substantiels.

Rachat de crédit : passer par un intermédiaire bancaire

Soucieux d’attirer de nouveaux clients, les établissements bancaires privilégient désormais les nouveaux candidats aux crédits plutôt qu’aux rachats de crédit. Malgré, cette nouvelle politique des Banques, la demande de regroupement de prêt se maintient à des niveaux très élevés. C’est dans ce contexte que la majorité des emprunteurs souhaitant réorganiser la gestion de leurs finances via le regroupement de prêts font appel à un intermédiaire bancaire spécialisé.

Pour rappel, lorsqu’un emprunteur décide de faire racheter ses encours, deux possibilités s’offrent à lui : soit il décide de faire le tour des banques afin de comparer les différentes propositions, soit il sollicite les services d’un intermédiaire bancaire mandaté par plusieurs banques spécialisées.

A savoir que le plus souvent, les banques fournissent à ces spécialistes de manière périodique des grilles des taux nettement attractives par rapport aux barèmes proposés sur le marché. Soumis à un devoir de conseil, l’intermédiaire bancaire conseille son client sur les critères de base à respecter pour prétendre à des gains substantiels.

Pour cela, il s’assure que le capital restant dû est conséquent, que le financement est dans son premier tiers de remboursement ou encore que l’écart entre le taux actuel et taux initial de son prêt en cours est compris entre 0,75 et 1 point de base.


Dernières actualités Rachat de crédit
Rachat de crédit immobilier : les taux retrouvent leur niveau de février 2017 Rachat de crédit immobilier : les taux retrouvent leur niveau de février 2017 18/07/2018 - Selon les récents chiffres de l’Observatoire Crédit Logement/CSA, les taux d...
Rachat de crédit conso : les taux sont historiquement bas Rachat de crédit conso : les taux sont historiquement bas 12/07/2018 - Selon certains réseaux d’intermédiaires bancaires, il est désormais possible...
Rachat de crédit : ce qui a changé au 1er juillet Rachat de crédit : ce qui a changé au 1er juillet 06/07/2018 - Baisse des taux d’usure des prêts immobiliers, assouplissement des normes hyp...
Rachat de crédit à deux : qu’en est-il ? Rachat de crédit à deux : qu’en est-il ? 22/06/2018 - Si souscrire un crédit à deux pour financer l’achat d’un bien immobilier, ...
La période est toujours opportune pour faire un rachat de crédit La période est toujours opportune pour faire un rachat de crédit 25/05/2018 - Avec 1,47 % en avril 2018, les taux d’intérêt moyens des crédits immobiliers...