Portage immobilier : définition, principes et alternatives

Afin d’éviter la saisie immobilière ou de faire face à des difficultés financières, certains propriétaires optent pour le portage immobilier. Cependant, quel est le principe de cette opération ? Quelles sont ses alternatives ? Eléments de réponse.

Portage immobilier : le principe

En général, lorsqu’un propriétaire « particulier » a des difficultés financières, la saisie et la vente de son bien (hypothèque) sont les options les plus fréquentes afin de rembourser ses encours. Ainsi, une fois le bien saisi et vendu, le propriétaire n’a plus aucune option pour récupérer son ancien logement, à moins de le racheter ou de négocier avec le nouvel acquéreur.

Cependant, il existe une autre option pour éviter cette situation délicate : le portage immobilier. Le principe consiste à transférer la propriété de son bien à un investisseur avec une option de reprise à un prix et bien déterminé. Dans le détail, un investisseur rachète le bien du propriétaire en difficulté financière à un prix décoté de 10 à 40 %, cette vente permet de rembourser l’intégralité des dettes.

Néanmoins, le propriétaire devenu l’ancien propriétaire conserve le logement et paye un loyer auprès de l’investisseur. Cependant, cette transaction différente de la vente à réméré à un coût pour le vendeur.

Vente à réméré, portage immobilier : quelles différences ?

Perdre temporairement la pleine propriété de son bien avant de le récupérer sous certaines conditions, est entre autre le principe de la vente à réméré et du portage immobilier, mais il existe une réelle différence entre ces deux alternatives.

En fait, le portage immobilier est une variante de la vente à réméré avec tous ses avantages et sans ses inconvénients. Contrairement à la vente à réméré qui consiste à vendre le bien avec un droit pour le vendeur propriétaire d’annuler cette transaction par une faculté de rachat dans un délai maximum de 5 ans, le portage consiste en un transfert temporaire de la propriété du bien en faveur d’un investisseur pendant une période déterminée.

En d’autres termes, le portage immobilier n’est pas une acquisition comme le réméré, mais bien un transfert temporaire de propriété.

Portage immobilier : les alternatives

Si le portage immobilier est une alternative à la vente à réméré, il a aussi des inconvénients surtout lorsque le vendeur n’est plus en mesure de racheter son bien. Dans ce cas, le bien est vendu à un tiers. Ainsi, l’investisseur récupère le montant de la décote initiale et sa mise. Le vendeur perçoit le surplus s’il y a.

Par ailleurs, il peut exister d’autres alternatives au portage immobilier. La principale option est de vendre le bien afin de rembourser le montant restant dû de son prêt à l’habitat. Dans ce cas, le vendeur perd définitivement la propriété de son bien.

Le regroupement de crédits, qui consiste à substituer un prêt en cours par un autre à mensualité adaptée, peut être une alternative pour faire face à des difficultés financières. Dans cette configuration, aucune vente du bien ne sera réalisée.